Tours

Coronavirus en Touraine : ce qu'il faut savoir mardi 31 mars

Des cas en EHPAD ou dans la police à Tours, une demande de masques pour les écoles...

Chaque matin Info Tours vous propose un tour d’horizon détaillé concernant le coronavirus et ses conséquences en Indre-et-Loire. Cette synthèse réalisée à partir d’informations officielles et vérifiées se veut la plus complète possible, mais nous ne pouvons pas tout dire. Le modèle est similaire d'un article à l'autre mais de nouvelles informations sont ajoutées tous les jours. Vous trouverez par ailleurs plusieurs liens pour approfondir certains sujets. N’hésitez pas à consulter l’ensemble de nos articles sur le coronavirus en cliquant ici, et à nous contacter pour nous poser des questions ou nous signaler des informations. Notre adresse : [email protected].

 -----------------

Où en est l’épidémie dans la région ?

Pour suivre l’évolution de la maladie, l’Agence Régionale de Santé publie un bulletin quotidien à 20h. Voici les dernières données :

  • 4 décès à l'hôpital en Indre-et-Loire (chiffre inchangé), 53 dans toute la région (+14 en 24h, un chiffre inédit)
  • 115 personnes en réanimation en Centre-Val de Loire (+12 en 24h)
  • 1 334 cas confirmés dans les 6 départements de la région (+177 en 24h)
  • 3 024 décès à l’hôpital en France, 418 de plus par rapport à dimanche soir, 7 923 personnes sont sorties guéries de l'hôpital (+600en 24h), Plus de 20 000 personnes sont hospitalisées

Précisons que l’ARS ne donne plus le nombre de tests positifs pour chaque département. Par ailleurs, pour l’instant, le seul site tourangeau pour les dépistages est situé au CHU de Tours, dans les locaux de l’hôpital Bretonneau. Ses équipes reçoivent les cas les plus sérieux sur rendez-vous. Ce sont eux qui sont testés en priorité, mais aussi les professionnels de santé. Une équipe mobile peut également se déplacer, par exemple pour réaliser des tests dans un EHPAD.

On a appris ce lundi que, parmi les victimes tourangelles, figuraient le mari d'une restauratrice de Joué-lès-Tours (Aux Petits Oignons, Rue Gamard).

Comment on gère la situation ?

Au CHU de Tours :

Les soins non urgents sont reportés pour garantir un maximum de personnel disponible afin de traiter les malades du Covid-19. Depuis quelques jours, l’hôpital a reçu plusieurs patients d’autres départements pour décharger certains établissements de la région parisienne. La direction a prévu de communiquer en détails sur son dernier dispositif ce mardi en début d'après-midi.

Rappelons que les visites aux patients adultes sont interdites. Pour les enfants, un seul parent est autorisé à leur rendre visite. A la maternité de Bretonneau, les papas peuvent assister à l’accouchement puis ils doivent partir, leur présence est totalement interdite à la maternité de la clinique Vinci.

Les cliniques privées :

Les soins non urgents ont été déprogrammés. Des tentes ont été installées à l’extérieur afin d’accueil des patients atteints du coronavirus sans risque de contaminer les autres pensionnaires de l’établissement. Les cliniques sont également sollicitées pour accueillir des patients en réanimation en provenance d’autres hôpitaux débordés.

Les médecins de ville :

Ils se sont organisés pour éviter de recevoir des cas suspects de Covid-19 dans leurs cabinets. Des centres médicaux ont été montés à Tours (gymnase Choiseul au nord, Rue de la Dolve chez SOS Médecins à Tours Centre, aux Fontaines à Tours Sud), Joué-lès-Tours (à l’Espace Clos Neuf), Savonnières, Saint-Avertin, Saint-Pierre-des-Corps, Loches, Amboise ou Bourgueil. Ils sont uniquement accessibles sur rendez-vous. En cas de symptômes (fièvre, toux, difficultés à respirer) appelez un médecin traitant, ne vous déplacez pas. Si nécessaire, certains malades seront ensuite orientés vers l’hôpital, sinon confinés à domicile avec un suivi par téléconsultation.

