Tours

Coronavirus : Comment la ville de Tours gère la crise

On fait le point avec Christophe Bouchet, le maire de Tours.

A l’occasion d’une entrevue vidéo pour 37 degrés et Info Tours (à voir ci-dessous dans son intégralité), le maire de Tours, Christophe Bouchet est revenu sur la gestion de la crise sanitaire actuelle au sein de la ville de Tours. On vous résume.

Une cellule de crise activée chaque jour

Depuis le début du confinement, la ville de Tours a installé une cellule de crise administrative qui fait le point chaque jour pendant deux heures avec les directeurs des services (technique et général) et la Première Adjointe, Marion Nicolay-Cabanne.  Le but est de dresser chaque jour la situation dans la ville et de prendre les décisions en conséquence.

Un regard particulier est porté aussi sur le CCAS a expliqué le maire de Tours car il pilote notamment les 4 Epadh publics de la ville ainsi que des foyers et maisons de retraite.

Un standard est ouvert 7 jours sur 7 de 8h à 20h. Le numéro : 02 47 21 60 00

350 employés de la ville en service

Sur les 2 200 employés de la ville de Tours, 350 continuent de travailler a précisé Christophe Bouchet, pour assurer les domaines urgents et essentiels au fonctionnement de la commune. Dans le détail 150 personnels travaillent sur le terrain et 200 en télétravail.

Pas de couvre-feu prévu à Tours

Sur la question d’un éventuel couvre-feu, Christophe Bouchet a indiqué que ce n’était pas d’actualité à Tours, la situation ne le rendant pas nécessaire à l’heure actuelle.

La question des marchés

Environ la moitié des marchés de Tours sont maintenus en accord avec la Préfecture. 6 grands marchés de plus de 15 commerçants et d’autres plus petits avec moins de 5 commerçants. « On continuera à les maintenir si tout le monde respecte la règle du jeu » a-t-il prévenu cependant, en pointant le respect des barrières sanitaires.

En cas de soucis de santé des élus

En ce qui concerne la continuité de la gestion de la ville en cas de soucis de santé d’un élu, le maire de Tours précise que tout est prévu. La première adjointe gérera la commune en cas d’indisponibilité du maire, puis le 2e adjoint, etc…

Les réflexions sur l’après crise

La crise actuelle amène forcément à des réflexions sur notre modèle de société. Christophe Bouchet retient notamment deux enseignements : le fait que la crise actuelle met en avant la fracture numérique au sein de la population et qu’à ce titre le tout numérique vanté n’est pas la solution.

Ensuite à un autre niveau, la remise en cause du modèle libéral et des importations de nombreux produits venant de pays asiatiques notamment. Pour Christophe Bouchet : « il faudra se poser la question de la relocalisation de certains produits manufacturés. »

La reprise économique

Les commerces à Tours sont un des domaines d’activité majeur avec environ 2000 commerces et 10 000 emplois. « La question qui va se poser c’est comment on aide au redémarrage ». Etalement des dettes, mais aussi aides à l’amorçage… le maire de Tours a expliqué que les réflexions actuelles devraient amener plusieurs mesures différentes.