Tours

Un premier cas de coronavirus en Indre-et-Loire, traité au CHU de Tours

Et 2 autres à Orléans.

Depuis le début de la semaine on voyait les publications se multiplier sur les réseaux : les cartes de France recensant les cas de coronavirus selon les régions, et le chiffre 0 pour la région Centre-Val de Loire. Comme avec les cartes de la grippe qui tournaient au début de l'hiver, où la Touraine se voyait en jaune ou orange quand presque toute la France était en rouge.

Fini la rigolade, fini de charier les voisins. Ce qui devait arriver a été officialisé par un communiqué de l'Agence Régionale de Santé à 13h44 puis par un second mail vers 18h15 : trois premiers cas de Covid-19 ont été confirmés en Centre-Val de Loire, dont un traité au CHU de Tours et les 2 autres au CHR d'Orléans.

A LIRE AUSSI : Les conséquences du coronavirus pour le tourisme en Touraine

Pour les deux premiers "il s’agit d’une part d’une femme âgée de 73 ans habitant l’Indre-et-Loire, qui a séjourné récemment à Mulhouse (un rassemblement religieux s'y tenait, et plusieurs cas ont été repérés chez ses participants, ndlr), d’autre part d’un homme de 40 ans habitant l’Eure-et-Loir, de retour d’un séjour à Milan. Leur état clinique ne présente pas de signe de gravité" précisent bien les autorités de santé régionales.

On rappelle que sur plus de 400 cas recensés en France depuis le début de l'année, 7 se sont révélés mortels. Ce jeudi après-midi, Emmanuel Macron recevait des médecins et chercheurs à l'Elysée pour évoquer les pistes de réactions à cette épidémie. Pour l'instant, aucune mesure de quarantaine n'est décidée même si 150 écoles sont fermées à travers le pays dont une à Orléans. C'est une femme travaillant pour ce groupe scolaire qui a également été testée positive au Covid-19. Elle est hospitalisée dans la préfecture du Loiret. "La Mairie d’Orléans a décidé de procéder à un nettoyage des locaux, qui sera effectué dans les locaux du groupe scolaire afin de permettre sa réouverture dès lundi 9 mars (à 7h30 pour l'accueil périscolaire et à 8h30 pour la reprise des cours)" note l'ARS.

Une enquête pour limiter toute propagation

En Italie ce sont tous les établissements scolaires du pays qui vont rester portes closes plusieurs jours pour éviter une propagation du virus mais la situation est bien différente de la France avec plus de 100 morts à travers le pays.

"L’ARS Centre-Val de Loire et Santé publique France (SPF) ont débuté l’enquête sur les personnes avec qui ces patients ont été en contact rapproché, afin de limiter les éventuelles transmissions du virus. Ce travail se poursuit ce jour" indique encore le communiqué qui précise que les deux premiers malades ont été identifiés ce mercredi soir.

A LIRE SUR 37° : Notre reportage au CHU de Tours où la patiente tourangelle est traitée

Rappelons que par mesure de précaution, les événements rassemblant plus de 5 000 personnes sont interdits mais que, par exemple, tous les spectacles qui se déroulent au Vinci de Tours sont maintenus, de même que les rencontres sportives comme le match TVB-Poitiers.

Le point sur les conséquences de l'épidémie en Touraine dans cet article.