Tours

Coronavirus en Touraine : ce qu’il faut savoir lundi 23 mars

Les Halles de Tours fermées l’après-midi, de plus en plus d’actions solidaires…

Chaque matin sur Info Tours nous faisons le point sur l’épidémie de coronavirus Covid-19 et sur ses conséquences dans le département d’Indre-et-Loire. Nous détaillons les informations en notre possession, les infos pratiques pour organiser votre quotidien, et les initiatives pour améliorer le quotidien en cette longue période de confinement. Pour en savoir plus vous pouvezconsulter l’article où nous répondons à vos questions.

 ----------------

Le point sur la maladie :

Chaque soir à 20h l’Agence Régionale de Santé publie un bilan chiffré du coronavirus en Centre-Val de Loire, établi à partir des cas testés positifs. Ils ne représentent pas l’ensemble des malades car ce sont surtout les cas les plus sérieux qui sont diagnostiqués. Voici les chiffres :

  • 64 cas confirmés en Indre-et-Loire (+3 en 24h)
  • 291 cas confirmés dans la région (+37 en 24h), 102 cas rien que dans le Loiret
  • 2 décès en Eure-et-Loir, 21 cas en réanimation en Centre-Val de Loire
  • 674 décès en France (+112 en 24h), plus de 1 700 personnes en réanimation

Attention : des rumeurs peuvent circuler sur l’existence de cas à certains endroits, voire de décès. Nous insistons sur le fait que nous publions uniquement des informations dont la provenance est fiable.

Si vous êtes malades, il ne faut pas aller aux urgences. Vous devez contacter votre médecin, et le SAMU dans le cas où la situation s’aggrave sérieusement. Les symptômes principaux de cette maladie : de la fièvre et des difficultés à respirer. Ces symptômes n’ont pas la même ampleur selon les personnes. Il est aussi possible d’être porteur du virus sans tomber malade, tout en étant contagieux.

Comment luttent les soignants d’Indre-et-Loire ?

Le service des maladies infectieuses du CHU de Tours affiche complet. L’hôpital peut réaliser plusieurs dizaines de tests Covid-19 au quotidien, 7 jours sur 7. Pour gérer au mieux la situation, il a reporté un grand nombre d’interventions non urgentes. Les entrées des différents sites sont filtrées, les visites interdites pour les adultes, autorisées pour les enfants avec un seul parent à la fois. Les activités d’associations sont suspendues à l’hôpital Clocheville.

Les hôpitaux d’Amboise, Chinon et Loches ainsi que les cliniques privées sont également susceptibles de recevoir des cas. Elles sont en « 2e ligne », c’est-à-dire qu’on les sollicitera si nécessaire. Des tentes capables d’accueillir des malades du coronavirus ont été installées à l’extérieur des cliniques de l’Alliance et Vinci à Saint-Cyr et Chambray afin d’isoler ces personnes contagieuses des autres patients. Ces établissements aussi ont reporté les soins non urgents. A Chinon, le niveau 2 du plan blanc a été déclenché pour se tenir prêts.

Le problème pour les soignants : le manque de masques ou de protections, en particulier pour les infirmières libérales, les médecins de ville ou les personnels d’EHPAD. Les appels aux dons se multiplient, auprès des collectivités ou des entreprises. Le SDIS37 a par exemple lancé un appel. La mairie de Langeais a offert 2 000 masques à un EHPAD. Celle de La Riche en a donné 9 000 au CHU. En pharmacie, la demande reste forte ainsi que pour les gels hydroalcooliques. S’ils sont disponibles c’est en priorité pour le personnel soignant ou d’aide à domicile. Une usine du Loir-et-Cher va en produire pour les 300 officines du 37 et du 41.

Depuis le milieu de la semaine dernière, chaque soir, de plus en plus de personnes se réunissent sur les balcons et à leurs fenêtres pour applaudir les personnels mobilisés lors de cette crise. Certains diffusent de la musique ou klaxonnent au volant de leur camion sur l’autoroute. D’autres gestes en faveur des soignants se mettent en place : propositions de logements (appartement ou hôtel), livraison de repas…

A noter que le CHU de Tours participe à des activités de recherche en vue de trouver un traitement efficace contre le Covid-19. Par ailleurs, face à l'ampleur de la crise, un praticien de SOS Médecins Tours a porté plainte contre l'Etat parce qu'il estime que l'ampleur de la pandémie a été mal gérée par l'exécutif.

Quelles sont les règles à respecter absolument ?

