Tours

Sécurité en Indre-et-Loire : les premiers chiffres du bilan 2019

Hause des plaintes pour violences sexuelles et des expulsions vers l’étranger.

On approche de la fin du mois de janvier et il y a toujours des cérémonies de vœux. Ce vendredi matin la préfète Corinne Orzechowski prononçait un discours de nouvelle année devant les forces de l’ordre et voici ce qu’on peut en retenir :

 

Prévention du risque terroriste :

« Le Groupe d’Evaluation Départemental qui suit la radicalisation se réunit tous les 15 jours. ◦    En 2019 le déploiement de la force Sentinelle a mobilisé plus de 300 militaires venant de 8 régiments différents pendant 64 jours dans le centre-ville de Tours et aux abords des gares SNCF de Tours et de Saint-Pierre-des-Corps, ainsi que dans les zones commerciales. »

 

Gens du voyage :

Ont été signés en 2019 « 319 arrêtés de mise en demeure qui permettent l’intervention des forces de sécurité avec des renforts humains et techniques pour les groupes importants. »

 

Immigration :

« La lutte contre l’immigration irrégulière s’est renforcée avec 80 reconduites effectives effectuées par les forces de l’ordre, soit une hausse de 16 % par rapport à 2018. » Autrement dit 80 expulsions de personnes étrangères, une douzaine de plus qu’en 2018.

 

Violences face aux forces de l’ordre :

« Les (plaintes pour) violences contre les autorités dépositaires de l’autorité publique sont en forte augmentation (+24,39% sur les 11 premiers mois – de 2019, donc janvier à novembre, ndlr), et nécessitent de renforcer les mesures pour assurer l’exercice de vos fonctions avec plus de sécurité » note la préfète qui ne fait pas de parallèle avec les plaintes déposées pour des violences commises par les forces de l’ordre. Une référence implicite tout de même : « Dans ce contexte, chacun a le droit d’exprimer une critique mais personne n’a le droit d’insulter ni de caillasser. (…) Nous n’avons comme réponse - face à ces comportements déviants, violents en parole et en acte -  que l’exemplarité. »

 

Violences sexuelles :

Les violences sexuelles connaissent également une forte hausse (+18,5%). Il s’agit également d’une hausse des plaintes pour ce type de faits.

 

Autre délinquance :

« Les escroqueries qui touchent particulièrement les personnes fragiles et parfois âgées sont un véritable fléau, en pleine augmentation.  On note particulièrement l’augmentation des falsifications et usages de cartes de crédit (+11,9%) et (+12,7%) des abus de confiance. »

 

Pompiers :

« Le secours à personne prends une part croissante dans l’activité des services d’incendie et de secours, en raison des carences de la permanence des soins, du vieillissement de la population et de l’évolution des besoins, (…) il est donc nécessaire de redéfinir les frontières des missions des sapeurs-pompiers et d’améliorer la coordination avec les services de santé. C’est ce que nous avons commencé à faire en commun avec des premiers résultats. »