Tours

Coronavirus : 1 nouveau cas confirmé en Indre-et-Loire, une infirmière du CHU

4 dans toute la région.

Un peu plus de deux mois après l'apparition du Covid-19 dans l'actualité mondiale, le Centre-Val de Loire recense ses premiers malades. L'Agence Régionale de Santé a confirmé 3 cas pendant la journée de jeudi : deux soignés à l'hôpital d'Orléans et une femme de 73 ans qui avait participé à un rassemblement religieux en Alsace. Leur état n'inspirait pas d'inquiétude.

Le virus étant très contagieux, il fallait s'attendre rapidement à l'annonce de nouvelles infections. L'ARS en a comptabilisé 4 dans un communiqué transmis ce vendredi en début d'après-midi : "Il s’agit de trois personnes originaires du Loiret et d’une personne originaire de l’Indre-et-Loire. A ce jour, il y a donc 7 cas confirmés en région Centre-Val de Loire (1 en Eure-et-Loir, 2 en Indre-et-Loire, 4 dans le Loiret). Des investigations complémentaires sont menées par la Cellule régionale de Santé publique France (SPF) et l’ARS Centre-Val de Loire L’ARS Centre-Val de Loire et SPF travaillent actuellement pour identifier les personnes avec qui ces patients ont été en contact rapproché, afin de limiter les éventuelles transmissions du virus."

Tous nosarticles sur le coronavirus sont ici

Les autorités précisent que l'état de ces 4 personnes n'inspire pas d'inquiétude. Selon nos informations, le 1er cas tourangeau a d'abord été reçu à SOS Médecins à Tours et rapidement isolé avant d'être orienté vers le CHU Bretonneau. Le CHU de Tours indique lui que le second cas du département est une infirmière qui n'est pas hospitalisée mais prise en charge à son domicile. Un arrêt de travail lui a été délivré. "Des mesures destinées à protéger les patients hospitalisés et à limiter les éventuelles transmissions du virus ont été immédiatement prises. Les équipes du CHRU de Tours sont prêtes et restent mobilisées, au service de la population, pour protéger les patients les plus fragiles et les professionnels de santé" explique l'hôpital.

Cette infirmière revenait d'une zone à risques et n'a donc pas été en contact avec l'autre patiente.

"Il apparaît qu['elle] a appliqué les consignes d’hygiène qui ont été rappelées aux pro-fessionnels du CHRU tout particulièrement ces derniers jours. Elle est en fin de période de contagiosité et observe toutes les mesures de protection. Les professionnels du service dans lequel travaille l’infirmière concernée ont été réunis dès le 6 mars au matin et plusieurs réunions d’information auront lieu afin d’informer l’ensemble de l’équipe.  Les professionnels du service recevront également un courrier individuel pour s’assurer de leur parfaite information"

La direction du CHU.

On apprend par ailleurs ce vendredi via la NR que le député de Tours Philippe Chalumeau a annulé tous ses rendez-vous prévus la semaine prochaine afin de rester chez lui. Il est en bonne santé mais siège dans la même commission qu'un député atteint du coronavirus (celle de la défense) et s'est rendu à la buvette de l'Assemblée Nationale dont un salarié a développé la maladie. La députée Sophie Auconie a également communiqué dans l'après-midi :

"Ayant été présente à l'Assemblée nationale cette semaine, la Députée a décidé de limiter au maximum ses contacts pour éviter toute éventuelle propagation du coronavirus. Sophie Auconie regrette de ne pouvoir honorer ses prochains engagements auprès des acteurs de sa circonscription, mais préfère adopter une attitude responsable en respectant les consignes données par les autorités sanitaires."

Le président du Conseil Départemental Jean-Gérard Paumier s'est également exprimé ce vendredi :

"Des masques chirurgicaux ont été mis à disposition de nos agents des services d’accueil ainsi que du gel hydro-alcoolique. 7 agents de la collectivité sont confinés à domicile, car revenant des fameuses zones à risque et principalement des clusters français. Si l’épidémie venait s’étendre et à toucher nos agents, nous devrons dégrader certaines activités, voire limiter temporairement certaines missions pour se concentrer sur les plus essentielles, en particulier dans le secteur social avec l’IDEF et au centre de Sorigny.

Les effets du Coronavirus semblent commencer à avoir un effet sur la fréquentation touristique. Sur les 10 derniers jours la fréquentation est en baisse (1361 visiteurs à Chinon contre 2015 l’année dernière) même si à ce jour aucune annulation n’est enregistrée, que ce soit pour les Escape Games, les ateliers ou les visites scolaires."

 

Pour toutes les autres informations concernant les conséquences du coronavirus, voici ce que nous indiquions dès jeudi soir :

Le concert de Dajdu programmé au Parc Expo de Tours ce mois-ci n’est pas maintenu car 6 000 personnes venant de plusieurs régions y sont attendues. Cette décision était rendue très probable depuis le début de la semaine et l’interdiction des rassemblements avec plus de 5 000 personnes dans un lieu confiné. L'événement pourrait être reporté à une date ultérieure, non dévoilée à ce jour.

D’autres concerts similaires ont été reportés, on peut imaginer qu’il en sera de même pour Dadju et que les personnes qui ne pourraient pas assister à la nouvelle date seront remboursées. On précise que les autres spectacles programmés au Parc Expo ou au Vinci sont maintenus comme celui de Christophe Maé ce week-end, ou le spectacle de Kyan Khojandi. Le salon Tendances Créatives qui devait avoir lieu le week-end du 19 au 22 mars est décalé au dernier week-end de mai. Un tournoi de judo a été annulé à Ballan-Miré ainsi que le Salon Régional de l'Alimentation.

A LIRE AUSSI : Notre reportage au CHU de Tours pour tout comprendre sur le traitement de la maladie

Toujours selon la préfecture, 6 entreprises tourangelles ont demandé à bénéficier d’une activité partielle à cause d’une perte de commandes suite à la diffusion du Covid-19… Mais elles ne l’ont pas encore mise en œuvre. 41 salarié.e.s sont potentiellement concerné.e.s. Ce sont des entreprises du secteur du tourisme ainsi qu’une société en rupture d’approvisionnement depuis l’Italie, pays le plus touché par la maladie en Europe. Une réunion avec le monde économique est prévue ce lundi 9 mars.

Il est rappelé que si vous ressentez des symptômes pouvant s’apparenter à ceux du coronavirus il faut appeler le SAMU sans se déplacer aux urgences ni chez son médecin traitant.

Tous nosarticles sur le coronavirus sont ici