Tours

[Municipales à Tours] Art en ville, musées, spectacles… Qui pense quoi sur la culture ?

On fait le tour des programmes.

Le 15 mars approche et avec lui le 1er tour des élections municipales. A Tours, 11 listes comptent solliciter les suffrages des électrices et des électeurs. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons une série d’articles sur les propositions des uns et des autres en fonction des grands thèmes de la campagne. Aujourd’hui, la culture. Cet article sera mis à jour au fur et à mesure de la publication détaillée des programmes.

A LIRE AUSSI : Notre article sur les transports, sur l’éducation, le commerce, le tourisme, sur le sport, sur l'économie, sur la santé,celui sur l'environnement, sur la démocratie participative et notre article sur la sécurité

 

Benoist Pierre – C’est votre Tours

Il veut que 1% du budget de chaque projet d’aménagement urbain serve à financer des projets d’embellissement comme des fresques. Son programme comprend l’organisation d’une rentrée culturelle et la diffusion d’un magazine pour communiquer sur l’offre proposée. On y lit la volonté de mettre en place des résidences d’artistes dans les écoles, celle de développer les musiques électroniques et de rouvrir l’église Saint-Saturnin afin d’en dédier l’usage aux musiques anciennes. Son projet phare est la création d’un grand festival urbain interdisciplinaire et organiser plus d’événements culturels dans les quartiers notamment via les bibliothèques.

 

Michaël Cortot – Projet Citoyen pour Tours

Il veut lancer de nouveaux événements : des rencontres d’art graphique qui se tiendraient sur les quais de la Loire réaménagés et équipés, une biennale de sculpture monumentale en plein air, un partenariat avec d’autres musées nationaux ou européens. Son grand objectif : candidater pour que Tours soit Capitale européenne de la culture en 2028. Il souhaite rénover le musée des Beaux-Arts (sans dire comment), valoriser le Château de Tours et le Logis du Gouverneur et créer une Cité du Papier, soit un espace d’exposition avec boutique en lien avec le Musée du Compagnonnage. Des scènes éphémères seront montées dans les quartiers et un événement Montre-moi ta Culture mis en œuvre pour que des artistes se rencontrent et échangent sur leurs projets. Le tout partout dans la ville.

 

Emmanuel Denis – Pour Demain Tours 2020

Il s’engage à proposer 100 projets d’éducation artistique et créative dans les écoles et les crèches afin que chaque enfant bénéficie d’un éveil culturel. Il veut que les artistes locaux aient plus de place dans les différents événements de la ville, faciliter l’utilisation des salles par les associations, ouvrir les portes des bâtiments publics aux acteurs indépendants, aider à l’installation d’ateliers d’artistes, dynamiser la coopération culturelle internationale et aménager un espace pour les musiques anciennes. Emmanuel Denis suggère également de faire progresser l’égalité femmes-hommes dans la vie culturelle, de créer un grand festival de rue, de rénover le musée des Beaux-Arts et d’utiliser 1% du budget des projets urbains pour financer des actions culturelles. Une tarification préférentielle est également en projet.

 

Nicolas Gautreau – Les Indépendants

Il veut un nouveau centre de création artistique à Tours Ouest, faire aboutir les démarches pour obtenir le label Théâtre Lyrique d’Intérêt National convoité par l’Opéra, créer un équipement culturel emblématique à Tours Nord. Nicolas Gautreau plaide pour l’ouverture de plus de lieux culturels le dimanche dans les quartiers, l’organisation d’assises de la culture dès le début du mandat puis de rencontres professionnelles annuelles, la possibilité de louer des moyens techniques à l’heure ou à la journée et des logements réservés pour favoriser le processus de création.

 

Claude Bourdin – C’est au Tour-s du Peuple

Il veut créer un grand événement ligérien annule gratuit mettant en valeur les artistes locaux et repenser toute la politique de subventions de la ville et de la métropole avec pour principes la transparence, le partage et le souci de l’accueil des publics populaires. Il veut augmenter et diversifier les aides pour encourager la création artistique, développer le jumelage entre acteurs culturels et écoles ou crèches, créer des lieux d’exposition, de diffusion et de création autogérés, favoriser les circuits courts en matière artistique, rendre les musées municipaux gratuits (pareil pour les bibliothèques).

 

Christophe Bouchet – Tours nous Rassemble

Lui aussi veut rénover le musée des Beaux-Arts avec la création d’une aile supplémentaire et le Grand Théâtre. Il compte lancer un bus des avant-premières qui présentera des expositions sur l’architecture, le patrimoine et des spectacles vivants dans les quartiers. Il souhaite multiplier les lieux d’accueil de résidences d’artistes et créer un pôle jeune public. Il suggère enfin une saison culturelle en 4 temps : littérature et musique à l’automne, sciences en hiver, histoire et avenir au printemps, saison des jardins l’été avec des saisons culturelles dédiées aux salles de quartiers comme Jacques Villeret aux Fontaines ou le Centre de Vie du Sanitas.

 

Xavier Dateu - Vous + Nous = Tours

Il veut créer un fonds d'investissement de 500 000€ dédié à la culture et le sport ; proposer, en lien étroit avec les acteurs culturels de la Ville (associations, groupes, Conservatoire, Opéra, etc.) des manifestations décentralisées dans l’ensemble des quartiers ; rendre la culture accessible au plus grand nombre en adaptant une politique tarifaire pour les jeunes, les familles et les publics en situation difficile, et en imaginant une nouvelle synergie entre les acteurs et les lieux publics.

 

Philippe Lacaile – Tours en Mouvement

Il propose de faciliter la mutualisation des équipements et des pratiques culturelles à l’échelle de Tours Métropole et de mieux coordonner l’action des différents musées. Il souhaite ouvrir les quartiers à la politique culturelle, favoriser le don de livres usagers, favoriser les manifestations associant ambition artistique et mixité des publics avec une attention particulière pour les personnes en situation de handicap. Philippe Lacaile plaide pour la création d’un pass culturel métropolitain, l’ouverture d’une Cité des vins du Val de Loire et un grand festival de la gastronomie et des cultures culinaires.

 

Au moment de publier cet article, nous n’avions pas pu consulter les programmes sur ce thème de Thomas Jouhannaud (Faire entendre le camp des travailleurs), Gilles Godefroy (Alliance et Rassemblement pour Tours) et Carole Charrier (Nous ne battrons pas en retraite à Tours).