Tours

[Questions conf #12] "Chez nous la matinée se termine vers 14-15h"

On prend des nouvelles de Valérie Halley, du Bibliovore.

A situation exceptionnelle, rubrique exceptionnelle : pendant toute la durée du confinement, Info Tours vous propose de répondre à un questionnaire spécial "Je reste chez moi". Aujourd'hui voici le témoignage deValérie Halley de la boutique de livres d'occasion Le Bibliovore Rue Colbert à Tours. Vous voulez aussi raconter votre confinement ? Ecrivez-nous : [email protected]

----------------

Tu vois quoi depuis ta fenêtre ? Côté sud une rue, des gens qui passent, des voitures garées ; côté nord, un gros arbre, une muraille, des oiseaux.

Est-ce que tu t'es organisé une petite routine de confinement ? Rien de particulier, mais tout faire très lentement ! Bref, la matinée se termine vers 14-15 heures chez nous, à titre d’exemple.

Qu'est-ce que tu n'as jamais le temps de faire et que tu as enfin réussi à réaliser depuis le début du confinement ? Sans rire, je n’ai pas encore réussi à le faire : transférer les photos du téléphone sur une clé USB… Et ce que j’ai réussi à faire, passer une journée sans maquillage, mais ce n’est pas mon truc !

Quand tu sors c'est pour quoi ? Les courses alimentaires une fois par semaine, un tour à la librairie pour changer les livres des vitrines (je pense aux habitants de Colbert qui ont ainsi des choses nouvelles à voir), et un tour à notre dépôt pour trier des cartons de livres.

Avoue... Est-ce que tu es déjà sorti sans ton attestation ? Jamais !

Tu avais déjà entendu parler du pangolin avant 2020 ? J’avais cru, mais non, en fait c’était Ugolin dans Manon des sources. Et Corentin en avait entendu parler dans le Dictionnaire superflu de Pierre Desproges.

De quoi tu rêves à la fin du confinement ? L’amour et la paix dans le monde. Que je réalise que c’était un rêve. Qu’on ne soit pas submergés de journaux de confinement. Qu’on en tire des leçons.

Qui as-tu très envie de revoir en vrai après le confinement ? Mes parents.

Un lieu où tu as très envie de retourner ? D’abord dans ma librairie ! Puis chez un coiffeur... au cinéma, mais pour moi je trinquerai vraiment à la fin du confinement quand Corentin et moi pourrons aller manger un dimanche soir au Pintxo.

Ce confinement est-il bon pour l'avenir de l'humanité ? Je ne suis ni économiste, ni médecin, ni politicienne, ni scientifique, mais je pense qu’il peut faire réfléchir à notre consommation, nos dépendances, nos rapports aux autres, notre fragilité, et qu’en attendant, la planète a pu souffler un peu. Je suis plutôt de nature optimiste et me dis qu’on peut en tirer quelque chose de bien.

Le plat qui remonte le moral en confinement ? Il y en a beaucoup ! Attention, végétariens, ne lisez pas ce qui va suivre : une blanquette de veau, des lasagnes, des pizzas faites maison, des sardines à la plancha...

La recette super simple à réaliser si on ne veut pas ressortir faire des courses ? Une omelette, ou des pâtes au thon !

Un livre à lire pendant cette période ? Tout le monde dira la Peste, de Camus. Et tout le monde a raison !

Un 2e livre à lire (parce qu'on a du temps) ? Parce qu’on a du temps, et si on ne le connaît pas, Murakami, notamment Kafka sur le rivage.

Un gros pavé idéal en plein confinement ? Un Victor Hugo : les Misérables ou Notre-Dame-de-Paris ; pour ma part j’ai découvert lesPiliers de la terre de Ken Follett.

Un disque à écouter pour garder le moral ?Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band des Beatles.

Le film mythique qu'il faut absolument revoir ?2001 l’Odyssée de l’espace de Kubrick, ou les Enfants du paradis de Carné.

La série à regarder d'un seul coup ?Game of Thrones (avec la cadence d’une saison par jour, c’est possible, c’est du vécu !)

Une vidéo YouTube à partager ?Le clip de la chanson « Rendez-nous la lumière » de Dominique A.

Un pari sur la date de fin du confinement ? Si on parle du déconfinement, pour tous, sans masques, avec les frontières ouvertes sur le monde… je dirais fin 2020.

Envie de nous dire quelque chose pour conclure ? Prenez votre temps.