Rester chez soi. Les sorties autorisées ne se font que sur certains motifs :

  • Faire des courses de première nécessité (pour manger)
  • Se soigner (aller à la pharmacie, chez le médecin, faire un don du sang…)
  • Impératif familial (aide à une personne vulnérable, enterrement, garde d’enfants alternée, déménagement…)
  • Activité physique (footing ou promenade du chien à pratiquer en solitaire tout près de chez soi)
  • Aller au travail

A chaque fois que vous partez de chez vous, vous devez avoir une attestation de déplacement dérogatoire et une 2e signée de votre employeur si c’est pour le travail. Sans ce document, les policiers, policiers municipaux et gendarmes peuvent vous verbaliser (coût de l’amende : 135€). Les sanctions risquent de se durcir : jusqu’à 6 mois de prison, travaux d’intérêt général…). Plus de 91 000 personnes ont déjà été réprimandées (sur un total d’1,7 million de contrôles). En Touraine, on approche des 200 verbalisations en 5 jours dont une quarantaine ce week-end.

Les sorties doivent se faire dans la mesure du possible seul(e). Si vous croisez d’autres personnes il faut rester à au moins 1m de distance pour limiter les risques de contamination. Notez que face à des abus des autorisation de sorties, les chemins de randonnée, les bords de Loire et de rivières ainsi que les parcs sont interdits. Si on vous y surprend, vous risquez une amende.

L'attestation de déplacement dérogatoire est disponible à cette adresse.  Le formulaire pour les déplacements professionnels est accessible  ici.

Un mot concernant le don du sang que nous évoquions plus haut : il est donc autorisé. Des collectes sont prévues à Monnaie, Descartes ou Monts ainsi qu’à l’hôpital Bretonneau de Tours où des précautions sont prises pour désinfecter les lieux. L’Etablissement Français du Sang appelle à poursuivre massivement les dons pour ne pas impacter ses réserves.

Qu’est-ce qui est ouvert qu’est-ce qui ne fonctionne pas ?

Pour faire vos courses :

  • Vous pouvez aller dans les supermarchés. Attention certains d’entre eux ont adapté leurs horaires (créneaux réservés aux soignants le matin aux Atlantes à Saint-Pierre-des-Corps, début de journée accessible uniquement aux plus de 70 ans à Intermarché, pas d’ouverture le dimanche dans plusieurs magasins, fermeture anticipée le soir…)
  • Les marchés alimentaires sont autorisés même s’ils sont parfois annulés comme ceux d’Amboise. Le paiement par CB sans contact est encouragé, il ne faut pas toucher les légumes.
  • Les Halles de Tours sont ouvertes avec des accès limités et une régulation du nombre de clients présents dans le bâtiment. A partir de ce lundi, nouveaux horaires des commerçants : 7h-13h30 du lundi au jeudi, 7h30-17h vendredi et samedi, 7h30-13h le dimanche. Les commerces seront donc souvent fermés l’après-midi
  • Les commerces alimentaires sont autorisés (boulangeries, boucheries, cavistes…). Attention : certains professionnels réduisent leurs horaires (des boulangeries ouvertes que le matin, par exemple). Les files d’attente se font souvent à l’extérieur, les comptoirs sont parfois protégés par du plastique, il faut garder ses distances…
  • Les pharmacies, laveries, stations-services, banques, bureaux de tabac, garagistes peuvent ouvrir

Les restaurants doivent uniquement assurer la vente à emporter ou en livraison. Les hôtels peuvent ouvrir mais pas leurs restaurants ni leurs bars.

Concernant les services publics, la plupart des locaux sont fermés mais un accueil téléphonique est assuré. Vous pouvez être reçu(e) sur rendez-vous en cas d’urgence, par exemple pour déclarer une naissance. Les rendez-vous pour faire une carte d’identité sont suspendus, pas de mariage jusqu’au 15 avril au moins à Joué-lès-Tours… Même procédé pour la CAF, la Sécurité Sociale, les impôts ou les bailleurs sociaux : ils sont joignables, mais les dossiers se traitent à distance.

Le tribunal de Tours maintient un minimum d’activités (comparutions immédiates, dossiers urgents) et les autres audiences sont suspendues. Il n’y a pas de parloir à la Maison d’Arrêt de Tours. Pour porter plainte, vous devez utiliser les formulaires de pré-plainte en ligne : commissariats et gendarmeries reçoivent uniquement en cas d’urgence. Le 17 reste bien sûr joignable mais pas pour poser des questions sur le Covid-19, uniquement pour les faits graves à signaler.

La situation de confinement fait craindre une hausse des violences au sein des foyers (contre les femmes ou les enfants notamment). L’association France Victimes 37 reste joignable si besoin d’assistance : 02 47 66 87 33. Les femmes victimes de violences peuvent aussi appeler le 39 19, le 119 pour les enfants maltraités.

La Poste, ça marche ?

