Tours

[Questions conf #16] "A part un karaoké regrettable, tout va bien avec mes voisins"

On prend des nouvelles d'Anaïs Andos et de l'association A Tes Souhaits.

A situation exceptionnelle, rubrique exceptionnelle : pendant toute la durée du confinement, Info Tours vous propose de répondre à un questionnaire spécial "Je reste chez moi". Aujourd'hui voici le témoignage d'Anaïs Andos cofondatrice de l'association culturelle et solidaire de Tours A Tes Souhaits. Vous voulez aussi raconter votre confinement ? Ecrivez-nous : [email protected]

----------------

Tu vois quoi depuis ta fenêtre ? Depuis ma fenêtre du bas je vois des fleurs ; des blanches, des rouges et des violettes. Je vois aussi des petits radis qui sont en train de pousser, de la lavande et de la menthe. Franchement, tous les ans et chaque année un peu plus, je me dis que le printemps c’est vraiment merveilleux. Voilà, et si on monte un peu, depuis le velux, je vois les toits de Tours. C’est joli aussi, c’est une autre ambiance.

Ça se passe comment la vie de ton asso en ce moment ? Notre souhait est de soutenir des associations et structures sociales, humanitaires et environnementales locales par le biais de l’art. Nous leur reversons donc la majeure partie de la billetterie des événements que nous organisons pour les aider à développer leurs projets. Ces événements permettent aussi de les soutenir en leur apportant une certaine visibilité auprès du public.

En ce moment donc, comme pour beaucoup d’autres assos, les choses tournent un peu (beaucoup) au ralenti. Mais nous arrivons malgré tout à rester actifs en proposant du contenu sur notre page Facebook. Nous venons par exemple de partager le premier épisode d’une web-série que nous avons intitulée « Ces gens-là » dont l’idée est, encore une fois, de mettre en lumière les merveilleuses personnes autour de nous, qu’elles soient ou non issues du milieu associatif. Nous en profitons également pour donner des nouvelles des associations que nous avons pu soutenir par le passé : elles nous racontent en selfie-vidéo ce que l’argent récolté leur a permis de faire concrètement !

Vous prévoyez un truc après le confinement ? Avant le confinement, nous étions en plein dans l’organisation de notre concert solidaire avec Grand Corps Malade à l’Opéra de Tours ; il devait se tenir le vendredi 24 avril. Avec ce concert, nous avions choisi de soutenir un projet de l’Institut Médico-Légal du CHRU Trousseau, porté par la professeur Saint Martin et son équipe via le Fonds de Dotation du CHRU : projet qui consiste en la réfection totale d’une pièce accueillant les mineurs victimes de violence. Nous cherchons donc actuellement, avec nos partenaires, une nouvelle date pour que ce projet sur lequel nous travaillons depuis longtemps puisse voir le jour ultérieurement. Il n’est pas envisageable pour nous de juste l’annuler.

En confinement, plutôt grasse mat' ou réveil à 7h30 ? Haha, grasse mat’, définitivement grasse mat’.

Qu'est-ce que tu n'as jamais le temps de faire et que tu as enfin réussi à réaliser depuis le début du confinement ? Une grande carte du monde à l’aquarelle et des étagères dans ma maison ! Ah oui, et j’ai même nettoyé la cave de fond en comble alors que je ne l’avais tout simplement jamais envisagé. Je me suis auto-étonnée.

Quand tu sors c'est pour quoi ? Prendre l’air, faire quelques courses et me dégourdir les jambes !

Tu avais déjà entendu parler du pangolin avant 2020 ? Absolument pas. Par contre j’ai appris il y a quelques temps l’existence du Quetzal resplendissant… je ne vous en dis pas plus, je vous laisse le googler. Vous me remercierez plus tard.

De quoi tu rêves à la fin du confinement ? D’un pique-nique dans l’herbe avec les copains !

Qui as-tu très envie de revoir en vrai après le confinement ? Plein de monde ! Mais s’il faut vraiment choisir une seule personne et se mettre toutes les autres à dos alors je dirais…ma maman.

Un lieu où tu as très envie de retourner ? J’ai très hâte de retrouver la nature : les bords de mer, la montagne ou même juste la campagne alentour.

Sur une échelle de 1 à 10, à quel point tes voisins sont insupportables ? 2. Franchement, à part un karaoké regrettable une fois, tout se passe bien !

Ce confinement est-il bon pour l'avenir de l'humanité ? C’est très difficile de savoir comment nos sociétés dites « intelligentes » vont réagir à tout ça. J’aimerais croire que le confinement va faire changer pour de bon les mentalités, qu’il va nous permettre de nous apercevoir à quel point nous sommes déjà trop haut sur l’échelle de la connerie. J’aimerais qu’il puisse agir comme un électrochoc. Mais j’ai de sérieux doutes sur la capacité de l’humain à se remettre en question et à changer ses habitudes. Le confinement sera bon pour l’avenir s’il permet à l’humain d’admettre qu’il s’est trompé, qu’il n’est pas le centre du monde et que, non, la planète Terre ne lui appartient pas. (D’où mes doutes)

Le plat qui remonte le moral en confinement ? Un goûter plutôt : les biscuits suédois ! A faire soi-même, c’est encore meilleur et vraiment pas compliqué. Avec un thé, un bouquin et ça va déjà mieux.

Une vidéo YouTube à partager ? Cette interview d’Alexandre Astier par Patrick Baud (aka Axolot) :

Un livre à lire pendant cette période ? La vie devant soi, de Romain Gary.

Un 2e livre à lire parce qu'on a le temps ? Sorcières, de Mona Chollet 

Il parait que tu dessines... Tu as sorti les crayons depuis le début de l'épidémie ? Oui un peu, les pinceaux surtout en fait. C’est tellement agréable d’avoir le temps de peindre, j’aime beaucoup ça mais c’est une activité qui passe systématiquement en dernier d’habitude.

Un disque à écouter en ce moment ? Le dernier album de Keane : Cause and effect ! Pour ma plus grande joie, le groupe s’est reformé récemment et je suis ravie de vous dire qu’ils n’ont pas perdu un poil de talent.

Le film mythique qu'il faut absolument revoir ? Oh, il y en a tellement… Mais je dirais Hook, quand même, avec le merveilleux Robin Williams.

La série à regarder d'un seul coup ? Sherlock ! Avec Benedict Cumberbatch et Martin Freeman.

Envie de nous dire quelque chose pour conclure ? Je vais retourner faire des biscuits suédois.