A noter : si vous n’avez pas de médecin traitant, appelez celui qui est le plus proche de chez vous. La plupart d’entre eux acceptent les nouveaux patients en ce moment. Les téléconsultations sont souvent privilégiées.

Les EHPAD :

Plusieurs cas de Covid-19 ont été recensés dans un EHPAD de Chambray-lès-Tours, et un cas dans une maison de retraite médicalisée à Tours. Avant qu'il ne soit confirmé, la ville avait décidé de confiner tous ses résidents dans leurs chambres. Les visites sont interdites (et ça date d'avant le confinement). Le personnel est affecté à un seul étage pour réduire les échanges. Des renforts viennent d'autres services de la ville, par exemple du personnel habituellement mobilisé dans les crèches (fermées jusqu'à nouvel ordre)

Les pompiers :

Leur nombre d’interventions a baissé mais ils restent en première ligne face au virus, par exemple pour transporter des malades potentiellement infectés vers le CHU. Les secouristes sont équipés de surblouses ou surbottes, ils fournissent des masques aux victimes et désinfectent scrupuleusement les ambulances après chaque déplacement. Leurs entraînements sont suspendus le temps du confinement.

La solidarité pendant l’épidémie :

Pour donner des masques :

  • Si vous en avez moins de 500 vous pouvez les apporter directement à une infirmière, un EHPAD, un médecin…
  • Pour plus de 500 masques il faut contacter les autorités. Par exemple le CHU de Tours : [email protected]

Même s’ils sont réputés moins efficaces, les masques en tissu peuvent dépanner. On commence à en fabriquer un peu partout en Indre-et-Loire (2 500 à Tours par les couturières de la ville et des bénévoles, d’autres à La Ressourcerie La Charpentière ou dans le Lochois). La résidence séniors du Bocage à Tours Nord vient par exemple d'en recevoir faute de masques chirurgicaux.

La préfecture a annoncé ce lundi que plusieurs blouses avaient été récupérées dans les collèges et lycées du département (elles étaient dédiées aux cuisines). Elles seront données à l'hôpital de Tours qui en manque cruellement. Si des entreprises en possèdent (à manches longues) elles peuvent contacter la préfecture.

Face à la pénurie de gel hydroalcoolique, plusieurs entreprises tourangelles ont décidé d’en fabriquer en urgence : Synthron, Dellpharm, Chmineau, Indena... De son côté, Le fonds de dotation de l’hôpital a mis en ligne une collecte pour améliorer le quotidien des soignants ou des enfants hospitalisés. Pour y participer : www.fondsdedotation-chru-tours.fr ou 06 83 85 39 42.

Pour héberger des soignants près de leur lieu de travail ou parce qu'ils ne veulent pas contaminer leurs proches, 300 hébergements ont été recensés sur l'Indre-et-Loire. Des propriétaires peuvent se signaler auprès des centres de soins s'ils ont une offre à proposer. A Tours l'Hôtel Mondial a mis à disposition gratuitement son établissement du centre-ville.

Les associations caritatives comme la Croix Rouge, les Restos du Cœur, la Banque Alimentaire ou La Table de Jeanne-Marie poursuivent leurs activités. Il y a donc toujours des distributions d’aide alimentaire ou des maraudes pour les sans-abris. L'Etat a réservé des chambres d'hôtel pour loger toutes les personnes à la rue, le numéro d'urgence 115 reste actif si besoin.

