Tours

[Questions conf #21] "Je rêve d'une énorme teuf... mais c'est impossible"

On prend des nouvelles d'Alice Stadler.

Le confinement touche à sa fin mais on continue à prendre des nouvelles de Tourangelles et de Tourangeaux pour savoir comment se sont passées ces 8 semaines... Aujourd'hui Alice Stadler qui travaille - avec son mari Nicolas - sur un jardin pour le château de Chaumont-sur-Loire.

-----------------

Tu vois quoi depuis ta fenêtre ? Un nid de verdure.

A quoi ressemble ton quotidien ces jours-ci ? Très répétitif, peu stimulant. Mais nous inventons dès que possible de nouveaux projets (personnels ou autre) pour plus de satisfaction individuelle !

Et ton activité professionnelle, ça se passe comment ? Elle alterne entre garde d'enfants et travail un jour sur deux. C'est difficile de rester à la maison quand on a un projet sur le feu, mais nous avons déjà la chance de pouvoir travailler au bureau. En effet, nous sommes un couple à la vie comme au travail, et n'avons pas de salariés. Il est donc facile pour nous de nous de s'organiser. Cette semaine, nous a permis de nous évader, car nous devions finir notre jardin pour le festival de Chaumont-sur-Loire.

Le confinement, est-ce que c'est bon pour l'inspiration ? Non, on manque cruellement de contact humain et de stimuli. C'est un effort quotidien de rester créatif.

En confinement, plutôt grasse mat' ou réveil à 7h30 ? On met le réveil, mais il est passé à 8h.

Le confinement c'est bientôt fini. Bonne ou mauvaise nouvelle ? Bonne bien entendu, mais flou car c'est dur d’appréhender cette nouvelle vie. A quoi va t-elle ressembler ? Combien de temps ? C'est difficile de nous projeter en tant qu'indépendants, car l'activité économique va reprendre, mais nous aurons toujours nos enfants à gérer étant donné que l'école ne les prend pas en charge maintenant (CE1 et CM1). De plus lorsque l'école reprendra pour eux, ce ne sera peut-être que pour une journée par semaine. On a l'impression que les décisions politiques sont prises par des personnes qui n'ont pas l'habitude de gérer leurs enfants au quotidien...

Qu'est-ce que tu n'as jamais le temps de faire et que tu as enfin réussi à réaliser depuis le début du confinement ? Finir des travaux à la maison. J'ai enfin posé les 30m2 de sol dans ma chambre et notre entrée ! Fabriquer des lampes et des serres avec nos enfants. Et enfin, faire mes semis pour le potager moi-même.

Tu avais déjà entendu parler du pangolin avant 2020 ? Pas du tout !

De quoi tu rêves à la fin du confinement ? Une énorme teuf ! Mais c'est impossible... Snif...

Le "monde d'après" il aura quelle tête selon toi ? Nous allons garder nos distances les uns des autres tellement longtemps que l'on ne saura plus comment se comporter (physiquement) en société. Cela va être un peu lunaire, et cela va représenter beaucoup d'efforts pour des personnes comme moi ayant le contact très facile. J'ai beaucoup de mal à imaginer la suite.

Sur une échelle de 1 à 10, à quel point tes voisins sont insupportables ? Ils sont justes parfaits, pour tout dire on a même partiellement démonté la clôture pour pouvoir prendre l'apéro à distance certains soirs. Heureusement qu'ils sont là, big up à Seb et Barbara !

Le plat qui remonte le moral en confinement ? Il faut arrêter de manger (et de boire), on grossit !

Une vidéo à partager ? L'excellente série de mini documentaires (3 minutes chacun) "Une espèce à part" sur Arte.

Un livre à lire pendant cette période ? Mots Fléchés numéros 48, difficulté 3, et tous les livres pour enfants que j'ai lu pendant le confinement.

Un disque à écouter en ce moment ? Le dernier album de Suzane - Toï Toï  (en particulier "SAV", et "SLT")

Le film mythique qu'il faut absolument revoir ? Roméo+Juliette de Baz Luhrmann

La série à regarder d'un seul coup ? The Big Bang Théory

Envie de nous dire quelque chose pour conclure ? Le confinement nous a prouvé que nous pouvions tous faire des efforts que nous n'imaginions même pas et changer nos habitudes. Nous n'aurons donc plus d'excuses pour ne pas faire d'efforts demain pour notre planète, et pour ceux qui en ont besoin.