Tours

[#MIAM] Nouveauté près de Plume : un restau 100% croque-monsieur

Forcément, on a testé.

[#MIAM] C’est la rubrique d’Info Tours dédiée à l’actualité gastronomique en Indre-et-Loire. Bien sûr, quand on goûte un restau, on paie l’addition.

 --------------

On passe l’info comme ça, au cours d’une conversation : « Un restau de croque-monsieur a ouvert dans le Vieux-Tours. » Réponse un peu circonspecte : « Je peux en faire chez moi ! » Pas faux. Si un restaurant peut nous surprendre avec des recettes et des techniques qu’on serait bien incapable de faire dans notre propre cuisine, peut-il aussi nous séduire avec des trucs méga simples ? Allons vérifier… Après tout, c’est la mode en ce moment de créer son affaire autour d’un produit emblématique. Et puis ça change des adresses à burgers !

A ce moment de l’article, il faut bien reconnaître que le croque-monsieur ne fait pas vraiment partie de nos passions. Si on en a mangé des kilos étant enfant, avec des yeux d’adulte il est synonyme de plat un peu étouffant avec du pain de mie industriel, du fromage sans saveur et du jambon. Sus aux préjugés ! Là, première bonne nouvelle : la carte est beaucoup plus riche avec de la viande des grisons, du saumon, du thon ou des recettes végétariennes. En cette fin janvier, les tomates incorporées dans certaines recettes sont confites ce qui évite la crainte de manger des fruits sans saveur et complètement hors-saison. Quand on se rencarde, on apprend que le pain est confectionné du côté de la Place de la Victoire et que la plupart des produits ont été achetés aux Halles.

Frites, salade ou soupe pour l’accompagnement

Ouvert mi-novembre à 10m de la Place Plumereau, face au bar Au Fût et à Mesure, Au Maître Carré (jeu de mot !) c’est un projet de Mathieu Méziani. L’homme prend la suite d’un restaurant indien dans un bel espace médiéval, où les poutres sont toujours aussi bien mises en valeur. On prend place sur des tables hautes : ici on s’inspire de la culture fast food le midi et on passe en mode bar à tapas dans la soirée avec possibilité de se partager des croques sur une grande planchette façon mètre de shooters mais avec du pain de mie.

Pour notre déjeuner, on commande la recette avec béchamel, morbier et viande des grisons. Pour l’accompagner : frites, salade ou soupe du jour (crème de panais le jour de notre visite). On prend les frites à tremper… dans un ketchup de carottes qui nous fait oublier les sachets de sauces industrielles situées face à nous. Une excellente idée pour respecter la saisonnalité. La carte est également amenée à évoluer pour un peu plus d’originalité.

Des desserts traditionnels en croque-monsieur

L’ensemble arrive sur une planche. On aurait apprécié un croque un peu plus chaud mais rien de grave d’autant que le pain est bon, la béchamel aussi. Ça ne coule pas partout donc on aurait pu manger avec les doigts ce qu’on n’a pas trop osé… Servies dans un mug, les frites sont également de bonne facture. Pas pris de dessert ce coup-ci mais pourquoi pas tester les revisites de la poire belle-Hélène ou de la tarte Tatin dans du pain de mie. Dommage en revanche d’avoir préféré le Nutella à une autre pâte à tartiner…

A moins de 10€ le menu taille M et 10€50 le menu L (un peu plus en livraison), on mange une bonne quantité pour pas cher du tout. Le service est souriant, attentif et bavard ce qui n’est jamais pour nous déplaire. Ça vaut le détour, rien que pour le gros jouet sur le comptoir. Un souvenir d’enfance, un peu comme le croque-monsieur finalement.

Météo locale

Recherche

MISE AU POINT...

SPORT...

A TABLE !

UNE PETITE MOUSSE ?

TOP 2019...