Tours

Coronavirus en Touraine : les infos indispensables du samedi 28 mars

Nombre de cas, lieux interdis, baisse de la pollution, appels aux dons...

Chaque matin Info Tours fait le point sur l’épidémie du coronavirus Covid-19 et sur ses conséquences dans le département d’Indre-et-Loire. Les informations que vous trouverez sur cette page sont valables au moment de la publication. Comme la situation est inédite, certaines données peuvent évoluer en cours de journée.

 ----------------

Le point sur la maladie par l’Agence Régionale de Santé :

Ces chiffres ne comptabilisent pas l’ensemble des malades, uniquement les cas les plus sérieux.

  • 3 décès en Indre-et-Loire : 2 ce lundi, 1 ce mercredi
  • 830 cas confirmés dans la région (+175 en 24h contre 111 en plus mercredi, 84 jeudi)
  • 26 décès dans la région (+6 en 24h), 81 cas en réanimation (+14 en 24h). 223 lits disponibles sur les 6 départements
  • 1 995 décès dans les hôpitaux en France (+299 en 24h), 3 787 malades en réanimation, dont un tiers qui ont moins de 60 ans. 5 700 personnes sont sorties guéries de l'hôpital

Les symptômes principaux : fièvre, toux et difficultés à respirer. Si vous êtes malades, le bon réflexe est de contacter votre médecin, et le SAMU si la situation s’aggrave sérieusement. Depuis le 25 mars, des centres médicaux dédiés au Covid-19 ouvrent progressivement à Tours (aux Fontaines, au gymnase Choiseul et chez SOS Médecins Rue de la Dolve), Joué-lès-Tours (à l’Espace Clos Neuf), Saint-Pierre-des-Corps ou Saint-Avertin. Deux médecins y reçoivent les cas suspects de 9h à 12h et de 15h à 18h. Ils sont uniquement accessibles sur rendez-vous, les patients y sont orientés par leur médecin traitant. Une montée en puissance de ces centres est envisagée selon l’évolution de l’épidémie, ainsi que l’ouverture de nouvelles structures ailleurs dans le département.

Comment luttent les soignants d’Indre-et-Loire ?

Pour gérer la situation, le CHU de Tours dispose de 45 lits de réanimation, il a reçu ce jeudi 6 patients en provenance d'un autre département. En cas de saturation, les hôpitaux d’Amboise, Chinon et Loches ainsi que les cliniques privées sont susceptibles de recevoir des malades : des tentes ont été installées sur les parkings des cliniques de Saint-Cyr et Chambray. Jeudi 26 mars, l’Agence Régionale de Santé a lancé un appel aux professionnels volontaires, disponibles pour aider là où c’est nécessaire. Plus d’infos sur www.renfort-covid.fr.

Le fonds de dotation de l’hôpital a mis en ligneune collecte pour améliorer le quotidien des soignants ou des enfants hospitalisés. Pour y participer : www.fondsdedotation-chru-tours.fr ou 06 83 85 39 42.

Au CHU, une cellule de crise se réunit tous les jours, les soins non urgents sont reportés et un centre d’auscultation a ouvert au cœur de l’hôpital Bretonneau. Il rassemble des professionnels de plusieurs services pour accueillir des malades orientés par le SAMU, les urgences ou leur médecin. Les tests ne sont pas systématiques, uniquement pour les patients fragiles, les cas les plus sérieux ou les personnels soignants.

Un nombre de masques suffisant pour gérer la crise ?

Chaque jour, le CHU de Tours utilise au moins 10 000 masques. L’hôpital a du stock mais ailleurs le manque de masques ou de protections contre le virus reste un problème. La Région va en faire livrer 2 millions d’ici peu, le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire un million dès la semaine prochaine. Si vous avez des dons à effectuer, vous pouvez les apporter directement à des pharmacies, des infirmières ou des médecins… s’il y a moins de 500 masques. Sinon, mieux vaut contacter le CHU par mail [email protected] ou l’Agence Régionale de Santé.

Des initiatives solidaires ont également été lancées pour fabriquer des masques en tissu : les 4 couturières de la ville de Tours et des bénévoles vont en faire 2 500, la Ressourcerie La Charpentière a également lancé un atelier.

