Tours

[Ils l'ouvrent] Des conseillers d'orientation boycottent le Forum de l'Orientation de Tours

Et on vous explique pourquoi dans cet article.

Le Forum de l'Orientation de Tours qui est organisé au Parc Expo chaque année est un rendez-vous important pour le monde de l'éducation, et en particulier pour les élèves qui préparent leur avenir. C'est aussi une tribune politique. L'an dernier des enseignants avaient manifesté contre la réforme du lycée et la mise en place d'un nouveau beau. Eh bien pour 2020 ce sont celles et ceux qui sont censés aider les jeunes à s'orienter qui vont se mobiliser, se mettre en grève et manifester devant les portes des halls de Rochepinard.

"Le Rectorat d’Orléans-Tours cherche à anticiper les préconisationsministérielles en imposant un nouveau schéma organisationnel des services d’information et d’orientation:un CIO par département (au lieu des 19 existants)" dénoncent des personnels syndiqués et non syndiqués dans un communiqué transmis à la rédaction.

Le groupe liste plusieurs problèmes : "la fermeture des locaux du C.I.O.de Tours en juillet 2019 avec un transfert temporaire des personnels sur celui de Joué-lès-Tours et la suppression de 3 postes de secrétariat. Le Rectorat a fait disparaitre un service public de proximité très bien identifié. Les locaux du CIO de  Joué-lès-Tours accueillant l’ensemble des personnels des deux services sont nettement sous dimensionnés (...) les appels sonnent dans le vide sans qu’un message téléphonique indique que toutes les lignes sont occupées). La suppression du poste de secrétaire du CIO de Loches a été anticipée d’une année scolaire. Les PSY-EN se trouvent seules à assurer les permanences doivent réaliser plusieurs tâches simultanément (faire des entretiens, répondre au téléphone, accueillir  les  gens). Par ailleurs, les plages d’ouverture aux publics ont été nettement  restreintes. Non  seulement,  les  personnels  se  sentent  oubliés  et méprisés, mais toutes les conditions sont réunies pour mettre à mal ce service public d’orientation de l’éducation nationale pourtant essentiel sur ce territoire rural."

"L’ensemble des personnels du CIO a le sentiment d’une absence totale de reconnaissance d’une partie de son travail en CIO et se sent abandonné. Les conditions de travail devraient encore se dégrader avec la suppression du poste de secrétariatà la rentrée 2020" lit-on encore. Le message : "Fermer un CIO, c’est priver les jeunes et les familles d’un accueil gratuit, d’un conseil, d’uneaide à l’élaboration d’un projet scolaire et professionnel, d’une aide pour reprendre unescolarité parfois ou pour s’y accrocher jusqu’à l’obtentiond’un diplôme. C’est organiser laprivatisation de l’orientation et aggraver les inégalités selon les territoires et l’originesociale des jeunes."

Météo locale

Recherche

MISE AU POINT...

SPORT...

A TABLE !

UNE PETITE MOUSSE ?

TOP 2019...