Tours

Les fermetures d’entreprises baissent en Touraine (mais le BTP et le commerce continuent de souffrir)

C’est ce qu’on apprend dans le bilan 2019 du tribunal de commerce de Tours.

C’est une tradition du début de l’année : le tribunal de commerce de Tours fait le bilan de son activité pour les 12 mois précédents. Une audience organisée dans sa salle historique en plein centre-ville de Tours, en attendant un déménagement en direction de la Rue Edouard Vaillant, mais pas avant 2021 selon les dernières informations. C’est donc dans un cadre boisé et sous un très beau plafond que 2 nouveaux juges ont été accueillis, que le président de l’institution a passé la main et qu’Hervé Martin a présenté le bilan chiffré de l’année 2019. Tout ça dans l’après-midi du mercredi 29 janvier.

On retiendra que les données dévoilées apparaissent comme encourageantes pour l’économie :

En Indre-et-Loire, en 2019, 336 entreprises ont été concernées par un redressement judiciaire, une liquidation judiciaire de leur activité ou une procédure de sauvegarde pour les sauver. C’est 18% de moins en un an alors que la moyenne nationale est de -4%

Dans le détail, on compte un total de 202 liquidations judiciaires (= des entreprises qui disparaissent), contre près de 250 en 2018 et 230 en 2017. Néanmoins, il faut ajouter à ce chiffre que 98 sociétés ont cessé leur activité après une période d’observation du tribunal, contre 70 l’année précédente. Cela veut dire qu’elles n’ont pas réussi à se remettre sur de bons rails

Les débuts de procédures de redressement judiciaire sont en baisse (-13%) avec 104 nouveaux dossiers en 2019, 120 en 2018 et 111 en 2017

Environ 200 chefs d’entreprises ont sollicité le tribunal de commerce pour obtenir des conseils de gestion. Une activité de prévention méconnue mais qui évite souvent les procédures judiciaires

3 360 sociétés ont été créées en 2019 dans le département. Début 2020 ça représente 1 800 entreprises de plus qu’en janvier 2018. On compte notamment 1 600 nouveaux commerçants, pour 800 radiations

Au total en 2019 le tribunal de commerce de Tours a rendu près de 6 200 décisions. Les entreprises qui ont des difficultés sont dans la grande majorité des cas des structures qui emploient moins de 3 ou 5 salariés. 18% de ces sociétés exercent dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. La restauration et le commerce sont également deux secteurs très touchés. On note que plusieurs pharmacies ont baissé leur rideau ce qui n’était que rarement le cas auparavant. En revanche les boulangeries, boucheries ou épiceries souffrent comme les années précédentes, en particulier en dehors des grandes villes.

Météo locale

Recherche

MISE AU POINT...

SPORT...

A TABLE !

UNE PETITE MOUSSE ?

TOP 2019...