Tours

Confinement en Touraine : une hausse des infractions et du tapage nocturne

Et le maire de Tours s’inquiète pour certains marchés.

Ce dimanche, le gouvernement a annoncé que l’amende pour non-respect des consignes de confinement était portée à 200€ en cas de récidive (elle reste à 135€ pour la première infraction). Impossible de savoir combien de procès verbaux ont été dressés en Indre-et-Loire mais la préfète parle « d’un nombre important de verbalisations » pendant le week-end, « particulièrement dans la nuit de samedi à dimanche. »

Les gendarmes rapportent un cas particulier à Ambillou dimanche : quatre jeunes hommes sans motif valable pour être en dehors de chez eux, et un conducteur positif au cannabis. En plus d'un retrait de permis, lui et ses passagers ont été verbalisés par une contravention d'un montant de 135 euros chacun pour ce déplacement interdit. "Le conducteur, récidiviste, sera auditionné dans quelques semaines" par la justice, ajoutent les gendarmes.

Dans un mail transmis à la presse ce lundi, Corinne Orzechowski annonce que lors des derniers contrôles beaucoup de personnes circulaient sans justification, mais aussi que de nombreux tapages nocturnes ont été constatés en appartement. Elle rappelle « avec fermeté » que les déplacements non essentiels « tels que les promenades entre amis, les visites amicales, l’utilisation des véhicules sans raison ou les regroupements dans les rues » sont interdits. Les autorités disent aussi avoir observé des personnes fragiles qui sortent plusieurs fois par jour pour faire des courses : « Elles s’exposent inutilement à l’épidémie » déplore la représentante de l’Etat.

Ce phénomène, on en parle d'ailleurs sur 37 degrés.

Malgré la réticence de policiers qui estiment manquer de protections, les contrôles vont donc se poursuivre voire s’intensifier.

Pendant ce temps, le maire de Tours continue de se battre pour maintenir les marchés encore autorisés. Néanmoins, Christophe Bouchet n’exclut pas d’en fermer certains car il a observé des gestes barrières mal respectés, Velpeau et Coty sont particulièrement visés.

L'interview du maire de Tours est disponible dans cet article.