Tours

En 2020, la Foire de Tours poursuit sa mutation

En attendant de fêter ses 100 ans.

340 000 entrées revendiquées en 2019, en dix jours. Donc 35 000 personnes par jour, jusqu’à 9 000 le soir au village gastronomique. Les chiffres de la Foire de Tours ont tendance à donner le tournis. On en pense ce qu’on en veut mais l’événement attirer énormément de monde : beaucoup de Tourangelles et de Tourangeaux ont font un rendez-vous incontournable, à ne pas manquer. Et pourtant, avec les années, on peut se lasser, on trouve que ça manque de nouveautés, on ne met plus les pieds dans les halls et on se contente d’aller manger un munster frit ou une barquette de frites et de boire une pina colada ou un verre de blanc alsacien (avec modération).

Cette baisse de régime, Tours Evénements l’a constaté. Arrivé il y a 2 ans, son directeur a entrepris de faire évoluer la manifestation pour lui redonner du pep’s, quitte à rogner sur les bénéfices réalisés. « C’est un choix que nous avons fait » assume Christophe Caillaud-Joos.

Avec 44 500m² d’exposition, la Foire de Tours a rassemblé autour de 600 exposants en 2019… Loin des 800 entreprises qu’elle réunissait encore il y a peu. L’objectif 2020 n’est pas de revenir à ce chiffre passé mais de privilégier la qualité ou la surprise pour les personnes qui se déplacent. « On avait un problème de confiance des exposants qui formulaient des avis négatifs et des visiteurs qui délaissaient la foire pour leurs gros achats. Notre belle foire déclinait, le village perdait en qualité, les cadres supérieurs n’avaient pas envie d’y retourner le jugeant par exemple trop bruyant. » Partant de ce constat, l’entreprise a réorganisé les stands en 2019 : « C’était plus fluide, tout le monde était très content » assure le directeur.

L’Espagne, pays invité de l’édition 2020

En 2020, le village va encore évoluer. Pour la première fois, nous avons vu passer une annonce sur les réseaux sociaux pour appeler les professionnels à candidater en vue d’avoir un espace du 1er au 10 mai. Tours Evénements assure que ce n’est pas parce qu’il y a moins de monde mais plutôt pour pouvoir mieux sélectionner. « Certains commerçants ne correspondent plus à nos critères. Des andouillettes qu’on ressort pendant trois jours parce qu’elles ne sont pas vendues ou des bars qui alcoolisent trop nos clients nous n’en voulons plus. »

Des évolutions également dans l’ambiance : la musique a été coupée le midi, mais amplifiée le soir avec des concerts. Le thème 2020 étant l’Espagne, cette partie musicale s’annonce encore riche avec des groupes directement venus de la péninsule ibérique. Comme pour l’Irlande l’an dernier, un vaste espace d’exposition sera aménagé. « Ce ne sera pas juste du folklore » promet Christophe Caillaud-Joos.

Une étape de plus donc dans l’évolution de la Foire que Tours Evénements veut imposer comme une référence nationale en vue de son centenaire en 2021.

Olivier Collet

La Foire, le Japan Tours Festival, les congrès… Tous les secrets de fabrication de Tours Evénements expliqués en détails sur 37 degrés