Tours

[Municipales à Tours] Rénovations des écoles, crèches… Qui pense quoi pour l’éducation et les enfants ?

On fait le tour des programmes.

Le 15 mars approche et avec lui le 1er tour des élections municipales. A Tours, 11 listes comptent solliciter les suffrages des électrices et des électeurs. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons une série d’articles sur les propositions des uns et des autres en fonction des grands thèmes de la campagne. Aujourd’hui, l’éducation. Cet article sera mis à jour au fur et à mesure de la publication détaillée des programmes.

A LIRE AUSSI : Notre article sur les transports, sur le sport, sur l'économie, sur la santé,celui sur l'environnement, sur la démocratie participative et notre article sur la sécurité

 

Benoist Pierre – C’est votre Tours

Il propose d’abord l’ouverture d’un tiers-lieu éducatif pour permettre aux jeunes « de développer leur sens de la créativité et de la communication, leur sens critique ainsi qu’un esprit de collaboration. » Son projet envisage la création de résidences d’artistes dans les écoles, veut transformer la cuisine centrale et mettre l’éducation à l’alimentation au centre du service de restauration scolaire en améliorant la qualité des produits. Benoist Pierre souhaite que les cuisiniers et cuisinières puissent intervenir auprès des enfants pour expliquer leur métier ; il veut réduire le plastique, promouvoir le bio, mettre en place un tarif progressif des repas avec une première tranche gratuite pour les plus modestes – gratuité totale à terme. Il veut enfin végétaliser les cours d’écoles.

 

Emmanuel Denis – Pour Demain Tours 2020

Lui aussi promet un plan de verdissement des cours d’écoles. Il évoque la mise en place de tarifs sociaux pour les cantines et les crèches et rendre gratuite l’aide aux devoirs dans toute la ville. Emmanuel Denis veut obtenir le label « Cités Educatives » de l’Etat pour financer des projets de soutien scolaire, créer de nouvelles places en crèche (combien ?) et un groupe scolaire à Tours Nord, créer un passeport loisirs pour les jeunes, ouvrir les structures sportives pendant les vacances et proposer des animations en lien avec les clubs, former les ATSEM des crèche set des écoles aux questions liées aux discriminations, remettre à plat le projet de rénovation de cuisine centrale pour l’intégrer dans un projet alimentaire territorial avec aussi du 100% bio et local dans les assiettes des enfants. Il annonce enfin une nouvelle crèche à Tours Nord.

 

Christophe Bouchet – Tours nous Rassemble

Il prévoit la rénovation, la transformation ou la reconstruction de 15 écoles sur 58 en 6 ans avec l’ambition de rendre les bâtiments écologiques voire à énergie positive. Des mini-forêts seront plantées dans les cours. Il veut regrouper les deux écoles Victor Hugo en haut de la Tranchée, les écoles privées de grands travaux seront totalement numérisées. Un apprentissage du maraîchage sera proposé aux enfants ainsi qu’un programme d’éducation au goût. Une nouvelle cuisine centrale verra le jour ainsi que des temps d’échanges entre écoles publiques et privées, pour associer ces dernières aux grands événements sur le thème de l’éducation. De nouvelles solutions d’accueil collectif sont prévues à Tours Nord avec au total 100 nouvelles places en crèche. Les horaires d’ouverture des crèches seront étendus.

 

Michaël Cortot – Projet Citoyen pour Tours

« Il faut que les enfants et les adultes retrouvent le chemin du goût. Enseigner la cuisine de produits locaux dans des classes du goût, des ateliers, des visites pédagogiques et des conférences avec la Cité de la Gastronomie est un chantier majeur pour expliquer la saisonnalité, le terroir... et changer les pratiques face aux gaspillages alimentaires » écrit-il, avec l’ambition de créer un Campus de la Transition Alimentaire. Il propose pour les cantines une cuisine centrale partagée avec plusieurs communes plutôt qu’avec le CHU. Pour renforcer la prévention il veut développer la formation et le bénévolat. « Pour lutter contre le décrochage scolaire, il faudra mobiliser les dispositifs spécifiques et les actions ciblées à l’attention des enfants les plus en diffi culté, pour off rir des réponses individualisées » dit-il aussi.

 

Nicolas Gautreau – Les Indépendants

Sans le chiffrer car il veut un audit avant tout travaux, il demande un plan pluriannuel de rénovation des écoles dans lesquelles il veut encore développer le numérique. Nicolas Gautreau compte mettre en place une plate-forme numérique pour mettre à disposition des équipes pédagogiques toute l’offre de soutien scolaire bénévole disponible, intensifier le programme de réussite éducative (plus que les 100 000€ actuels), favoriser l’éveil musical, sportif et linguistique, constituer un groupe de retraités bénévoles pour accompagner les sorties scolaires, avoir un programme d’éducation à la consommation durable et à l’économie circulaire, favoriser les circuits courts à la cantine.

 

Claude Bourdin – C’est au Tour-s du Peuple

Il veut installer une tarification progressive dans les cantines selon les revenus et réorganiser le système des activités périscolaires avec une régie publique gérée par la mairie.

 

Philippe Lacaile – Tours en Mouvement

Il propose une programmation « réaliste » pour la rénovation des écoles en concertation avec la communauté éducative (sans fixer d’objectif), veut rétablir la gratuité de la cantine pour les plus modestes, compte atteindre le 100% bio et local dans les menus. Il souhaite installer des nichoirs ou ruchers dans les écoles, mettre des arbres, des pelouses ou des sols qui absorbent la chaleur dans les cours et monter un partenariat avec l’Université pour que des étudiants accompagnent les élèves dans leurs activités périscolaires.

 

Xavier Dateu – Vous + Nous = Tours

Xavier Dateu propose notamment le maintien et développement du service public municipal notamment par la création de nouvelles crèches municipales, qu'il oppose à l'essor des crèches privées. 

Au niveau des écoles, il fait de leur rénovation une priorité de son mandat en cas d'élection.

 

Au moment de publier cet article, nous n’avions pas pu consulter les programmes de Gilles Godefroy (Alliance et Rassemblement pour Tours), Thomas Jouhannaud (Faire entendre le camp des travailleurs) et Carole Charrier (Nous ne battrons pas en retraite à Tours).