Tours

Confinement en Touraine : 1 600 verbalisations, et 8 mois de prison ferme pour un récidiviste

Il a été condamné cette semaine.

Pendant les premiers jours du confinement, sur ordre du ministère de l'intérieur, la préfecture d'Indre-et-Loire refusait de communiquer des chiffres départementaux sur le non-respect des mesures gouvernementales. Et puis, finalement...

Ce jeudi, Corinne Orzechowski a indiqué qu'en un peu plus de deux semaines, 673 PV ont été dressés par les policiers de l'agglo de Tours, 909 par la gendarmerie en Indre-et-Loire. Des gendarmes qui affirment qu'ils vont continuer de renforcer leurs contrôles, notamment sur les routes ce week-end pour intercepter d'éventuelles personnes qui voudraient partir en vacances malgré la crise du coronavirus. "On ne part pas en vacances pendant le confinement"martèlent les militaires.

Il n'y a pas que les voyageurs qui préoccupent les autorités, il y a aussi la situation dans certains quartiers comme le Sanitas à Tours. C'est là qu'un récidiviste a été interpellé avant d'être placée en garde à vue. Un autre qui avait craché sur des policiers a été présenté au tribunal de Tours (qui ne gère plus que les urgences) et en est ressorti avec une condamnation à 8 mois de prison ferme, avec incarcération immédiate. A Saint-Pierre-des-Corps, un lieu de culte évangélique a également été fermé alors qu'il poursuivait ses activités malgré l'interdiction des rassemblements. 6 personnes ont été verbalisées.

Rappelons que l'amende est de 135€ et 200€ en cas de récidive, jusqu'à 3 750€ et 6 mois de prison en cas de multiples récidives. Cela dit plusieurs de ces PV pourraient aussi - à terme - se retrouver contestés. Certains avocats y travaillent...