Tours

[Tête à tête] Qui est Xavier Oudin, nouveau président de la Jeune Chambre Economique de Tours ?

[Tête à tête] c’est une rubrique d’Info Tours où l’on vous aide à faire connaissance avec des personnalités actives dans la vie locale.

 -------------

Si vous ne connaissez pas la Jeune Chambre Economique de Tours, vous avez peut-être déjà visité ses locaux lors des Journées du Patrimoine. Ils sont situés dans le quartier Courteline, dans une ancienne maison close. Cette association regroupe des jeunes de 18 à 40 ans, chefs d’entreprises ou pas, dans le but de mener des actions bénévoles ou de se former pour avancer dans la vie professionnelle. Particularité de la structure : son bureau est intégralement renouvelé tous les ans. Xavier Oudin vient d’être élu président pour 2020 et on a voulu le rencontrer.

 

Qui êtes-vous ?

Je suis un Tourangeau d’origine et je vais avoir 35 ans le 28 mai. J’ai fait des études de commerce à l’IUT et j’ai démarré ma vie professionnelle dans le domaine de l’assurance de bonne heure, à 21 ans. J’ai commencé dans la gestion de patrimoine puis j’ai occupé plusieurs postes à responsabilité jusqu’à m’occuper de la formation des courtiers dans tout le Grand Ouest. Au bout de 12 ans à sillonner les routes j’ai eu envie de me sédentariser, de travailler différemment et d’écrire ma propre stratégie. J’ai ma propre entreprise depuis deux ans et je travaille avec une quarantaine de compagnies d’assurances auxquelles je communique des appels d’offres afin de proposer plusieurs choix à mes clients. J’espère développer mon cabinet et créer de l’emploi en local.

Votre parcours à la Jeune Chambre Economique de Tours ?

J’y suis entré en 2010 et ma première action a été de travailler sur un concours d’entreprises innovantes. A partir de 2012 je suis devenu formateur sur le développement personnel, le leadership, la prise de responsabilités ou la conduite de réunions. Il faut savoir qu’à la Jeune Chambre nous avons pas moins de 80 modules de formation différents.

Comment vous présenteriez la JCET à quelqu’un qui n’en a jamais entendu parler ?

Notre objectif c’est de former les jeunes de 18 à 40 ans à la prise de responsabilités et de développer des projets pour le territoire. Nous ne cherchons pas à garder nos actions pour nous mais à les transmettre à la collectivité. Aujourd’hui nous sommes la plus grosse Jeune Chambre de France avec 63 membres.

Et le président, à quoi sert-il ?

A fédérer, donner le cap, coordonner, insuffler des nouveautés. Pendant cette courte année de mandat j’ai pour projet de créer un laboratoire axé sur la recherche & développement, un incubateur pour aider à la promotion des actions innovantes et impactantes pour le territoire. Je compte aller voir les écoles, les chambres consulaires (CCI, Chambre des Métiers et de l’Artisanat…) pour voir comment, ensemble, on peut répondre aux problèmes du territoire sur le sujet de l’emploi, du développement économique… Nous mettons déjà en place des actions autour du soutien scolaire ou de l’environnement avec des actions comme Zéro Mégot (pour inciter à ne pas jeter son résidu de clope par terre, ndlr). Pour les élections municipales nous allons interroger les candidats autour des questions de l’économie et de la jeunesse comme on l’avait fait pour les élections législatives en 2017. J’aimerais aussi créer un challenge inter-entreprises sur le tri des déchets et reprendre les expositions dans nos locaux, à l’Etoile Bleue. 

Justement, où en est le chantier de restauration de ce lieu historique, qui abritait autrefois une maison close ?

Il y a encore un gros chantier, au bas mot je pense que nous avons besoin de 60 000€, notamment pour achever le travail sur les fresques. Nous avons un groupe de travail qui pilote ce projet, on propose de louer les lieux pour des événements, on vend un livre ou des goodies… Globalement j’aimerais que ce lieu soit plus ouvert au grand public.

Propos recueillis par Olivier Collet