Tours

Christophe Bouchet : "Nous ne voulons pas faire de l'école une garderie"

Le sujet a été débattu en conseil municipal à Tours.

La question n’était pas prévue à l’ordre du jour, la reprise scolaire a néanmoins été au centre des débats du conseil municipal extraordinaire de la ville de Tours, ce mardi 05 mai.

Les élus - notamment d’opposition - avaient plusieurs questions, se faisant le relais d’inquiétudes de parents entendues ces derniers jours. Plus largement, le débat a tourné sur la nécessité de rouvrir ou non les écoles, avec des avis parfois contraires.

Ainsi Xavier Dateu (divers droite) s’est interrogé notamment sur l’absence de tests sur les enfants et les personnels avant leur retour à l’école. Gilles Godefroy (RN) s’est de son côté fermement opposé à une réouverture des écoles avant septembre. De leurs côtés Emmanuel Denis (EELV) et Nicolas Gautreau (Divers Gauche) se sont montrés favorables à une reprise scolaire, notamment pour les élèves les plus en difficulté ou en décrochement scolaire. Pour Christophe Bouchet, le maire de Tours, s’est montré également favorable à la reprise, déclarant : « mentalement il faut fermer l’année scolaire si on veut la rouvrir en septembre ».

Ce dernier a également précisé « ne pas vouloir faire de l’école une garderie » et a réexpliqué les modalités de réouverture des 58 écoles maternelles et élémentaires sur la ville.

Une première phase aura lieu à partir du 14 mai avec le retour à l’école des élèves de grande section, de CP et de CM2 qui seront accueillis dans le respect du protocole sanitaire : Pas plus de 15 élèves par classe, des cheminements dans les établissements pour éviter que trop d’élèves se croisent, des récréations différées et limitées par nombre d’élèves, l’interdiction d’utiliser les jeux extérieurs dans les cours…

Afin que tout se passe bien dans cette première phase de « 10-15 jours », le maire a insisté sur le fait que les parents d’enfants concernés par cette reprise doivent indiquer leur choix aux écoles, précisant si leurs enfants y retournent ou non et devront s’engager à respecter ce choix.

Concernant la restauration scolaire, une des préoccupations des parents, le maire de Tours a expliqué que des repas froids seront servis par les agents de la cuisine centrale. Pour la prise de repas, chaque école fera selon son propre choix a-t-il expliqué : soit dans le réfectoire, dans les classes ou encore en mode pique-nique à l’extérieur. La pause méridienne sera aussi fragmentée en deux ou trois services pour étaler l’affluence.

Au sujet du périscolaire, il a rappelé qu’il n’y aurait pas d’accueil le matin mais que celui-ci serait assuré le soir.

Enfin concernant les crèches, il y aura 123 places à partir du 14 mai répartis dans neufs sites de la ville (Charles-Boutard, les Fontaines, Giraudeau, Tonnelé, Hallebardier, Toulouse-Lautrec, Europe, Tanneur, Leccia.) Parmi les critères retenus pour le choix des familles, la ville en a retenu trois : celles accompagnées par la PMI, celles monoparentales et enfin celles où les deux parents travaillent.