Tours

BASKET : Le coronavirus précipite la fin de saison, l’UTBM prépare déjà la prochaine

Le club vise toujours une montée en Pro B.

C’était il y a trois petites semaines : l’UTBM se préparait à recevoir Avignon pour le 1er match de la seconde phase du championnat de Nationale 1. Quand le gouvernement a choisi d’interdire les rassemblements de plus de 1 000 personnes, le club a maintenu le match en s’organisant pour limiter l’affluence à la Halle Monconseil. Finalement, la rencontre n’a jamais eu lieu car le président a décidé d’interdire les regroupements de plus de 100 personnes à 24h du coup d’envoi. A ce moment-là, on pensait encore que ce n’était qu’un report. Mais cette rencontre n’aura jamais lieu.

A cause du confinement prévu pour durer au moins 4 semaines (peut-être plus), la Fédération Française de Basket a annoncé dimanche que tous les championnats amateurs étaient stoppés. Il n’y aura pas de titres, pas de montées au niveau supérieur et pas de descente. Seule incertitude : en cas de poursuite du championnat de Pro B, deux clubs de Nationale 1 pourraient monter, mais Tours n’est pas concerné. L’UTBM voit donc sa saison s’arrêter de façon prématurée : « Celui qui pensait autre chose n’était vraiment pas conscient de la situation » réagit le manager général du club, Romain Régnard.

Comme les joueurs, l’entraîneur ou le président, l’homme a un goût d’inachevé :

« Il nous restait un quart de la saison, et le plus important. On a la déception d’une année pas aboutie. Nous visions une saison formidable : au début de l’année on aurait signé direct si on nous avait dit qu’on terminerait 2e de notre poule qui était extrêmement relevée. Je reste persuadé que l’effectif était taillé pour la montée en Pro B, grâce à son esprit collectif très fort. C’est la première fois qu’on voit ça en six saisons. D’autres clubs avaient peut-être plus de force technique mais sur l’esprit collectif on avait vraiment de gros atouts. »

Aujourd’hui, les 11 joueurs de l’équipe première sont confinés à domicile : « Ils s’occupent comme ils le peuvent. Notre préparateur physique leur a fait un programme avec des séances quotidiennes pour se maintenir en forme. Ils restent également en contact avec le coach Pierre Tavano » explique Romain Régnard. La reprise collective ne se fera qu’en août et la question se pose déjà : avec quel effectif ? Aujourd’hui, 4 joueurs sont assurés de rempiler : l’américain Will Felder, le pivot Vincent Pourchot (de retour de blessure), le meneur Aldo Curti et Gérald Guerrier. Les autres ? « On est en train de travailler pour voir ceux qui peuvent continuer » nous dit simplement le manager du club. « Forcément il y aura des départs l’idée c’est aussi de faire évoluer l’équipe. »

Reste à voir de quelle manière ce sera possible, surtout concernant l’aspect financier. L’UTBM c’est un budget d’1 150 000€ pour la saison… L’objectif initial était de le faire progresser pour la saison 2020 / 2021, désormais il s’agit surtout de le maintenir. « On est en train de chiffrer pour voir comment ça va se passer. Je reste persuadé que ceux qui aidaient à nos côtés le resteront même avec des moyens limités » espère Romain Régnard. On rappelle que l’équipe fonctionne uniquement avec 12% de subventions publiques, le reste c’est des partenariats… avec des entreprises privées dont les finances auront peut-être été saignées par la crise du coronavirus.

Alors que le confinement est encore loin d’être levé, il est trop tôt pour avoir une idée claire de l’avenir. « Le plus fort des regrets c’est de devoir patienter jusqu’en septembre pour refaire la fête, retrouver l’ambiance de Monconseil » déplore Romain Régnard. Il note d’ailleurs que certains supporters ont accepté de ne pas être remboursés de l’abonnement pris pour la 2e phase de la saison. D’autres en ont fait la demande. Le sujet n’est pas encore tranché, le club pourrait par exemple proposer des remises pour les abonnements à la reprise.

Olivier Collet