Tours

[Municipales à Tours] Tram, vélo, aéroport… Qui pense quoi sur les transports ?

On fait le tour des programmes.

Le 15 mars approche et avec lui le 1er tour des élections municipales. A Tours, 10 listes comptent solliciter les suffrages des électrices et des électeurs. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons une série d’articles sur les propositions des uns et des autres en fonction des grands thèmes de la campagne. Aujourd’hui, les transports. Cet article sera mis à jour au fur et à mesure de la publication détaillée des programmes.

A LIRE AUSSI : Notre article sur la sécurité

------------

Claude Bourdin – C’est au Tour-s du Peuple :

Le candidat s’oppose catégoriquement à l’idée d’une deuxième ligne de tramway sur rails et privilégie l’idée d’un trambus à hydrogène qu'il juge « 5 fois moins cher » avec l’ambition de protéger les arbres du Boulevard. Il souhaite encourager « systématiquement » les déplacements autres qu’en voiture, « Élaborer un plan métropolitain d’aménagement des déplacements sécurisés des piétons et des cyclistes, en coordination avec les transports collectifs, dont la navette ferroviaire Tours / Saint-Pierre-des-Corps à cadencement fréquent. La construction de pistes express cyclables protégées, de stations-garages et d’appui-vélos sera une priorité en lien avec l’accroissement du nombre de vélos en accès libre. »

S’ajoute à cela un projet de soutien accru aux lignes Tours-Loches, Tours-Le Mans ou Tours-Chinon, la mise en place d’un service de transport à la demande le soir pour être déposé devant chez soi afin de sécuriser les déplacements des femmes et sa proposition phare : des transports urbains 100% gratuits, gérés par une régie municipale et non plus par l’entreprise privée Keolis. Idem la gestion du stationnement payant repasserait dans le giron public.

Le site de la liste C'est au Tour(s) du Peuple pour connaitre toutes leurs propositions : https://www.catdp2020.com/

Xavier Dateu – Vous, Nous, Tours :

Lui non plus ne veut pas de deuxième ligne de tramway sur rail pour privilégier les trambus à hydrogène. Il s’oppose par ailleurs à une deuxième ligne passant par le Boulevard Béranger au profit du Boulevard Jean Royer, sans se dire totalement fermé à l’hypothèse d’aller vers Béranger s’il est convaincu par les études. Il veut également remettre à plat le système de stationnement payant dans la ville. Sur la question du vélo, il s’engage à améliorer le quotidien des cyclistes en insistant pour ne pas opposer vélo et voiture.

 Le site de la liste Vous, Nous, Tours pour connaître toutes leurs propositions : https://www.xavierdateu-tours2020.fr/

Benoist Pierre – C’est Votre Tours :

Il est favorable au tramway mais en préservant à tout prix les arbres des mails Béranger et Heurteloup ce qu’il fait qu’il s’oppose catégoriquement à un passage des rames sur Heurteloup estimant ses arbres particulièrement en danger. « Nous poursuivrons le maillage du tramway en l’articulant à l’étoile ferroviaire aujourd’hui négligée. Un syndicat mixte des mobilités reprendra l’exploitation des trains périurbains et les développera, soulageant ainsi les entrées de ville embouteillées » écrit-il dans son programme, ce qui signifie que des axes ferroviaires comme Tours / Cormery ou Azay-le-Rideau / Tours seraient gérés par la Métropole plutôt que la Région.

S’ajoute à cela l’idée de mettre plus de transports en commun du jeudi au samedi soir et de proposer 30 minutes de stationnement gratuit en centre-ville. Chaque nouveau projet d’infrastructure serait élaboré en concertation avec les usagers, notamment les cyclistes. Il souhaite d’ailleurs créer une grande coulée verte du nord au sud agrémentée d’une piste cyclable, sorte de grand axe à vélo pour traverser la ville.

Il veut enfin développer les activités autour de l’aviation et de l’aéroport.