Il n’y a pas que les masques. On manque aussi de gel hydroalcoolique : plusieurs usines comme Synthron à Auzouer-en-Touraine se sont lancées dans la fabrication de ce désinfectant. 

Je ne veux pas tomber malade, que faire ?

RESTEZ CHEZ VOUS !Le confinement a officiellement été prolongé jusqu’au 15 avril, certains experts recommandent d’aller jusqu’au 28 avril.

Ci-dessous, une liste de raisons valables pour sortir :

  • Faire des courses de première nécessité (manger, aller à la pharmacie…)
  • Se soigner sur convocation médicale ou en cas de besoin urgent (dialyse…)
  • Impératif familial (aide à une personne vulnérable, enterrement – limité à 20 personnes –, relais parental en cas de garde d’enfants alternée, déménagement si rupture de bail…)
  • Activité physique (footing ou promenade du chien en solitaire dans un rayon d'1km autour de chez soi, pendant 1h maximum, pas de vélo). Pour les jardins familiaux, vous pouvez y travailler seul(e), au maximum pendant 2h
  • Aller au travail
  • Répondre à une convocation judiciaire
  • Assurer une mission bénévole

A chaque fois que vous sortez, vous devez avoir une attestation de déplacement dérogatoire ou un papier signé de votre employeur.

L'attestation de déplacement dérogatoire (version 2.0) est disponible à cette adresse. Si vous ne pouvez pas l’imprimer, la mairie de Tours en met à disposition à l’Hôtel de Ville. Celle d’Avoine en propose également.

Sans ce document, vous risquez 135€ d’amende, voire 1 500€ en cas de récidive. Pour faciliter la tâche des forces de l’ordre et éviter les risques de contamination il est conseillé d’accrocher l’attestation sur une vitre arrière de la voiture et de montrer votre pièce d’identité par la fenêtre.

Qu’est-ce qui est ouvert et qu’est-ce qui ne fonctionne pas ?

Pour faire vos courses :

  • Vous pouvez aller dans les supermarchés. Attention ils ont parfois adapté leurs horaires (créneaux réservés aux soignants, début de journée accessible uniquement aux plus de 70 ans, pas d’ouverture le dimanche…)
  • Les marchés alimentaires ne peuvent se poursuivre que sur dérogation préfectorale. A Tours, on pourra toujours faire ses courses à Coty, à Beaujardin et aux Fontaines (samedi), ou à Velpeau le dimanche mais plus aux Halles ou à Saint-Paul. Plus d’infos dans cet article.
  • Les Halles de Tours sont accessibles de 7h-13h30 du lundi au jeudi, 7h30-17h vendredi et samedi, 7h30-13h le dimanche
  • Les commerces alimentaires peuvent ouvrir (boulangeries, boucheries, cavistes…). Attention : certains professionnels réduisent leurs activités (des boulangeries fermées l’après-midi, par exemple). Des systèmes de livraison sont parfois proposés comme à Montbazon
  • Les pharmacies, laveries, stations-services, banques, bureaux de tabac, garagistes peuvent ouvrir

Les restaurants doivent uniquement assurer la vente à emporter ou en livraison.

La plupart des services publics sont fermés mais un accueil téléphonique demeure assuré. A Tours, le standard de la mairie répond de 8h à 20h, 7 jours sur 7 (02 47 21 60 60). Vous pouvez être reçu(e) en cas d’urgence, par exemple pour déclarer une naissance. Même procédé pour la CAF, la Sécurité Sociale, les impôts ou les bailleurs sociaux : ils sont joignables, mais les dossiers se traitent au maximum à distance.

Plusieurs communes mettent en place une ligne téléphonique dédiée pour les personnes isolées ou dans le besoin. Parmi elles : Loches (07 72 16 35 77), Fondettes (02 47 88 11 44 les mardis et vendredis de 14h à 17h) ou Azay-le-Rideau (02 47 45 42 11).

A Amboise, un service de livraisons de courses vient d’être créé. Voici comment ça marche : le client appelle le producteur / le commerçant. Les professionnels livrent leurs denrées chaque matin à la plateforme municipale. L’équipe de la plateforme distribue ces denrées à domicile dès l’après-midi. Plus d’infos : [email protected].

