Tours

Le collectif Makers 37 en pleine action : « On fabrique 350 visières par jour pour les soignants »

Elles sont également distribuées aux travailleurs sociaux.

Dès le 3 avril on vous a parlé des Makers de Touraine : ce collectif s’est organisé en quelques jours pour fabriquer des visières de protection destinées aux soignants ou au secteur social. Les matières premières sont acquises grâce à une cagnotte en ligne qui a rassemblé 7 250€, la fabrication se fait à l’aide d’imprimantes 3D puis l’assemblage est finalisé dans des locaux situés tout près de la mairie de Tours (au HQ, Boulevard Béranger).

Bilan en deux semaines : 3 500 visières fabriquées (350 par jour), déjà plus de 2 100 équipements livrés dont 645 au CHU de Tours, une grosse centaine à la clinique de l’Alliance de Saint-Cyr-sur-Loire mais aussi 700 aux CPTS, ces rassemblements locaux de soignants. « Nous sommes en relations avec des pharmacies référentes chez qui nous livrons les visières qui sont ensuite distribuées aux médecins ou aux infirmières » explique Marc Eftimakis qui fait partie d’un groupe de 200 bénévoles (un chiffre qui a doublé depuis début avril).

A la différence d’un masque ou d’uns surblouse, la visière est réutilisable une fois qu’elle a été désinfectée. On peut également la garder 8h sans ressentir trop de gêne. « Notre modèle a été validé par les soignants. Plusieurs d’entre eux ont participé à notre forum sur Discord pour faire remonter leurs remarques. C’est comme ça qu’on a su qu’il ne fallait pas utiliser d’élastique » précise Marc Eftimakis. Les visières sont également plongées 15 minutes dans un bac de javel avant l’assemblage, une dernière manœuvre effectuée par deux personnes… exclusivement des couples confinés ensemble, parce qu’ils n’ont pas besoin de respecter de distance de sécurité.

Les distributions d’équipements vont se poursuivre dans les prochains jours : notamment dans les EHPAD ainsi qu’auprès de personnes qui travaillent dans le secteur social et les services à la personne. Pas les entreprises ou les commerces, ce n’est pas l’objectif du collectif. Les Makers du 37 appellent d’ailleurs les professionnels qui auraient besoin de visières à se signaler, notamment en les contactant via leur page Facebook ou en remplissant un formulaire accessible ici.

D’ici quelques semaines, près de 10 000 appareils pourraient avoir été construits, grâce également au concours de Polytech Tours, de l’IUT ou du FunLab. Rappelons que des masques à oxygène sont également réalisés, à partir de modèles de plongée de l’enseigne Décathlon. L’ensemble est distribué gratuitement. Par ailleurs, d’autres programmes de fabrication de visières sont en cours dans la région comme celui-ci, impliquant des entreprises de Vouvray.