Le site de la liste "C'est Votre Tours" pour connaître toutes leurs propositions : https://www.benoistpierre2020.fr/

Nicolas Gautreau – Les Indépendants :

Il plaide pour le retour d’une navette régulière entre Tours et Saint-Pierre-des-Corps, souhaite aménager des pistes cyclables sécurisées en grand nombre, veut lancer un programme de recherche pour étudier l’évolution des besoins de transports dans les prochaines années.

Le candidat souhaite également une plage de gratuite pour le stationnement en centre-ville (30 minutes), la gratuité des transports Fil Bleu le week-end, plus de parkings relais mais moins de stationnement en bord de Loire, déplacer les gares routières situées Rue Edouard Vaillant et devant la gare tout en les reliant facilement au réseau de transports en commun et boucler le périphérique. Nicolas Gautreau est plutôt favorable à une 2e ligne de tram vers Saint-Pierre-des-Corps, plutôt que La Riche / Chambray, il veut plus de Bus à Haut Niveau de Service et des véhicules roulant à l’électricité ou à l’hydrogène d’ici 2025.

 Le site de la liste "Les Indépendants" pour connaître toutes leurs propositions : http://les-independants-tours.fr/

Christophe Bouchet – Tours nous rassemble :

Il soutient le projet actuel de seconde ligne de tram allant de La Riche à Chambray via le Boulevard Béranger sans exclure la possibilité de choisir un autre mode de transports que le tramway sur rails. Pour financer le projet, il envisage le soutien d’acteurs extérieurs comme l’Europe. Le maire sortant espère développer l’aéroport via l’accueil de nouvelles compagnies aériennes, souhaite expérimenter le stationnement gratuit pendant 30 minutes le samedi en centre-ville, réduire la vitesse à 80km/h sur l’A10, créer une nouvelle sortie d’autoroute à hauteur d’Ikea, une aide pour l’achat de vélos électriques et cargos, créer 40km de voies express vélo…

Toujours pour le vélo, Christophe Bouchet veut créer une grande station vélo près de la gare, aménager certains carrefours de la ville pour les rendre plus facilement franchissables par les cyclistes et envisage la création d’une passerelle pour relier le quartier Febvotte aux Rives du Cher au niveau de la station de tram Suzanne Valadon. Il veut accentuer la verbalisation du stationnement gênant, mettre en place du ramassage scolaire à pied ou à vélo, raccorder le tram à l’aéroport, faire avancer le projet de retour d’une navette Tours / SPDC, boucler le périphérique au nord et rénover la gare routière Rue Edouard Vaillant.

Le site de la liste "Tours, nous rassemble" pour connaître toutes leurs propositions : https://www.bouchet2020.fr/

Emmanuel Denis – Pour Demain Tours 2020 :

Le candidat a validé le projet de seconde ligne de tramway par le boulevard Béranger mais voit comme une priorité le développement d’une culture vélo à Tours avec la création de 5 pistes cyclables express : « Chacune, d’une dizaine de kilomètres, séparée du trafic motorisé et piétonnier, à double sens, permettra de traverser la métropole de part en part. »

Emmanuel Denis plaide également pour une grande station vélo à la gare (500 à 800 places) et pour l’ajout d’encore plus d’arceaux à vélo pour garer son deux-roues dans les quartiers, y compris pour tous les nouveaux logements. Il suggère plusieurs services gratuits (renseignements, consignes, dépannage, surveillance, gonflage…) à la gare ou payants (stationnement de longue durée, location de vélos cargos ou électriques). Enfin lui aussi souhaite passer toutes les rues (hors grands axes) à 30km/h.

Sur le tramway, le candidat est favorable à la ligne 2 La Riche-Chambray mais voit plus loin en voulant prolonger la ligne A par un tram-train jusqu'à Cormery. L'enjeu : relancer l'étoile ferroviaire pour développer la desserte périurbaine. Sur l'aéroport, il veut le maintenir mais repenser le modèle en supprimant les subventions au transport des voyageurs.

