Tours

[Photos du jour] Don Quichotte sur la scène de l'Opéra de Tours

A voir sur la scène du Grand Théâtre.

Ce Don Quichotte de Jules Massenet et une adaptation d'une pièce de Jacques Le Lorrain intitulée « Le Chevalier de la longue figure » Cet opéra n'empreinte que quelques éléments au roman de Cervantès,

La conception de ce Don Quichotte se retrouve dans la comédie musicale « L'Homme de la Mancha » L'histoire créée autour des trois protagonistes que sont Don Quichotte, son écuyer Sancho Pança et Dulcinée, va pendant les cinq actes montrer la descente au enfer du héros qui est fou amoureux de la belle Dulcinée mais qui est bien trop volage pour l'aimer. Cette passion va l'entraîner jusqu'à la mort, malgré les sages conseils de son écuyer Sancho Pança.
Joué et chanté de manière magistrale par la basse Nicolas Cavallier (qui avait tenu le rôle de Don Quichotte dans l'Homme de la Mancha à Tours en 2017) Pierre-Yves Pruvost baryton dans celui de « Sancho Pança, » et la très belle et envoûtante Julie Robard-Gendre mezzo-soprano « Dulcinée »

Avec des décors dépouillés de Diego Mendez-Casariego une mise en lumière minimaliste de Patrick Mééűs et la mise en scène de Louis Désiré, tous ces éléments apportent une ambiance encore plus tragique à cette œuvre. La musique interprétée par l'orchestre symphonique Région Centre-Val de Loire/Tours, sous la baguette de Gwennolé Rufet parvient avec ses rythmes marqués et ses nuances espagnolisantes à apporter un peu de sérénité, la mort de Don Quichotte entouré de son fidèle Sancho Pança et très certainement grâce au talent de comédien de Nicolas Cavallier de de Pierre-Yves Pruvost le moment le plus poignant de cet opéra.

Roger Pichot