Tours

Coronavirus en Touraine : ce qu'il faut savoir lundi 4 mai

Pour vous fournir une information claire et précise, Info Tours publie chaque matin un point complet sur l’épidémie de coronavirus et ses conséquences en Indre-et-Loire. C’est un tour d’horizon à la fois médical et pratique pour vous aider au quotidien, le tout établi à partir de sources officielles. Cet article est actualisé quotidiennement, les informations les plus récentes ou les plus importantes sont en gras et en gros. Des liens vous permettront d’approfondir certains sujets. N’hésitez pas à nous contacter pour poser vos questions ([email protected]). Vous pouvez également cliquer ici pour lire tous nos articles sur le coronavirus.

 ----------------------

On en est où ?

Voici les derniers chiffres communiqués par Santé Publique France et l’Agence Régionale de Santé qui font un point quotidien chaque soir :

  • 59 personnes décédées dans un établissement hospitalier en Indre-et-Loire, 401 en Centre-Val de Loire., 24 895 en France
  • 29 malades en réanimation en Touraine, 116 dans la région, 3 819 en France
  • 40 personnes décédées dans les établissements médico-sociaux d’Indre-et-Loire (EHPAD), 339 dans les six départements du Centre-Val de Loire. On compte 2 520 malades dans 323 établissements à l’échelle régionale dont 1 356 officiellement testés
  • Après test, 5 294 cas de Covid-19 sont confirmés dans la région
  • 1 232 personnes sont sorties guéries du coronavirus après une hospitalisation dans la région, 50 780 en France

D’après la dernière carte diffusée par le ministère de la santé, l’Indre-et-Loire est un département « orange » où le virus circule peu mais où l’occupation des services de réanimation est importante. C’est pareil pour le reste de la région Centre-Val de Loire. Notre département basculera en « vert » ou en « rouge » d’ici jeudi 7 mai ce qui déterminera l’ampleur du déconfinement à partir du lundi 11 mai. Par exemple, si c’est vert les parcs et jardins pourront rouvrir. Si c’est rouge ils resteront fermés.

 ---------------------

La crise au jour le jour :

Le nombre de malades du Covid en réanimation reste élevé mais a tendance à baisser, tout comme les hospitalisations. Il n’empêche, les différents établissements hospitaliers (CHU de Tours, hôpitaux d’Amboise, Loches et Chinon, cliniques de Saint-Cyr-sur-Loire et Chambray-lès-Tours) fonctionnent en activité réduite en dehors de leurs services dédiés au coronavirus. Les urgences restent assurées avec une unité Covid-19 et un autre circuit pour les personnes non infectées. On peut donc s’y rendre et c’est même encouragé à la moindre alerte car les médecins s’inquiètent d’une baisse des appels pour certaines pathologies et craignent une détérioration de l’état de certaines personnes. Les parents sont également appelés à réaliser comme prévu les vaccinations de leurs enfants.

Dans la série des urgences médicales, quelques dentistes assurent des permanences, idem pour les opticiens. Pour les maladies chroniques les ordonnances restent valables plus longtemps. Et les orthoptistes tourangeaux ont le droit de renouveler les ordonnances de verres de lunettes ou de lentilles pour éviter d’attendre des mois avant d’avoir un rendez-vous chez l’ophtalmo.

Pour soulager les hôpitaux et éviter de faire venir des personnes contagieuses en cabinet, des « Centres Covid » ont été ouverts par des médecins généralistes. Faute de malades, certains ont fermé comme Saint-Avertin et Joué-lès-Tours mais d’autres restent ouverts comme chez SOS Médecins Rue de la Dolve à Tours. L’accès est uniquement possible sur rendez-vous de même qu’il faut avoir une ordonnance pour bénéficier d’un test au CHU ou dans les laboratoires privés. La Touraine a une capacité théorique de plusieurs milliers de tests quotidiens (par voie nasale) avec des résultats transmis en 24 à 36h.

A partir du 11 mai le gouvernement table sur 700 000 tests par semaine pour les personnes qui développent des symptômes ainsi que leur entourage. Les tests sérologiques (prélèvement d’une goutte de sang) ne sont pas encore homologués. Ils pourraient être en mesure d’indiquer si une personne a fabriqué des anticorps contre le virus après avoir été infectée sans développer la maladie. Le département d’Indre-et-Loire et Tours Métropole en ont pré-commandé pour tester leur personnel.