Le site de la liste "Pour Demain, Tours 2020", pour connaître toutes leurs propositions : https://pourdemaintours2020.fr

Philippe Lacaile – Tours en Mouvement :

Dans le domaine des transports Philippe Lacaile propose de « développer un véritable « système vélo » incarné par la construction d’un réseau structurant performant, d’un environnement propice à cette pratique (stationnements sécurisés…) et rétablir l’aide, supprimée en 2015, à l’achat d’un vélo à assistance électrique ; Instaurer une tarification plus solidaire adaptée aux différentes réalités sociales sur l’ensemble du réseau Fil Bleu, notamment à destination des habitants les plus démunis ou en situation de précarité. »

Par ailleurs, il souhaite "moderniser l'offre de transports en commun en remplaçant progressivement la flotte de bus par des véhicules électriques ou à hydrogène et augmenterons l’offre aux heures de pointe."

Philippe Lacaile souhaite aussi mettre en place un nouveau plan de circulation et de stationnement, "ainsi que la piétonisation progressive de nouvelles rues en étroite collaboration avec les associations de commerçants et les citoyens". Le candidat souhaite aussi "remplacer le système actuel de stationnement payant en hyper-centre qui est confié au privé et d'instituer un système de stationnement résidentiel au pourtour de la zone actuellement
payante."

Le site de la liste "Tours en Mouvement" pour connaître toutes leurs propositions : https://toursenmouvement.fr/

Thomas Jouhannaud - Lutte ouvrière, le camp des travailleurs :

"La plupart des candidats aux municipales font des transports un point prioritaire de leur programme, au prétexte que c’est une compétence des communes, et ils prétendent avoir des solutions au problème. Mais la manière dont les habitants d’une ville se déplacent ne dépend pas seulement des choix de la municipalité en matière de transports, très loin de là. Ils sont le résultat de la manière irrationnelle et injuste dont l’économie fonctionne. Notre liste a pour but de dénoncer tout cela, d’exprimer la révolte du monde du travail et l’aspiration à une autre société. En prenant le contrôle de l’économie, les travailleurs permettraient qu’on ait enfin un contrôle collectif sur nos conditions de vie : quel travail chacun occupe, mais aussi comment se déplacer au mieux des intérêts de tous" écrit le candidat.

 

Michaël Cortot – Projet Citoyen pour Tours :

Le candidat veut réduire la part de la voiture individuelle en ville en créant un grand réseau de pistes cyclables, de nouveaux parkings relais ou piétoniser certaines zones (surtout entre les Halles et la cathédrale). Il souhaite lui aussi la gratuité des transports publics à la fin du mandat en 2026. Mickaël Cortot souhaite élargir les systèmes de transport à la demande, remplacer les bus actuels par des modèles électriques, ou à hydrogène. Plus que des lignes de tram complètes il plaide pour des demi-lignes reliant les entrées de la Métropole à Tours-Centre, faire en sorte qu’il n’y ait qu’un seul changement pour aller de n’importe quel point du département au centre de Tours et de tout point de Tours au reste de la Métropole, faire passer la 2e ligne de tram uniquement au nord du Boulevard Béranger en supprimant la voiture de ce côté et en l’installant uniquement au sud (avec stationnement).

Autres idées : une navette reliant l’aéroport aux gares de Tours et Saint-Pierre-des-Corps, prolonger uniquement le périphérique jusqu’à la clinique de l’Alliance avec la création d’un parking relais.

Le site de la liste "Projet citoyen pour Tours" pour connaître toutes leurs propositions : https://projetcitoyenpourtours.fr

 

A ce jour nous ne disposons par des propositions de Gilles Godefroy (Alliance et Rassemblement pour Tours), Carole Charrier (Nous ne battrons pas en retraite à Tours) et de Thomas Jouhannaud (Lutte Ouvrière – Le Camp des Travailleurs).