Pour aider une association, des annonces sont en ligne sur le site http://jeveuxaider.gouv.fr

Le confinement au quotidien :

Toute sortie non justifiée par une attestation de déplacement dérogatoire est interdite jusqu’au 15 avril sous peine d’une amende de 135€ (200€ en cas de récidive, jusqu'à 3 750€ en cas de multiples récidives). Plusieurs dizaines d'amendes ont été dressées ce week-end, notamment samedi soir ou dimanche à Ambillou avec la verbalisation de 4 jeunes dans une même voiture (le conducteur était aussi positif au cannabis). La préfecture annonce que les contrôles vont s'intensifier pour faire respecter les règles. Les aires de jeux pour enfants, les parcs, les forêts, les bords de Loire ou de rivières sont interdits d’accès. Les jardins familiaux restent accessibles avec une personne à la fois pour chaque parcelle, pendant 2h maximum.

L'attestation de déplacement dérogatoire (version 2.0) est disponible à cette adresse.  Si vous ne pouvez pas l’imprimer, la mairie de Tours en met à disposition à l’Hôtel de Ville. Celle d’Avoine en propose également. Idem à Saint-Pierre-des-Corps (maximum 2 par personne) et à l'extérieur de la mairie de Saint-Avertin.

Commerces :

Peuvent ouvrir : les supermarchés, les commerces alimentaires (boulangeries, boucheries, chocolateries…), les pharmacies, les garages automobiles, les laveries, les bureaux de tabac et points presse, les banques, les stations-services… Les restaurants peuvent uniquement servir en livraison ou à emporter. Les jardineries peuvent accueillir les clients pour vendre de la nourriture pour animaux ou des plants destinés à faire pousser des légumes. Les fleuristes doivent uniquement poursuivre leur activité en livraison.

Même avec une autorisation, certains commerces préfèrent fermer ou réduire leurs horaires (c’est le cas des Halles de Tours) et certains achats peuvent être rationnés (pâtes, œuf, farine).

Les marchés sont interdits, sauf s’ils rassemblent moins de 5 commerçants ou qu’ils ont obtenu une dérogation de la préfecture (c’est le cas pour 2 marchés de Joué-lès-Tours ou 6 marchés de Tours). Nous vous détaillons les mesures en vigueur dans cet article, nous vous proposons aussi une liste de magasins ou exploitations agricoles disponibles pour vendre des produits locaux en cette période de confinement.  A noter que des producteurs locaux pourraient prochainement installer des stands sur les parkings de supermarchés.

Ce lundi, la région Centre-Val de Loire a annoncé l'ouverture d'une plateforme web pour trouver des produits frais et locaux : www.produits-frais-locaux-centre-valdeloire.fr. On y trouve notamment une carte interactive.

Ramassage des déchets :

Un service minimum est assuré partout dans le département. La priorité est donnée aux ordures ménagères (1 ramassage par semaine pour Tours Métropole). La collecte des déchets recyclables est parfois assurée (tous les 15 jours pour Tours Métropole). Les déchèteries sont fermées et les récupérations d’encombrants suspendues.

Pour connaître les jours de collecte, renseignez-vous auprès de votre mairie ou, pour Tours Métropole, consultez le site www.tours-metropole.fr ainsi que l’application TM Tours.

Pour des raisons sanitaires, il est demandé aux particuliers que les mouchoirs, masques et gants usagés soient jetés dans un sac plastique dédié. Ce sac doit être conservé 24 heures avant d’être placé dans le sac plastique pour ordures ménagères.

Transports :

La SNCF maintient quelques TGV entre Tours et Paris Montparnasse. Environ 20% des TER Rémi et trains Rémi Express circulent sur les lignes régionales ainsi que vers Paris Austerlitz. En gare, les guichets sont fermés. Les conditions d’échange et de remboursement des billets ont été assouplies. Les soignants, pompiers ou policiers peuvent voyager gratuitement avec leur carte professionnelle.

Le réseau de cars Rémi circule en service minimum et les horaires sont disponible sur www.remi-centrevaldeloire.fr. Pour Fil Bleu dans l’agglomération de Tours, le tram passe toutes les 20 minutes et pour les bus comptez au moins un aller-retour sur chaque ligne dans la journée. Fil Bleu et Rémi ont pris une décision similaire pour leurs abonnés : pas de prélèvement en avril.Néanmoins, les titres de transport restent valables.