En fin de semaine dernière 17 bureaux étaient ouverts en Indre-et-Loire mais on ne pouvait pas forcément y réaliser toutes les opérations habituelles. Après un samedi de fermeture complète, l’entreprise devrait ouvrir un nombre équivalent de points d’accueil ce lundi (parmi eux citons, sous réserve : Amboise, Chinon, Joué-lès-Tours, Langeais, Loches, Montlouis, Monts, La Riche, St Avertin, St Pierre des Corps, Tours Béranger, Tours Coty). La distribution du courrier et des colis reste assurée avec du retard à prévoir. Le site de vente en ligne Amazon a annoncé qu’il allait cesser l’envoi des colis non urgents.

Et mes déchets, quand seront-ils ramassés ?

Une fois par semaine à Tours Métropole mais uniquement les bacs d’ordures ménagères. Les jours de collecte sont aléatoires même si un calendrier indicatif est disponible sur le site de l’agglomération et l’application TM Tours. Il est conseillé de laisser vos poubelles sorties ou de déposer vos déchets dans les points d’apport volontaire. Aucune collecte de bacs de recyclage ou de déchets verts dans l’immédiat. Pas de déchèteries ouvertes ni de collecte d’encombrants.

Des collectes a minima sont également organisées dans le reste du département.

J’ai besoin de prendre les transports, ça circule ?

La SNCF fait rouler environ 30% des TER Rémi en Centre-Val de Loire et ses guichets sont fermés. Si votre train est annulé (par exemple un TGV), les conditions d’échange et de remboursement des billets sont assouplies.

Le réseau Fil Bleu circule en horaires réduits : un tram toutes les 20 minutes et 25% des bus. Les lignes régulières de car Rémi sont également en mode service minimum. Les taxis assurent leurs courses normalement. Le stationnement est gratuit dans le centre-ville de Tours.

D’autres choses que j’ai besoin de savoir ?

Pour les enfants, des crèches et écoles restent ouvertes au profit des personnels soignants et de certaines professions dérogatoires. Sinon, les cours se font à distance. Il est possible d’accueillir 10 enfants au maximum dans un même lieu (ce qui fait que les micro-crèches et les assistantes maternelles peuvent poursuivre leur activité. A l’Université de Tours, des cours sont proposés à distance. Les étudiants logés au CROUS ne paieront pas de loyer en avril.

Beaucoup d’entreprises tournent au ralenti, même celles qui ont le droit d’ouvrir. Beaucoup de personnes fonctionnent en télétravail. Des usines comme Michelin ou Hutchinson (à Joué) sont arrêtées, Mecachrome reprend ce lundi à Amboise, d’autres sont en effectif réduit. Si des sociétés sont en difficulté elles peuvent aller sur ce site. La préfecture d’Indre-et-Loire fera un point sur les conséquences du coronavirus pour l’économie tourangelle ce lundi lors d’une conférence de presse.

Pôle Emploi maintient un accueil par mail et téléphone, et en agence si vraiment nécessaire. Les chômeurs en fin de droit verront leur allocation prolongée pour peu qu’ils actualisent leur situation.

Les associations caritatives comme la Croix Rouge, les Restos du Cœur, la Banque Alimentaire ou La Table de Jeanne-Marie poursuivent leurs activités en s’adaptant à la situation. Il y a donc toujours des distributions d’aide alimentaire ou des maraudes pour les sans-abris. La préfecture d’Indre-et-Loire a mobilisé 180 chambres d’hôtel pour héberger des personnes sans domicile. Un site d’accueil a ouvert à Fondettes. A Tours, le centre d’accueil Paul-Bert fonctionne 7 jours sur 7, 24h/.24 (malgré des difficultés observées la semaine dernière). Le gymnase Paul Racault de Tours souvent réquisitionné en hiver va héberger des SDF dès ce lundi, avec leur chien si nécessaire.

Les enterrements continuent d’avoir lieu mais dans la stricte intimité familiale (20 personnes maximum. Les cimetières de Tours sont fermés sauf pour les obsèques. Les lieux de culte restent ouverts mais sans possibilité de cérémonies religieuses qui ont désormais lieu par Facebook pour certaines d’entre elles. Mercredi soir, l’Eglise catholique appelle à faire sonner les cloches à 19h30 pour soutenir le personnel soignant et les personnes mobilisées dans la gestion de cette crise sanitaire.

On rappelle que les musées, piscine, bibliothèques… sont fermés. Pour vous occuper, de nombreuses initiatives ont été mises en place dans le département : cours de sport, activités pour enfants, suggestions culturelles… Nous en recensons quelques-unes dans la rubrique « Tendances » d’Info Tours.

Je n’ai pas trouvé la réponse à ma question dans cet article, que faire ?

Vous pouvez appeler le N° vert 0 800 130 000 (gratuit depuis un fixe et un mobile) ou écrire à la préfecture d’Indre-et-Loire qui a une adresse mail dédiée : [email protected]. Plus d’une centaine de messages y sont traités chaque jour.