Tours

Tours-Le Havre, match de folie : on vous raconte

Les basketteurs tourangeaux ont tout donné.

Comment faire craquer la Halle Monconseil ? Lui promettre une affiche à suspense, et tenir sa promesse. Samedi soir Tours recevait Le Havre dans le cadre du championnat de Nationale 1 de basket. Le 3e face au 2e : à 15 minutes du coup d’envoi il y avait une très longue queue à l’extérieur pour prendre des places, alors que les tribunes étaient déjà bien bondées. « Peut-être la plus grande affluence de Monconseil depuis sa création » assure le club.

Sur le terrain, les Normands ont ouvert les hostilités en marquant les trois premiers points puis en creusant un petit écart dans le premier quart-temps (3-7). L’UTBM ne s’est pas laissé distancer bien longtemps, enclenchant sa machine avec efficacité et rapidité. Les hommes de Pierre Tavano recollent rapidement au score (11-11) puis enchaînent les attaques afin de prendre le large (16-11, 20-11 et 27-18 à la fin de la première période). Dans les tribunes on exalte : « Là ça rentre ! » hurle régulièrement un enfant au taquet pas très loin de nous.

Même à distance, Le Havre n’a presque jamais cessé d’être dangereux dans cette rencontre. Dans le deuxième quart, les visiteurs grignotent tranquillement leur retard avec une méthode plus précise tout en bénéficiant du manque de réussite des Bleus. Ils reviennent vite à 32-32 sans pour autant prendre la main et les deux équipes se séparent avec 5 points d’écart à la pause : 43-38 en faveur de l’UTBM.

Accélération finale et victoire

En seconde période, la tension était particulièrement palpable du côté des Normands qui ont enchaîné les fautes, presque à chaque action. En face des Tourangeaux plus appliqués conservaient un léger et fragile ascendant. Jusqu’à 9 points d’avance (61-52) mais seulement 4 au moment d’entamer le dernier quart (67-63). Justement, c’est dans les dix dernières minutes que tout s’est joué. Le Havre a bien tenté de faire vaciller l’UTBM par sa provocation et son expérience mais en face les coéquipiers d’Ahmed Doumbia n’ont pas relâché la concentration, souvent plus efficac »es que leurs adversaires lorsqu’ils s’agissait de tiers à trois points.

Comptant jusqu’à 10 longueurs d’avance, Tours en avait à peine 6 à deux minutes 30 de la fin (75-69). Le moment choisi pour lancer une ultime accélération et surclasser Le Havre 87-72 au buzzer. Finalement, c’est dans les derniers instants que l’avance de l’UTBM fut la plus large. Récompense d’une rencontre au sommet qui propulse le club à la seconde place du classement de sa poule devant les Normands, avec un avantage au nombre de points.