A noter que les vols sont suspendus jusqu’au 8 avril à l’aéroport de Tours, le stationnement est gratuit en centre-ville et les taxis poursuivent leur activité.

Courrier :

La Poste maintient une distribution du courrier 3 jours par semaine (mercredi, jeudi, vendredi) ce qui agace les journaux car leurs abonnés seront privés d'information plusieurs jours consécutifs. Pendant cette période, les boîtes jaunes ne sont pas toutes collectées (vous serez prévenus par des affiches). Quelques bureaux de poste du département demeurent accessibles, en priorité pour les opérations bancaires : Amboise, Chinon, Joué-lès-Tours, Langeais, Loches, Montlouis, Monts, La Riche, St Avertin, St-Pierre-des-Corps, Tours Béranger, Tours Coty, Tours-Grammont, Fondettes, Château-la-Vallière (liste non exhaustive et qui peut varier).

Services publics :

La CAF, la Sécurité Sociale, les Impôts, Pôle Emploi, la Maison Départementale des Personnes Handicapées… Leurs accueils sont fermés au public mais les services sont joignables par téléphone comme par mail. Des rendez-vous peuvent être organisés en cas d’urgence. C’est le cas aussi en mairie (naissances, décès).

8 Maisons de la Solidarité poursuivent leur activité : Tours-Monconseil, Joué, Saint-Pierre-des-Corps, Amboise, Château-Renault, Loches, Chinon, Neuillé-Pont-Pierre. Les sites ouvrent 1 à 2 demi-journées par semaine. Pour les visites à domicile, c’est possible seulement en cas d'urgence.

Police / justice :

Les commissariats de Tours Centre (Rue Marceau) et Joué-lès-Tours sont les seuls encore ouverts. Cela dit, les dépôts de plainte en ligne sont à privilégier via le site www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr. Les syndicats de police dénoncent le manque de protections pour les agents sur le terrain (pas de masques, par exemple). 3 cas de Covid-19 ont déjà été confirmés dans les rangs des forces de l'ordre en Touraine + quelques malades suspects. Parmi les autres missions du moment, en plus des contrôles d'attestations : éviter les vols dans les entreprises et lutter contre les violences conjugales (les signalements sont en forte hausse).

A la maison d’arrêt de Tours, les parloirs sont suspendus ainsi que la plupart des activités (sport, cours). Les détenus malades ou dont l’état de santé est à surveiller sont placés en isolement dans des cellules individuelles. Certaines audiences sont maintenues au tribunal judiciaire de Tours, seulement les plus urgentes. Il est possible d’obtenir gratuitement l’assistance d’un avocat via le site www.avocat.fr.

Quelles conséquences sur la vie tourangelle ?

Economie / emploi :

Au dernier pointage, plus de 900 entreprises tourangelles ont réclamé la mise en place du chômage partiel ce qui concerne environ 9 500 personnes. Dans le BTP, les chantiers non urgents sont suspendus (c’est le cas pour les travaux de voirie à Tours). Les chômeurs en fin de droit verront leur allocation prolongée le temps du confinement. Comme tous les autres, ils doivent néanmoins s’actualiser avant le 15 avril par téléphone, sur Internet, ou sur l’application mobile dédiée.

Pour l'emploi à domicile, et la mise au chômage partiel des personnes qui exercent peut-être chez-vous, vous trouverez plus d'informations sur www.cesu.urssaf.fr

Education / petite enfance / étudiants :

Les établissements scolaires pourraient rouvrir le 4 mai, en attendant ils restent accessibles uniquement pour les enfants de certaines professions (soignants, travailleurs sociaux). Les syndicats déplorent le manque de protections pour les personnels encore en place : ils réclament des masques. Une réunion sur le sujet est prévue ce mardi au sein de l'Académie d'Orléans-Tours.

Dès ce mardi, les enfants de policiers et gendarmes pourront aussi être accueillis en établissement scolaire. Dès jeudi, ils seront regroupés avec les enfants des soignants et autres professions dérogatoires.

