Tours

Lycée Grandmont : une grève pour dénoncer la vétusté de l’internat

Et ce n’est pas la première fois que le sujet pose problème.

On se souvient du mois de décembre 2018 : nous avions publié un article pour relayer la colère de jeunes scolarisés au lycée Grandmont et logés à l’internat. Ils dénonçaient alors des interrupteurs électriques en mauvais état, des problèmes de températures de l’eau dans les douches, des moisissures sur les murs, de l’eau marron… La région Centre-Val de Loire avait réagit en promettant de remplacer les volets roulants défectueux, de moderniser le système de ventilation ou encore de repeindre les murs. Cathy Munsch-Masset, vice-présidente en charge de l’éducation, évoquait même un plan global de 14 millions d’€ pour le plus grand lycée d’Indre-et-Loire avec par exemple un projet de passage à l’éclairage LED pour remplacer de vieux néons.

14 mois plus tard, tous les problèmes ne semblent pas réglés… Des assistants d’éducation en charge de l’internat annoncent un mouvement de grève pour toute la semaine afin de protester contre la vétusté des bâtiments.

« Nous constatons depuis longtemps déjà que les conditions de sécurité, d’hébergement et d’hygiène à l’internat ne nous permettent pas d’exercer sereinement les missions qui nous incombent, malgré nos protestations récurrentes » peut-on lire dans un communiqué validé par la CGT. « Nous pouvons évoquer les alarmes incendie défectueuses compromettant d’éventuelles évacuations (…) ainsi que l’inexistence des alarmes intrusions dans l’internat masculin. (…) Les fenêtres ne sont pas sécurisées sur différents étages des internats masculin et féminin, ce qui permet aux élèves de les ouvrir en grand » poursuit le texte.

« Les douches [sont] capricieuses à différents étages (brûlantes ou glaciales, alors que des mitigeurs ont été installés en 2019 dans le but de gérer plus facilement la température des douches) ; nous connaissons encore aujourd’hui des problèmes de chauffage (chambres entre 13 et 15°C à la rentrée de janvier). »

Le collectif d’assistants d’éducation de Grandmont

Les grévistes notent également que pendant deux semaines en septembre, l’eau qui coulait était jaunâtre ou marron pendant deux semaines. Un problème « en partie réglé » mais qui a tendance à se renouveler en fin de week-end ou à la sortie des vacances scolaires même si l’administration assure qu’il n’y a pas de problème pour consommer l’eau. « Malgré les efforts récurrents du personnel de l’internat pour faire remonter les soucis relatifs aux conditions d’hébergement et d’organisation, nous restons dans l’attente de réponses venant de nos responsables. Cela n’est pas systématique mais malgré tout régulier » conclut le communiqué qui annonce que plus de la moitié des effectifs compte suivre le mouvement.

Météo locale

Recherche

MISE AU POINT...

SPORT...

A TABLE !

UNE PETITE MOUSSE ?

TOP 2019...