Au-delà d’une campagne massive de tests, la lutte contre le Covid-19 nécessite de faire beaucoup de recherches pour trouver un traitement voire un vaccin. Plusieurs expériences sont en cours en Touraine : une étude sur l’hydroxychloroquine au CHU de Tours pour éviter que des patients à risques ne terminent en réanimation, une étude sur l’efficacité éventuelle de l’hydrocortisone pour améliorer l’état de personnes en réanimation ou encore une étude autour de l’anakinra pour les malades sous oxygène afin de leur éviter la respiration artificielle.

A l’Université de Tours, les labos sont encore en fonction pour travailler sur le Covid-19. Une équipe se penche justement sur les tests sérologiques avec des patients du CHU d’Amiens.

L’autre enjeu pour contrôler l’épidémie c’est la mise à disposition d’outils de protection pour les soignants comme pour le grand public. Les supermarchés, les pharmacies et les bureaux de tabac ont le droit de vendre des masques en tissu réutilisables. On pourra aussi trouver des masques jetables. Pour les prix : de 2 à 7€ en moyenne le masque en tissu, et maximum 95 centimes le masque à usage unique (le prix est plafonné). Il est conseillé de laver les masques en tissu à 60° ou à l’eau très chaude et au savon de Marseille. Les communes se mobilisent pour en distribuer à leurs habitants en porte à porte (Amboise, Larçay…) ou dans des lieux prévus pour ça (Tours). Cela se fait petit à petit.

Quelles communes distribuent des masques ? Sous quelles conditions ? Pouvez-vous aider à la fabrication ? Découvrez les réponses à vos questions sur notre carte interactive dans cet article.

Pour les communes qui achètent des masques (à des entreprises locales, ou pas) le Conseil Départemental finance 50% de la facture. A Joué-lès-Tours la facture est de 160 000€ pour équiper toute la population. Des bénévoles s’activent également partout dans le département notamment via le groupe Facebook Les Couturières Masquées du Centre-Val de Loire.

En plus des masques, il y a également besoin de visières de protection, fabriquées via plusieurs réseaux solidaires comme les Makers 37. Un autre réseau s’est monté il y a peu pour créer des surblouses à partir de tissus recyclés. Les infos dans cet article. La région Centre-Val de Loire a choisi de créer un fonds de 150 000€ pour soutenir ce type d’initiatives et a créé une plateforme dédiée : http://equipements-protection-centre-valdeloire.fr.

 --------------------

La vie confinée :

Nous sommes entrés dans la dernière semaine de confinement strict, même si le ministre de la santé laisse entrevoir la possibilité d’un prolongement des mesures drastiques en cas de relâchement avant le 11 mai. En attendant, il faut toujours sortir avec une attestation de déplacement dérogatoire sur papier ou smartphone sous peine d’une amende de 135€. Plusieurs personnes ont même été présentées à la justice tourangelle après plusieurs contrôles sans attestations.

Après le 11 mai, tous les commerces pourront rouvrir alors qu’actuellement il n’y a que les magasins alimentaires qui peuvent le faire (jusqu’à 20h30), les bureaux de tabac, les pharmacies, les jardineries ou les stations-services. De nombreuses enseignes se sont organisées en mode drive ou en livraison afin de poursuivre leur activité (de la librairie au magasin de bricolage en passant par la boutique de jeux de société). Vous trouverez une liste des commerces ouverts sur le site de la CCI Touraine. Nous vous détaillons les mesures en vigueur pour les marchés dans cet article, sans oublier une liste de magasins ou exploitations agricoles disponibles pour vendre des produits locaux, parfois en livraison. La date de réouverture des cafés et restaurants sera connue fin mai. En attendant vous pourrez savoir qui livre à manger ou propose de la vente à emporter sur notre carte interactive en cliquant ici.

Près de 125 000 contrôles ont déjà été menés en 7 semaines avec plus de 5 000 vebralisations.

Rappelons que les visites dans les jardins familiaux (ou ouvriers) sont autorisées pendant 2h, trajet compris. Les visites dans les EHPAD sont désormais possibles sur rendez-vous et sans contact physique. Les cimetières ont rouvert mais les lieux de cultes restent fermés, les mariages impossibles et les enterrements limités à 20 personnes.

