Tours

[Municipales à Tours] La liste C’est au Tour(s) du Peuple affiche complet

Claude Bourdin a présenté tous ses colistiers au cours d’une réunion publique au Sanitas.

Il est 19H20 devant le Centre de vie du Sanitas ce mardi soir, Claude Bourdin distribue quelques tracts aux passants. Une façon d'attirer le chaland jusqu’au dernier moment pour la réunion publique qui a lieu dans la salle polyvalente à l’étage et qui doit commencer 10 minutes plus tard. A l’intérieur, la salle disposée en cercle, à la façon du Grand Débat, doit permettre un temps d’échange entre les membres de la liste et le public. Ce dernier ne s’est pas déplacé massivement pour cette réunion. On note une petite soixantaine de personnes dans la salle, membres de C’est au Tour(s) du Peuple compris.

"Défendre des valeurs communes"

Cette soirée est pourtant l’occasion de présenter les 57 noms de la liste (55 titulaires et deux suppléants, nouveauté de cette élection). Derrière Claude Bourdin on retrouve des personnes impliquées dans le collectif depuis plusieurs années : Pierre Bitoun (en 55e position), Nicole Terras (28e position) ; des personnalités politiques comme Frédéric Nobileau (ancien candidat aux Législatives sous l’étiquette La France Insoumise en Amboisie) ou encore des personnes engagées dans les mouvements sociaux, des salariés ou retraités... Pour beaucoup c’est la première candidature (41 sur 57 dans ce cas). « Nous avions 67 candidats possibles, dont une majorité de femmes » se réjouit Claude Bourdin au moment des présentations.

Première remarque dans la salle après la présentation des noms : « Où sont les jeunes ? Il n’y en a pas beaucoup sur la liste, ni dans la salle » s’interroge un spectateur.  

« L’âge moyen de notre liste est de 55 ans, on est dans la moyenne des autres listes » réagit Claude Bourdin avant de rebondir « Y a-t-il d’autres questions sur notre démarche depuis plusieurs années ? Car en 2014 on avait annoncé qu’on suivrait les dossiers de la ville et c’est ce qu’on a fait pendant 6 ans. »

Pas d’autres remarques, les colistiers prennent la parole pour présenter les huit thèmes du programme. Ce dernier a été présenté « dès septembre entièrement » rappelle Claude Bourdin :

« On était les premiers à le diffuser, cela a permis aux habitants de s’en emparer et de savoir quelles valeurs nous défendons. »

Les valeurs, la tête de liste insiste beaucoup dessus, décrivant le manifeste dans lequel figure l’engagement d’une liste représentative. « Nous nous engageons à ce qu’il n’y a aucun conflit d’intérêt, c’est pourquoi nous avons une liste faite essentiellement de salariés et de quelques commerçants. »

Un programme en 8 points forts

Dans leur volonté de défendre une « transition démocratique citoyenne », les membres de « C’est au Tour(s) du Peuple affichent en premier lieu, leurs propositions pour « une démocratie directe ». Pour Pierre Bitoun, « il ne s’agit pas d’élire un meilleur conseil municipal ou non, mais un projet qui fait entrer les habitants dans les décisions municipales. »  Principale mesure de cette démocratie directe : l’instauration du RIC, le fameux Référendum d’Initiative Citoyenne, mis en avant notamment par les Gilets Jaunes.

Pour le reste, le programme ressemble peu ou prou à ce que la liste « C’est au Tour(s) du Peuple avait proposé en 2014 comme la fin des privatisations et passage en régie publique métropolitaine des services (stationnement, eau, périscolaire…). « Cela rend les services moins chers et de meilleure qualité » affirment-ils.

