Tours

Confinement à Tours : un concert sur le toit pour rendre hommage aux soignants

Dorian a créé une chanson exprès pour eux.

C’est un rituel depuis le début du confinement : chaque soir à 20h il y a du monde aux fenêtres pour applaudir les soignants, les agents de caisse, les éboueurs… Bref, les personnes mobilisées pendant la crise du coronavirus. Certains vont un peu plus loin. En région parisienne, un comédien a beaucoup fait parler de lui en proposant à ses voisins un quiz quotidien baptisé « Questions pour un Balcon » en hommage à l’émission télé Questions pour un champion. A Tours, c’est plutôt en musique que ça se passe Rue du Rempart, tout près du Boulevard Heurteloup avec une playlist quotidienne en complément des applaudissements.

« Au début nous étions 5, puis 10. Maintenant 15 ou 20 tous les soirs. Le fait de se voir tous les soirs permet de tisser de petits liens, de savoir comment les gens vivent ce confinement. Lundi on a même fêté mes 23 ans aux fenêtres avec Joyeux anniversaire en fond sonore » raconte Dorian Ziegler, qui vient tout juste de célébrer ses 23 ans.

Le jeune homme fait partie d’un réseau d’affaire et sort uniquement de chez lui deux fois par semaine, pour faire quelques courses. Au cours de ses conf call, un défi est né : « L’idée c’est que chacun envoie une vidéo en chantant, avec des textes liés au confinement. J’ai écrit une chanson et une fois finie je me suis dit que j’allais en faire quelque chose donc j’ai sorti ma guitare, je suis monté sur le toit des garages et j’ai fait un concert. » C’était le soir du dimanche 5 avril et les voisins ont apprécié : « Il y avait plus de monde que d’habitude ! Mon objectif c’était de permettre aux gens de passer un bon moment et remercier à ma façon toutes les personnes qui travaillent encore. »

Dorian ne fait pas partie d’un groupe mais joue de la guitare depuis 10 ans avec quelques concerts à son actif lorsqu’il était au lycée. Il prévoit désormais un petit concert chaque dimanche soir, avec sa chanson pour les personnels en première ligne face au Covid-19 et quelques autres titres pour égayer la fin de week-end. De quoi resserrer les liens avec le voisinage : « Je connaissais les voisins avec qui on partage la cour – nous sommes 4 – mais là je découvre les autres. Ça donne des idées pour fêter le déconfinement. Je pense qu’on se fera un petit repas tous ensemble. » En attendant, il répète aussi une scène de Roméo et Juliette qu’il interprétera à la fenêtre avec une voisine.

Le texte de Dorian Ziegler, inspiré d'une chanson du groupe Boulevard des Airs :

On aimerait pourvoir sortir, et avoir des loisirs.
Pouvoir se divertir ou bien partir.
On aimerait voir ses amis, ou bien sortir mamie.
Revoir tous les membres du BNI.

Et pourtant, il y a le corona,
Ce virus qu’on ne connaît pas.
Et pourtant, il y a le corona,
Alors écoute dont ça.

Aller reste, aller reste en confinement,
Applaudit tous les soignants.
Aller reste, aller reste en confinement,
Tu verras on sera gagnant.

On a peur pour nos entreprises, on connait une vraie crise.
On ne fera pas de profit, ça s’est pourri.
Finalement on reste chez soi, et on ne se voit pas,
Ce n’est pas pour autant qu’on ne bosse pas.

Malheureusement, il y a le corona,
Ce virus qu’on ne connaît pas.
Malheureusement, il y a le corona,
Alors écoute dont ça.

Aller reste, aller reste en confinement
Applaudit tous les soignants.
Aller reste, aller reste en confinement,
Tu verras on serra gagnant.