Tours

[Face à face] Lycée Grandmont : la région répond à la grève du personnel de l’internat

Et promet plusieurs améliorations cette année.

Le [Face à face] d’Info Tours c’est une rubrique pour comprendre en un clic les différents points de vue d’un même sujet chaud qui fait l’actualité en Indre-et-Loire.

 

Ce lundi 3 février nous avons annoncé le début d’un mouvement de grève à l’internat de Grandmont, le plus grand lycée d’Indre-et-Loire qui héberge 500 élèves. Photos à l’appui, son personnel soutenu par la CGT dénonçait des systèmes de sécurité défectueux, des problèmes d’eau chaude ou d’eau trouble, des moisissures ou la présence de vers dans les locaux. Il dénonçait aussi le manque de réactivité de l’administration de l’établissement et du Conseil Régional justifiant cet arrêt de travail, une action qui fait elle-même suite au mouvement de colère de lycéennes et lycéens pour les mêmes raisons à la fin de l’année 2018.

Lire notre article avec le détail des revendications.

Vu la situation, le Conseil Régional du Centre-Val de Loire a réagi rapidement avec une visite de sa vice-présidente en charge des questions d’éducation : la socialiste Cathy Münsch-Masset.

A l’issue de son déplacement, l’élue nous précise plusieurs choses… Pour les problèmes d’eau chaude :

« C’est la conséquence d’un mauvais réglage du système que nous avons changé l’été dernier pour 2 millions d’euros et d’une déstabilisation des installations suite aux interventions que nous avons menées sur les canalisations souterraines. Le système secondaire s’est substitué au système principal occasionnant des dérèglements de la température de l’eau. Nous avons décidé de poser des sondes pour voir quels étaient précisément les soucis de douches trop chaudes ou trop froides afin d’y remédier. »

A propos des vers :

« Ce sont des vers de farine qui ne sont pas liés à un problème d’hygiène mais à de l’alimentaire. »

Sur la sécurité :

« Les alarmes incendie sont aux normes ce qui a été vérifié lors d’un exercice en octobre. En revanche pour le dispositif anti-intrusion, certaines portes n’enclenchent pas les alarmes en cas de sortie des élèves. Les connexions de câbles ne se font plus. L’établissement s’est engagé à recenser rapidement les dysfonctionnements pour les réparer. Des stores sont également en cours d’installation au rez-de-chaussée pour éviter des sorties par les fenêtres. »

Concernant les délais rallongés avant toute intervention :

« Je pense que l’échange que nous avons eu aujourd’hui a été positif. Mon souci c’est de rester dans le dialogue. Il y a des circuits de communication plus efficaces à trouver, que celle-ci soit plus transparente, que l’on sache plus précisément qui fait quoi et dans quels délais. Je me suis engagée à ce qu’un tableau récapitulant tout ce qui est dans le viseur soit présenté au conseil d’administration. »

Les travaux à venir dans le cadre d’un plan de rénovation chiffré à 14 millions d’€ sur plusieurs années :

« Après la rupture de canalisation du mois de novembre nous avons dû engager plus tôt que prévu les travaux sur les canalisations souterraines qui devaient avoir lieu en juillet. Dans l’internat, nous avons terminé le diagnostic de la VMC qui était débranchée ou dont le débit n’était pas suffisant ce qui a entraîné des moisissures. Elle sera refaite intégralement cet été pour 700 000€. Nous allons également poursuivre les travaux de peinture et traiter les problèmes d’odeurs. »

Malgré des avancées, l’internat de Grandmont risque de rester perturbé une bonne partie de la semaine et pourrait être totalement fermé jeudi soir. Les élèves qui ne pourront pas être accueillis dans l’établissement ont la possibilité de loger chez des « correspondants » prêts à les recevoir.

Météo locale

Recherche

MISE AU POINT...

SPORT...

A TABLE !

UNE PETITE MOUSSE ?

TOP 2019...