Tours

StorieMunicipales, J-30 – Benoist Pierre boucle sa liste à Tours ; Marc Angenault présente sa liste à Loches…

Les derniers échos de la campagne.

Le 1er tour des élections municipales approche en Indre-et-Loire : ce sera le 15 mars. Pour vous faire vivre la campagne, Info Tours vous propose régulièrement un point sur l’actualité des différents candidats un peu partout dans le département. Pour nous informer, écrivez-nous !

 

Liste complète pour Benoist Pierre à Tours…

Le candidat soutenu par LREM et le MoDem a présenté les derniers noms de sa liste en attendant d’aller officiellement la déposer à la préfecture d’Indre-et-Loire ce vendredi 14 février. Aux côtés de Pierre Commandeur, Barbara Darnet-Malaquin, David Chollet, Gérard Chautemps, Yvette Ferrand ou Céline Oudry on retrouve l’ancien co-président du Centre LGBTI de Touraine, par ailleurs impliqué dans l’organisation du festival Désir Désirs (Mickaël Achard), l’ex attaché parlementaire de Philippe Chalumeau et responsable des Jeunes Avec Macron d’Indre-et-Loire (Yann Boulay), la présidente d’une association de lutte contre les violences sexuelles (Catherine Raynaud), l’ancienne attachée parlementaire de Jean Germain Céline Delagarde, un élu CFE-CGC (Daniel Despeignes), un ancien journaliste qui poursuit son activitè en cancérologie (Jean-Daniel Flaysakier), un historien de l’art (Hugo Massire), une chef de projet (Anne-Charlotte Dandin), une responsable administrative (Caroline Alexandre) ou encore une intervenante socio-judiciaire (Frédérique Le borgne).

Au final : 1/3 d’encartés macronistes, 20% venus d’autres partis (droite, écolos…) et le reste de la société civile. Le candidat affirme avoir « sans doute » l’équipe la plus représentative des différents quartiers de Tours. La doyenne de sa liste est Françoise Benoit – 81 ans – ex enseignante et impliquée pour l’alphabétisation des femmes d’origine extra-européenne.

A noter que pour sa campagne, Benoist Pierre compte faire venir des soutiens nationaux comme la députée Aurore Bergé mais pas de membres du gouvernement, « en raison de leur période de réserve » indique-t-il.

 

Le maire de Loches part en campagne…

Elue maire de Loches en 2014, Marc Angenault part en campagne pour un nouveau mandat… sans opposants. Sa liste sera la seule en lice dans la ville sous-préfecture, ce qui est assez singulier comme situation dans une commune de cette ampleur. L’élu compte gouverner 6 ans de plus avec une équipe renouvelée à 40%. Fourchette d’âge : 26 à 76 ans. Les poids-lourds du conseil municipal restent comme Valérie Gervès, Anne Pinson ou Chantal Janin. Stéphane Blond ou Jean-Paul Teston quittent le navire. L’idée de Marc Angenault : proposer un programme qui n’irait pas jusqu’en 2026 mais en 2030, d’où le nom de sa liste où l’on trouve une commerçante (Clémentine de Bibikoff), un ouvrier (Jérôme Desmée), une assistante maternelle (Patricia Jollet), le président de l’association l’Atelier d’Agnès (Jean-Pierre Louvancourt) ou un agriculteur (Pierre Raguin).