Tours

Coronavirus à Tours : à 7 ans, Suzanne fait une émission de radio exprès pour le confinement

Un programme enregistré depuis Velpeau.

Depuis le 16 mars Suzanne ne va plus à l’école à cause du confinement. La petite fille de 7 ans a néanmoins trouvé une activité originale pour occuper ses journées : faire de la radio depuis chez elle, quartier Velpeau à Tours. Soutenue par son père Jean Roussel – conseiller principal d’éducation dans un établissement scolaire – elle enregistre une émission de 15 minutes 4 fois par semaine. « Tout a commencé par Whatsapp : un groupé s’est créé pour que les enfants gardent du lien. On s’envoyait des recettes, des photos, des astuces bricolage. C’est devenu un blog puis Suzanne a voulu faire une première émission d’une dizaine de minutes » raconte le papa.

Diffusé sur Soundcloud et Radio Campus Tours, le programme compte déjà 25 épisodes entre humour, musique, infos et interviews. « Ça a dépassé le cercle d’amis. On a dépassé le quartier Velpeau et Tours : 70 enfants ont participé au podcast et le nombre d’auditeurs cesse de croître, même au-delà de la région » précise Jean Roussel. Même les invités ne sont pas forcément du coin comme le chef cuisinier Yves Candeborde qui donne une recette de veau familial ou la famille Cantona ce mardi.

« C’est un podcast fait par et pour les enfants. Ce sont eux qui font les chroniquent et qui décident les sujets » raconte le père de Suzanne qui fait le point avec sa fille chaque matin pour décider des sujets à aborder. Il a également ouvert une adresse mail pour recevoir les propositions de l’extérieur (des enregistrements d’1 minute 30 maximum « car au-delà les enfants décrochent à l’écoute »). Suzanne fait le lien entre toutes les rubriques. C’est frais, rigolo, agrémenté de petites pastilles sonores. Quant aux interviews elles sont montées avec les moyens du bord : « On envoie les questions par écrit et les invités enregistrent leurs réponses » dévoile Jean Roussel.

Les guests de Radio Velpo sont variés : directrice du CCC OD, auteur-illustrateur, l’équipe du bar Cubrik… Et même le maire de Tours. « On y a été via le bouche-à-oreille ou au culot » lâche Jean Roussel, pas peu fier du résultat. Une fois le confinement terminé, il envisage de poursuivre l’expérience à un rythme hebdomadaire mais cette fois en allant voir les gens en vrai pour les interroger.

 Pour écrire à Radio Velpo : [email protected]