Le Conseil Départemental annonce qu'il reste seulement 8 Maisons de la Solidarité ouvertes pendant le confinement. Elles sont juste accessibles sur rendez-vous après évaluation téléphonique de la situation. Les sites concernés : Tours-Monconseil, Joué, Saint-Pierre-des-Corps, Amboise, Château-Renault, Loches, Chinon, Neuillé-Pont-Pierre. Les sites seront ouverts 1 à 2 demi-journées par semaine.Tours-Mame et Tours-Dublineau devraient rouvrir le 2 avril. Pour les visites à domicile, seulement en cas d'urgence. Pour une question sur le RSA il faut écrire à [email protected]. Pour l'habitat tous les services restent joignables aux numéros habituels. La Maison Départementale des Personnes Handicapées reste joignable au 02 47 75 26 66 de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30.

Le tribunal de Tours maintient uniquement les audiences urgentes. Il n’y a pas de parloir à la Maison d’Arrêt de Tours et les activités des détenus sont réduites au minimum (un peu de sport, pas de travail à l’atelier, pas de cours). Pour porter plainte, vous devez utiliser les formulaires de pré-plainte en ligne avant de prendre rendez-vous avec les forces de l’ordre. Le 17 reste joignable mais pas pour poser des questions sur le Covid-19, uniquement pour les faits graves. La situation de confinement fait craindre une hausse des violences au sein des foyers.

Les pharmacies peuvent réagir si des victimes s’y rendent et utilisent le code « Masques 19 ».

L’association France Victimes 37 reste joignable au 02 47 66 87 33. Le CIDFF37 peut aussi fournir une assistance aux femmes victimes par mail : [email protected]. Concernant l'enfance en danger, il faut contacter ce mail si information préoccupante à communiquer : [email protected], ou le numéro national 119.

Attention : les postes de police de Tours Est et Saint-Pierre-des-Corps sont désormais fermés au public pour renforcer les effectifs sur le terrain. Les commissariats de Tours-Marceau et Joué restent accessibles.

La Poste, ça marche ?

17 bureaux restent ouverts en Indre-et-Loire, en priorité pour les opérations bancaires. Parmi eux : Amboise, Chinon, Joué-lès-Tours, Langeais, Loches, Montlouis, Monts, La Riche, St Avertin, St-Pierre-des-Corps, Tours Béranger, Tours Coty, Tours-Grammont, Fondettes, Château-la-Vallière. Pas de courrier ce samedi. La semaine prochaine, les facteurs travailleront uniquement mercredi, jeudi et vendredi. Les bureaux resteront ouverts tous les jours, y compris le samedi. Pour envoyer le courrier, certaines boîtes jaunes ne seront pas relevées.

Quand est-ce qu’on va ramasser ma poubelle ?

Pour des raisons sanitaires, il est demandé aux particuliers que les mouchoirs, masques et gants usagés soient jetés dans un sac plastique dédié. Ce sac doit être conservé 24 heures avant d’être placé dans le sac plastique pour ordures ménagères.

Pour les ordures ménagères, Tours Métropole assure un passage au moins une fois par semaine dans ses 22 communes. Une fois tous les 15 jours pour les poubelles jaunes. Un calendrier indicatif des collectes est disponible sur www.tours-metropole.fr et l’application TM Tours. Les déchèteries sont fermées. Ailleurs, collectes également maintenues. Parfois les bacs de recyclage sont ramassés (La-Ville-aux-Dames), mais pas le verre.

J’ai besoin de prendre les transports, ça circule ?

Pour les abonnés au réseau Fil Bleu de Tours Métropole, aucun prélèvement en avril mais leur titre de transport reste valable sans la moindre démarche à effectuer. La circulation des bus et du tram été fortement réduite : 100 conducteurs sur 500 encore mobilisés. En semaine comptez un tram toutes les 20 minutes pour la ligne A. Quant aux bus, ils desservent en priorité les sites de santé.

La SNCF fait rouler environ 30% des TER Rémi en Centre-Val de Loireet de moins en moins de TGV (environ un aller-retour par jour). Les lignes régulières de car Rémi sont en mode service minimum. Cars et trains sont gratuits pour les déplacements professionnels des soignants, des pompiers ou des forces de l’ordre (sur présentation d’une carte professionnelle ou d’une attestation de l’employeur). La région Centre-Val de Loire annonce que les 6 500 abonnés Rémi ne seront pas prélevés au mois d’avril.

