Tours

[A chaud] Une nuit de la solidarité pour les mineurs étrangers non accompagnés

A quelques jours du procès du "Plan B" de Velpeau.

« Mon plan B » affiché sur une tente pliable, « Pas d’expulsion sans relogement » inscrit en grand sur un drap tendu face à la rue et son flot de circulation. Pour la nuit de la solidarité organisée ce vendredi 28 fevrier place de la Victoire à Tours, les bénévoles d’Utopia 56 qui accompagnent et soutiennent les mineurs étrangers non accompagnés avaient organisés un nouveau temps d’action pour rendre « visible l’invisible », c’est-à-dire la situation devenue inextricable ces dernières années, des jeunes mineurs étrangers à la rue.

Pour palier à cette situation, fin 2018, un squat avait été ouvert dans le quartier Velpeau. Nommé « Le Plan B », il accueille depuis une trentaine de jeunes en autonomie. Oui mais, le propriétaire ayant porté plainte, un procès doit se tenir le 5 mars prochain pour « occupation illégale des lieux ». Un procès dont l’issue sera certainement une expulsion et donc une remise à la rue, craignent les bénévoles et militants venant en aide à ces jeunes.

C’est pour alerter sur cette situation qu’ils ont décidé d'organiser cette soirée. Une nouvelle action après une manifestation dans le centre-ville, puis une chaîne humaine place Jean Jaurès ces dernières semaines… L’objet de tous ces rassemblements successifs : alerter les pouvoirs publics et mettre la pression sur eux. Car ces jeunes ont déposé un recours pour faire reconnaître leur minorité et leur droit à un accompagnement par les services sociaux, nous explique-t-on. La crainte des bénévoles est qu’ils n’aient d’autres solutions que de retourner à la rue après le procès. « On fait le job des pouvoirs publics ce n’est pas normal » affirme ainsi un bénévole.

A quelques mètres de là, certains jeunes en question dansent sur le son de la Smalla Connexion venue apporter un peu de chaleur musicale en soutien, tout comme le collectif Jumbo System. Comme une parenthèse joyeuse et humaine, avant le difficile retour à la réalité des procédures administratives et judiciaires…