Tours

StorieTouraine, 18/02/20 – Le point sur les feux de radar en Indre-et-Loire ; Les avocats toujours en grève ; Obsèques de Rose-Marie de Chrétiens Migrants…

Et une plainte suite à un rejet radioactif dans la Loire.

La StorieTouraine est un résumé quotidien de l’actualité en Indre-et-Loire, mis à jour si nécessaire. Voici l’édition de ce mardi.

 

Nouveau feu de radar…

La préfecture d’Indre-et-Loire confirme l’incendie d’un nouveau radar automatique au bord du périphérique de Tours : le 3e depuis le début de l’année. Après deux machines brûlées dans le secteur de la Gloriette c’est un radar situé à Chambray qui a été détruit le 12 février. « La très grande majorité des radars du département restent néanmoins opérationnelle » nous indique ce mardi le directeur de cabinet de la préfète. François Chazot précise que les équipements détruits ne seront pas remplacés avant plusieurs mois, le coût de cette opération étant de 60 à 80 000€ par pièce. Il nous indique par ailleurs que suite à ces faits « les enquêtes avancent » sans faire mention d’interpellations. « On demande aux services de police et de gendarmerie d’être vigilants car les dégradations de radars se font souvent en série. Les condamnations sont lourdes : entre 30 et 75 000€ d’amende et jusqu’à 3 ans de prison. »

Le directeur de cabinet commente aussi les messages qui se réjouissent de tels actes sur les réseaux sociaux : « Un radar est toujours placé dans une zone à risques. Quand on en détruit un, on augmente le risque d’accidents. »

 

Grève des avocats, épisode 7…

Le barreau de Tours a annoncé lundi soir la poursuite de son mouvement contre la réforme des retraites qui entrer dans sa 7e semaine et doit s’achever – au plus tôt – lundi 24 février. De quoi perturber encore le fonctionnement du tribunal alors que le texte est examiné à l’Assemblée Nationale. Une 10e journée d’action interprofessionnelle aura également lieu jeudi avec un rassemblement dès 10h Place de la Liberté à Tours.

 

Nucléaire…

Vous vous souvenez peut-être de l’histoire du tritium, ce composant radioactif rejeté dans la Loire et repéré à 20km de la centrale de Chinon. On apprend que plusieurs associations dont Sortir du Nucléaire ou Loire et Vienne Zéro Nucléaire portent plainte pour infraction au code de l’environnement et à la réglementation sur les installations nucléaires. L’idée : comprendre comment cette pollution a été causée, les relevés ayant montré une concentration trois fois supérieure à la norme autorisée. Les plaignants veulent savoir pourquoi les taux anormaux de tritium n’ont pas été détectés et signalés plus en amont et donc envisage de demander un meilleur contrôle des centrales

 

Obsèques de Rose-Marie Merceron…

Cette bénévole historique de l’association Chrétiens Migrants est morte jeudi 13 février des suites d’un AVC à 82 ans. Depuis une vingtaine d’années elle s’engageait pour aider les réfugiés à trouver un logement depuis un appartement au rez-de-chaussée d’un immeuble du Sanitas. Un hommage est prévu ce mercredi à 14h30 en l’église Saint-Paul du Sanitas avant que son corps ne soit transféré au cimetière La Salle à Tours-Nord. Vendredi 15 février, une première cérémonie d’hommage avait au moins rassemblé 500 personnes, l’occasion de nombreux témoignages de reconnaissance pour son travail.