Pour les jeunes, le Bureau Information Jeunesse de Tours reste joignable au 02 47 64 69 13. Il diffuse aussi des vidéos sur ses réseaux sociaux.

Sport :

De nombreux championnats sont stoppés en rugby, tennis de table, basket ou volley. Il s’agit notamment des compétitions au niveau amateur. Parmi les clubs concernés : l’US Tours Rugby ou le RC Chinon. Mais aussi l’Union Tours Basket Métropole. Plusieurs coachs sportifs tourangeaux proposent des cours en ligne.

Culture / loisirs :

Les bibliothèques, musées, châteaux… d’Indre-et-Loire restent portes closes mais continuent de vivre sur leurs réseaux sociaux (visites virtuelles, propositions d’activités pour petits et grands, énigmes…). De très nombreux spectacles, concerts et événements prévus en mars-avril-mai sont reportés ou annulés. Des remboursements sont possibles mais certains appellent les détenteurs de billets à ne pas réclamer l’argent pour soutenir l’industrie du spectacle. Ce lundi on a appris que le spectacle des Chevaliers du Fiel qui devaient se produire au Vinci en avril est reporté au 6 janvier 2021.

Liens et contacts utiles :

Questions générales :

Vous pouvez appeler le N° vert national (gratuit depuis un fixe et un mobile) : 0 800 130 000 ou écrire à l’adresse mail [email protected] pour des questions locales.

Mairies / Solidarité :

Les mairies sont fermées (sauf pour l’état civil, les décès ou quelques démarches urgentes). En revanche elles restent mobilisées par téléphone :

  • 02 47 21 60 60 : le standard de la mairie de Tours accessible 7 jours sur 7 de 8h à 20h
  • 07 72 16 35 77 : la ligne pour venir en aide aux personnes isolées à Loches
  • 02 47 88 11 44 : la ligne pour venir en aide aux personnes isolées à Fondettes les mardis et vendredis de 14h à 17h
  • 02 47 45 42 11 : la ligne pour venir en aide aux personnes isolées à Azay-le-Rideau
  • 02 47 36 24 47 : la ligne pour venir en aide aux personnes en difficulté à La Riche

Pour trouver les coordonnées des autres villes et les informations pratiques spécifiques à chaque commune, n’hésitez pas à consulter leur site Internet ou les réseaux sociaux. A Amboise, un système de livraison de courses se met en place pour les plus vulnérables. Pour plus d’informations envoyez un mail à cette adresse : [email protected]. La Croix Rouge d’Indre-et-Loire peut aussi apporter une aide. Appelez-là au 09 70 28 30 00.

L'Université de Tours a créé un portail web pour les étudiants : coronavirus.univ-tours.fr.

Aide aux victimes :

L’association France Victimes 37 reste joignable au02 47 66 87 33. Le CIDFF37 peut aussi fournir une assistance aux femmes victimes par mail : [email protected]. Par ailleurs, pour donner l’alerte en cas de violences au domicile, il est possible de se rendre en pharmacie et de signaler une situation d’urgence en utilisant le code « Masques 19 ».

Concernant l'enfance en danger en Indre-et-Loire, il faut contacter ce mail si vous avez une information préoccupante à communiquer (par exemple des situations de violences) : [email protected], ou le numéro national 119.

Soutien psychologique :

A Joué-lès-Tours, le psychologue Julien Wehdeking assure une permanence chaque mardi, mercredi et jeudi de 9h à 18h au 06 63 51 16 16. Karen Pinel fait de même les lundis, mercredis et vendredis au 06 99 97 04 08. Plusieurs psychopraticiens d’Indre-et-Loire proposent une permanence téléphonique d’écoute (gratuite). Vous trouverez leurs coordonnées sur le site www.ff2p.fr.

Divertissements :

Le temps du confinement, le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire met en ligne gratuitement films, séries et autres contenus (cours de yoga, cours de langues). Il suffit de s’inscrire sur le site http://nomade.mediatheques.fr.