Les cérémonies commémoratives du 8 mai (fin de la 2e guerre mondiale) ne seront pas ouvertes au public mais les mairies organiseront des dépôts de gerbes en petit comité devant les monuments aux morts, comme fin avril pour la journée en mémoire des victimes de la déportation.

A partir du 11 mai, les écoles pourront rouvrir leurs portes. Mais les élèves seront seulement accueillis à partir du 12 pour laisser aux enseignants le temps de préparer la rentrée. Les classes ne pourront pas accueillir plus de 15 élèves et ça se fera sur la base du volontariat. Les enseignants devraient être équipés de masques. Afin d’éviter les contacts, les récréations devraient être décalées et d’autres mesures sont prévues (éloignement des tables, ménage accru). Pour les collèges, ce retour en cours ne pourra pas se faire avant le 18 mai (et donc le 19 après la prérentrée) avec des masques pour tout le monde. Cette situation entraîne de nombreuses questions de la part des parents et beaucoup hésitent à renvoyer leurs enfants dans les établissements. Le maire de Sainte-Maure-de-Touraine envisage même de laisser ses écoles fermées. Des questionnaires sont envoyés aux familles pour connaître leurs intentions.

Concernant les lycées, la priorité sera donnée aux établissements professionnels mais sûrement pas avant juin. Pour éviter les décrochages, la région Centre-Val de Loire propose tout de même d’accueillir des élèves mal équipés en matériel ou en connexion, pour suivre les cours à distance en respectant les gestes barrières.

Dans les crèches, les groupes ne pourront pas accueillir plus de 10 enfants. Charge à chaque direction de déterminer qui sera prioritaire pour l’accueil.

On a eu des nouvelles des élections municipales : un projet de loi envisage de les organiser le 27 septembre et le 4 octobre dans les villes qui n’ont pas élu une équipe dès le 1er tour le 15 mars (Tours, Amboise, Saint-Pierre-des-Corps, Chinon…). Il faudra donc rejouer le 1er tour dans ces communes.

A partir du 11 mai, pourront également rouvrir les bibliothèques ou les petits musées. On aura l’autorisation de se promener en forêt et de se déplacer sans attestation dans un rayon de 100km autour de chez soi (les frontières restent fermées jusqu’à nouvel ordre). Les piscines, les cinémas, les théâtres… resteront fermés, au moins jusqu’à début juin. Les grands rassemblements sont interdits jusqu’à début septembre.

Mercredi 6 mai, Emmanuel Macron devrait annoncer un plan pour le secteur culturel durement touché par cette crise. Des intermittents du spectacle réclament une année blanche pour leur système d’indemnités chômage.

D’après les derniers chiffres communiqués, 10 545 sociétés d'Indre-et-Loire ont demandé une mise en place du chômage partiel ce qui concerne 100 423 personnes. Le chômage a bondi en mars avec le début du confinement : +7,1% en Indre-et-Loire, chiffre historique. 29 390 personnes étaient sans aucun emploi. Néanmoins, certaines activités redémarrent progressivement comme le BTP. Tours Métropole relance ce lundi les travaux du Pont Napoléon, un chantier important a repris à Loches (la gare routière) tout comme à Chinon (le centre de loisirs). Même les travaux de voirie sont relancés comme à Joué-lès-Tours.

Sur le plan de la solidarité, les accueils ouverts spécialement pour mettre à l’abri les SDF en période de confinement seront prolongés jusqu’à fin mai. Cela concerne l’hébergement 24h/24 ou le gymnase Racault de Tours.

 ------------------------

Infos pratiques :

A partir du 11 mai le masque sera obligatoire dans les transports en commun. Le nombre de trains, cars, bus et trams sera en augmentation mais on ne reviendra pas tout de suite à la normale, d’autant que le télétravail reste encouragé dans les entreprises. La région Centre-Val de Loire prévoit de renforcer le service aux heures de pointe et d’atteindre 80 voire 90% de l’offre habituelle de TER Rémi d’ici le mois de juin. Les 1ère et 2nde classes seront supprimées le temps de la crise car il faudra condamner un siège sur deux. Des contrôles pourraient se faire à l’entrée des quais pour maîtriser l’affluence et les Rémi Express seront à réservation obligatoire. Le trafic TGV devrait également reprendre progressivement. Pour Tours Métropole, Fil Bleu communiquera un plan d’ici le 7 mai. Au sujet des transports scolaires, l’offre devrait s’adapter au nombre d’enfants attendus dans les écoles pour respecter la consigne qui réclame qu’on occupe seulement un siège sur deux dans les cars.

