Tours

[L’asso du moment] L’Ordre de Malte 37 livre des courses pendant le confinement

A Tours, mais aussi partout en Indre-et-Loire.

C’est une association qui a repensé son organisation pendant la période sanitaire. Habituellement l’Ordre de Maltte d’Indre-et-Loire organise des distributions de repas dans la rue pour celles et ceux qui en ont besoin (soupe et petit déjeuner). « Depuis trois semaines nous avons arrêté » nous explique Antoine de Berranger responsable de l’association dans le département.

Cela dit, la structure poursuit ses activités. Elle s’est adaptée à la situation : « Avec l’aide des scouts nous faisons des courses en pharmacie et en magasin alimentaire puis nous les distribuons aux personnes âgées, handicapées ou isolées. Nous pouvons également porter des colis alimentaires. » En Touraine, l’Ordre de Malte rassemble une centaine de bénévoles dont une soixantaine régulièrement active. « En ce moment nous avons 40-45 personnes mobilisables, nous sommes même obligés de freiner les bonnes volontés : il y a une grande mobilisation, les gens cherchent à être utiles » nous dit Antoine de Berranger au moment de préparer une distribution.

Dans un premier temps, l’antenne locale de l’association a mobilisé une vingtaine de personnes, des équipes qui interviennent à Tours, dans l’agglomération mais aussi à Loches, Ligueil ou Descartes « de façon plus ponctuelle. »

Les tournées fonctionnent à la demande, selon les besoins des personnes recensées : « Il y en a certaines que l’on connait déjà et d’autres non » poursuit le responsable qui appelle celles et ceux qui ont des difficultés à remplir frigo et placards en cette période de pandémie à contacter l’Ordre de Malte : « Nous avons une équipe de 4 personnes qui est là pour déceler les vrais besoins, les quantités ou types de produits, assurer un suivi social aussi. » Et pour les bénéficiaires qui n’ont pas de moyens, la structure a recours aux denrées de la Banque Alimentaire ou à ses propres stocks.

Lors des livraisons, les bénévoles prennent des mesures de sécurité maximales : pas de contact direct, dépôt des courses devant la porte et éventuelle discussion à 2m de distance minimum : « Nous avons affaire à des personnes en grand isolement qui ont parfois eu très peu de contacts avec l’extérieur depuis trois semaines » pointe Antoine de Berranger qui s’attend à une hausse des demandes d’aide dans les prochains jours. L’Ordre de Malte 37 promet une réponse en une demi-journée.

Contact : 06 34 84 35 36 ou [email protected]