A Tours, le stationnement est gratuit en centre-ville. Les taxis poursuivent leurs missions normalement. A l’aéroport, tous les vols commerciaux de Ryanair sont suspendus jusqu’au 8 avril.

D’autres choses que j’ai besoin de savoir ?

Au dernier pointage, 906 sociétés tourangelles ont demandé la mise en place de mesures de chômage partiel pour leurs équipes et cela concerne presque 9 500 personnes. Si des sociétés sont en difficulté elles peuvent aller sur ce site. Pôle Emploi maintient un accueil par mail et téléphone, et en agence si vraiment nécessaire. Les chômeurs en fin de droit verront leur allocation prolongée pour peu qu’ils actualisent leur situation à partir de ce samedi 28 mars et avant le mercredi 15 avril.

Pour le BTP, les chantiers non urgents doivent s’arrêter (c’est le cas pour tous les travaux de voirie de la ville de Tours) mais quelques autres peuvent se poursuivre (maintenance, gaz, électricité). En cas de litige entre un client et une entreprise c’est la préfecture qui tranche pour poursuivre les travaux ou les arrêter.

Avec la baisse du trafic automobile depuis le début du confinement, la qualité de l’air s’améliore sur l’ensemble de la région : -55% de dioxyde d’azote au capteur de Tours Centre, près de la sortie de l’A10, selon l’association Lig’Air. -35% à Tours Nord et Joué-lès-Tours. En revanche la pollution aux particules fines liée au chauffage ou à l’activité agricole reste conséquente.

A la maternité de l’hôpital Bretonneau, les papas sont autorisés en salle d’accouchement mais après, aucune visite jusqu’à la sortie de la maman. A la clinique Vinci de Chambray, les papas ne sont pas du tout admis dans l’établissement. Si vous avez besoin d’un dentiste en urgence en ce moment, appelez le 02 47 05 63 52.

Pour les étudiants, le Service de Santé Universitaire reste ouvert avec des consultations physiques si nécessaires ou un accompagnement psychologique. L’université a mis en ligne un site spécial avec toutes les infos pratiques nécessaires (et des vidéos pour s’auto-apaiser) : http://coronavirus.univ-tours.fr.

De nombreux syndics et bailleurs sociaux ont suspendu le ménage dans les halls d’immeuble le temps du confinement. Néanmoins, Tours Habitat a repris des tournées dans ses bâtiments deux matins par semaine.

Les associations caritatives comme la Croix Rouge, les Restos du Cœur, la Banque Alimentaire ou La Table de Jeanne-Marie poursuivent leurs activités en s’adaptant à la situation. Il y a donc toujours des distributions d’aide alimentaire ou des maraudes pour les sans-abris. Le gymnase Paul Racault de Tours héberge des SDF, et leurs chiens si nécessaire. Pour aider une association, des annonces sont en ligne sur le site http://jeveuxaider.gouv.fr. Plus de 200 missions ont été proposées via cette plateforme en Indre-et-Loire, elles ont toutes trouvé preneur.

Le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire a également besoin de renforts pour ses services sociaux (EHPAD, aide à l’enfance) : il a lancé vendredi un appel à ses agents volontaires pour reprendre le travail sur d’autres missions que celles qu’ils et elles effectuent d’habitude. Certains personnels de collèges ont déjà accepté.

Les musées, piscines, bibliothèques, forêts, chemins de randonnée, bords de Loire, bords du Cher ou aires de jeux sont fermés. Des barrières ont parfois été posées pour éviter les intrusions. Plein d'événements ont été annulés pour les prochaines semaines, voire les prochains mois. Certains sont reportés d’autres non (la Fête Foraine de Tours, la course Happy Color). Des mesures de remboursement sont proposées si nécessaire.

Je n’ai pas trouvé la réponse à ma question dans cet article, que faire ?

Vous pouvez appeler le N° vert 0 800 130 000 (gratuit depuis un fixe et un mobile) ou écrire à l’adresse mail spécial coronavirus de la préfecture d’Indre-et-Loire: [email protected].