Tours

Coronavirus à Tours : Les boulangers s’adaptent aussi

Même ouverts, le quotidien change.

Les boulangeries-pâtisseries font partie des commerces qui restent ouverts pendant la crise sanitaire liée au coronavirus mais doivent s’adapter à la situation. C’est le cas notamment rue Lamartine, à Tours.

Fermée de façon hebdomadaire le lundi et le mardi, la boulangerie-pâtisserie « Karine & Teddy » a rouvert ses portes ce mercredi matin. Pour les clients habituels, ces derniers ont découvert un lieu adapté à la nouvelle situation sanitaire. Sur la vitrine, une affichette « Pas plus de deux personnes dans la boutique ». Dedans, un petit circuit improvisé : on rentre par la gauche, on ressort par la droite du tréteau placé dans l’étroite boutique. Devant l’étal, là encore, un renfort de bois pour éloigner les clients du comptoir.

Le couple de commerçants s’est donc adapté. Et même si des mesures d’hygiène étaient déjà en vigueur ici comme le port systématique de gants pour servir les clients, les mesures ont été amplifiées et l’on compte sur le civisme des clients pour que le choses se passent bien. Ce qui n’a pas été forcément le cas dimanche dernier nous explique la commerçante : « On a passé une journée horrible, les personnes n’étaient pas du tout disciplinées et dès qu’un client laissé un espace, un autre se faufilait… » Une mauvaise expérience qui a même poussé le couple de commerçants à s’interroger sur une réouverture ce mercredi ont-ils indiqué sur leur page Facebook.

Finalement, ce mercredi matin ils ont bien ouvert leurs portes et Karine a senti beaucoup plus de tranquillité que dimanche dernier : « Les clients étaient bienveillants, solidaires notamment avec les plus anciens qu’ils laissaient passer. On sent que la vague de panique est un peu passée. »

Et concernant l’afflux de la clientèle, ici on n’a pas senti de rush particulier comme c’est le cas dans certaines grandes surfaces. Au contraire, Karine explique qu’ils ne réaliseront que « un quart du chiffre d’affaires d’un mercredi classique. »

Il faut dire qu’avant d’être une boulangerie, « Karine & Teddy » est avant tout une pâtisserie-chocolaterie, et c’est cette part de l’activité qui représente le plus gros du chiffre d’affaires. A ce sujet, la commerçante d’évoquer « une grosse interrogation concernant la période de Pâques qui risque d’être dérisoire alors que c’est d’ordinaire une grosse période pour nous. »

Et concernant l’évolution des horaires avec une possibilité d’ouverture de 7 jours sur 7 comme les boulangers sont désormais autorisés le temps du confinement, Karine d’expliquer que ce n’est pas d’actualité : « Nous adapterons nos horaires en fonction de la clientèle mais aussi des fournisseurs qui pour le moment suivent. »

Mathieu Giua