Pour les personnes confinées à plus de 100km de leur domicile, il sera possible de rentrer à la maison à partir du 11 mai moyennant une attestation. Il faudra cocher la case « motif familial impérieux ». Et si vous avez des questions sur les vacances, on y répond chaque semaine avec l’UFC Que Choisir 37. Ecrivez-nous pour nous transmettre vos demandes.

Notez qu’à l’aéroport de Tours, seuls les vols sanitaires, militaires et quelques rares vols privés sont assurés. Ryanair a de nouveau décalé la date à partir de laquelle on peut réserver des billets au départ de Tours (ou pour y atterrir). C’est désormais le 23 mai (15 jours de plus). Concernant le stationnement en centre-ville, il sera gratuit jusqu’à fin mai à Tours.

Les services publics préparent leur réouverture progressive. En attendant seul l’état civil reste assuré dans les mairies, la plupart des autres institutions gèrent les dossiers par téléphone. C’est le cas pour les impôts (à remplir par Internet avant le 8 juin), qui proposent aussi de répondre aux questions par chat. On vous explique tout dans cet article.

Cette crise a entraîné de nombreuses dépenses imprévues pour les collectivités locales (masques, soutien économique). Elles seront débattues et votées cette semaine au Conseil Municipal de Tours et la semaine prochaine en conseil métropolitain.

Les déchetteries de Tours Métropole, du Lochois, du Pays de Racan ou du secteur d’Amboise rouvrent progressivement et avec des consignes strictes (sur rendez-vous, sans aide du personnel…). Les détails dans notre article. Les collectes de déchets sont assurées. On peut prendre des rendez-vous pour l’enlèvement des encombrants à Tours Métropole. Si vous jetez des masques ou du matériel médical il est demandé de les enfermer dans un sac indépendant et de les garder 24h avant de les mettre à la poubelle.

La Poste dispose actuellement de 150 points de contacts ouverts en Touraine (bureaux, agences postales ou commerçants partenaires). Les bureaux de Tours Chateaubriand, Joué-lès-Tours / Vallée Violette et Cinq-Mars-la-Pile rouvrent cette semaine. Les horaires sont à consulter sur le site de l’entreprise. 100% des distributeurs de La Banque Postale sont approvisionnés.

Les commissariats de Tours-Marceau et Joué-lès-Tours restent ouverts mais les plaintes par Internet sont encouragées. Les gendarmeries peuvent recevoir sur rendez-vous avec des vitres en plexiglas sur les bureaux pour éviter les contaminations. Le tribunal ne gère que les audiences urgentes (récidives de sorties sans attestation, violences…). Il fonctionne environ à 20-30% de ses capacités habituelles. Afin de venir en aide aux femmes victimes de violences, les pharmacies se mobilisent et se disent prêtes à les recevoir dans toutes les officines du département, avec la garantie d'une certaine discrétion. Les détails dans notre article.

Tout au long de ce 1er week-end de mai, les internautes étaient appelés à courir 5km (autour de chez eux ou à domicile) afin de récolter des fonds pour le Fonds de Dotation du CHU. 2 100 personnes se sont inscrites ce qui a permis de récolter 17 500€ (et les dons restent possibles). Objectif : financer l'essai sur l'anakinra dont nous parlions plus haut dans cet article.

Sinon, de multiples initiatives solidaires voient le jour en cette période de pandémie(livraisons de courses, maraudes pour les sans-abris, aide alimentaire…) et nous en listons toute une série dans cet article.

---------------------

Je n’ai pas trouvé la réponse à ma question sur cette page, que faire ?

Bien sûr ! Voici l’adresse mail de la préfecture d’Indre-et-Loire qui répond à toutes les questions sur l’épidémie : [email protected]. Vous pouvez aussi appeler le 0 800 130 000 ou consulter notre annuaire avec les numéros et adresses mail à contacter pour les services publics, les associations caritatives, le soutien aux victimes de violences intrafamiliales ou l’aide psychologique.