Tours

[Appli locale] Freebulle pour révolutionner la recherche de baby-sitter

Le projet met en avant la collaboration entre les familles.

L’histoire de Freebulle a commencé sur Facebook, via un groupe réunissant des familles en quête de solutions pour faire garder leurs enfants. Elles s’arrangeaient entre elles, selon les disponibilités des unes et des autres. « La communauté compte plus de 450 familles en Indre-et-Loire » explique Jennifer Champion qui est à l’initiative du projet, elle-même jeune maman.

Après de longs mois de travail pour faire aboutir le projet, la société lance son application sur l’App Store et Google Play : « Il suffit de poster sa demande de garde et les parents proches de chez eux en sont notifiés. Ils peuvent ensuite échanger avant de valider ou non la garde. 2h30 de garde sont offertes à l'inscription sur l'application » indique Jennifer Champion.

Des rencontres régulières entre familles

Pour les familles qui fonctionnent de façon solidaire en gardant les enfants des autres si besoin, utiliser le service quand elles ont un problème d’emploi du temps peut s’avérer économique : « Le principe est simple, les parents s'échangent du temps contre du temps. Les parents qui rendent service à ceux qui ont un besoin de garde cumulent du temps de garde qu'ils peuvent ensuite réutiliser pour faire garder les leurs. Les parents qui n'ont pas cumulé assez de bulles ont la possibilité d'acheter le complément » détaille la présidente de Freebulle dont l’application est téléchargeable gratuitement.

Pour que les familles se rencontrent afin de créer des liens de confiance (on ne laisse pas son enfant entre les mains de n’importe qui !), l’entreprise organise des temps d’échange et encourage vivement les rencontres entre parents. « Nous proposons également aux entreprises d'acheter du temps de garde qu'ils peuvent mettre à la disposition de leurs salariés pour leur permettre de mieux concilier vie professionnelle et vie familiale » note par ailleurs Jennifer Champion. La société a également fait en sorte d’être réactive pour dénicher des solutions de garde de dernière minute lors des canicules de l’été 2019 (quand des écoles ont été fermées) ou en décembre, pendant la grève contre la réforme des retraites.

Après la Touraine, Freebulle se lancera dans le Loiret d’ici quelques semaines. Plus d’infos sur sa page Facebook.