Autre item : l’écologie, ici aussi un thème important de la campagne. Dans ce domaine, C’est au Tour(s) du Peuple avance la gratuité des transports en commun, de quoi permettre selon eux, outre l’aspect social évident, de réduire la place de la voiture et donc la pollution liée. Question transports, l’abandon de la deuxième ligne de tramway est annoncé en cas d’élection. « Cela sera fait en concertation avec les habitants dans le cadre du RIC justement » explique Laure Ferrand, 4e sur la liste.

« Pour la gratuité des transports qui va payer ? » s’interroge alors un spectateur. « On apporte des solutions puisque le tram-bus à hydrogène que nous proposons à la place de la deuxième ligne de tramway coûtera 5 fois moins cher » réaffirme Claude Bourdin qui a fait de ce point un élément de langage de sa campagne. « Cela va coûter 25 millions d’euros par an. Pour compenser on va augmenter la CFE des entreprises puisqu’elles ne payeront plus la cotisation transport (la subvention de 50% des abonnements des salariés, ndlr). On arrêtera aussi les grands projets inutiles comme les Halles, les subventions à Ryanair ou encore les subventions aux festivités de Saint-Martin ou au festival du cirque » poursuit le candidat en citant pêle-mêle une liste de dépenses qu’il veut stopper.

« Si la majorité des habitants votent, lors du RIC que vous proposez, en faveur de la deuxième ligne de tramway, que ferez-vous ? Surtout que c’est une question métropolitaine » pose également un spectateur. Réponse de Claude Bourdin : « On se basera sur le vote des habitants pour défendre leur position à la Métropole, en sachant que la ville aura 38 élus sur 82. » Pour Pierre Bitoun, « la population ne votera pas pour l’extension du tramway, vu ce que cela coûte. »

Lutte contre les discriminations, questions de l’emploi, de l’accessibilité aux personnes handicapées, question des personnes à la rue… les échanges se multiplient au fil de la soirée. Les uns demandant des précisions, d’autres apportant des éléments supplémentaires… Il en ressort un débat finalement riche au cours duquel les membres de C’est au Tour(s) du Peuple ont réaffirmé leur volonté de proposer une alternative citoyenne et progressiste… clairement marquée à gauche.

 

La liste complète :

1/ Claude Bourdin 2/ Frédérique Marchand 3/ Gilles Richard 4/ Laure Ferrand 5/ Patrick Chamblas 6/ Françoise Remize-Lausanne 7/ Antoine Sautel-Caille 8/ Isabelle Boutault 9/Jean-Michel Augier 10/ Josiane Faurie 11/ David Singer 12/ Ghislaine Ghilard 13/ Pierre Baumard 14/ Karine Harrault 15/ Clément Patin 16/ Chantal Hardion 17/ Tarik Roukba 18/ Aurélie Ardouin 19/ Jean-Jacques Corbin 20/ Anne Devauton 21/ Abdelkader Chaar 22/ Sylvie Chartier-Gaillard 23/ Mohamed Boutayeb 24/ Danielle Fontan 25/ Philippe Connil 26/ Pascale Garzenne 27/ Laurent Guibert 28/ Nicole Terras 29/ Dominique Jury 30/ Patricia Tarraso 31/ Philippe Lenoble 32/ Pascale Fradelizi 33/ Olivier Pion 34/ Yvette Aufrère 35/ Olivier Maxime 36/ Anne du Peyrat 37/ Frédéric Nobileau 38/ Françoise Gourdon-Coste 39/ Gilles Gautier 40/ Mina Azzi 41/ Jacques Baloge 42/ Anne Lambert 43/ Bernardo Mella-Duran 44/ Aïcha Sahbi 45/ Jean-Pierre Manceau 46/ Françoise Alabe 47/ Julien Teyteau 48/ Dominique Vally 49/ Patrick Rolle 50/ Danielle Champigny 51/ Johnny Morel 52/ Evelyne Villetard 53/ Franck Depril 54/ Josette Wissocq 55/ Pierre Bitoun 56/ Gisèle Breton 57/ François Parot

 Mathieu Giua