Tours

Un pont trop bas pour les futurs bus biogaz : travaux en vue Rue Edouard Vaillant à Tours

Ils débuteront au printemps.

Les villes, les agglomérations, les départements et les régions se préoccupent de plus en plus de leur empreinte sur l’environnement. Parmi les grands sujets qui méritent un changement de méthode : l’organisation des transports en commun, en particulier faire en sorte proposer un réseau de bus dont les véhicules polluent le moins possible. Nos voisins orléanais ont fait le choix d’acheter uniquement des véhicules électriques. De son côté, Tours Métropole privilégie une autre technologie : le gaz naturel associé le biogaz.

Si les délais de commande sont respectés, les premiers bus Fil Bleu fonctionnant au gaz sont attendus dans nos rues dans un peu plus d’un an, pendant l’année 2021. Dans un premier temps 45 véhicules doivent entrer en service, soit environ 1 tiers du parc actuel. Ensuite la montée en puissance se fera progressivement, au fil des besoins. Il faut savoir qu’en général un bus roule une quinzaine d’années avant d’être déclaré obsolète.

5 mois de travaux

Acquérir des bus plus écologiques n’est pas sans contraintes. Déjà, Tours Métropole doit prévoir le matériel nécessaire pour faire le plein au dépôt Fil Bleu. Autre contrainte : au gaz (ou électriques) ces engins sont plus hauts que les bus actuels… ce qui oblige à trouver une parade pour les faire passer sous l’un des ponts SNCF de la Rue Edouard Vaillant de Tours, à proximité du rond-point de la Rotonde. Les initiés ont forcément déjà entendu parler de cet ouvrage d’art : à plusieurs reprises des cars et des camions se sont retrouvés coincés après avoir heurté le béton. Si on ne fait rien, ce sera pareil pour les bus au gaz. Notons que d’autres ponts de la ville sont également trop bas pour laisser passer l’ensemble des véhicules, mais ils sont situés sur des axes moins fréquentés.

 

Un bus coincé en octobre 2015.

Au fil de la journée, 6 lignes de bus régulières empruntent la Rue Edouard Vaillant, dont la N°3 et la N°4 qui font partie des axes les plus fréquentés de Fil Bleu (elles desservent la gare, le Sanitas, Beaujardin ou les Atlantes). Impossible d’imaginer un contournement perpétuel de la zone à moins de rallonger considérablement les temps de trajet.

Pas le choix, il faut faire passer les bus au gaz sous ce pont de chemin de fer. Comment ? Deux solutions : rehausser le tablier ou creuser en dessous. C’est la seconde option qui a été retenue. En revanche, cela va nécessiter un chantier de 5 mois à cheval entre le printemps et l’été. L’idée c’est à la fois d’adapter la route aux futurs véhicules et d’en profiter pour rénover les réseaux d’eau, d’assainissement et de fibre optique. La conséquence : forcément une interruption de la circulation automobile pendant tout le chantier entre le rond-point de la Rotonde (qui restera accessible) et l’impasse Nadaud (située un peu avant l’Intermarché).

Plusieurs déviations envisagées

Tous les détails des opérations ne sont pas encore connus mais Tours Métropole précise déjà que la circulation des piétons et des vélos ne sera pas interrompue pendant les travaux. Un plan de déviation sera mis en place ainsi qu’une campagne d’information auprès des riverains, des écoles et des commerçants. Elle se fera dans les prochaines semaines, sachant que les ouvriers ne devraient pas intervenir avant le mois d’avril.

« Il faudra s’attendre à un report des flux sur d’autres axes de circulation. Mais toutes les solutions sont étudiées pour réduire les impacts » précise l’agglomération consciente que le sujet est sensible. Interrogée par notre rédaction, ses services ajoutent ceci : « Les enjeux environnementaux connus de tous, et la nécessaire transition vers des transports « propres », nous incitent vraiment à demander aux usagers, riverains et acteurs du territoire de prendre conscience que ce type de travaux, et donc de désagréments, ne sont que temporaires et sont nécessaires pour aller de l’avant vers un territoire toujours plus respectueux de notre environnement. »

C’est tout ce que nous savons pour l’instant. Des informations plus précises devraient être disponibles prochainement.

Olivier Collet

Météo locale

Recherche

MISE AU POINT...

SPORT...

A TABLE !

UNE PETITE MOUSSE ?

TOP 2019...