Tours

"Un parlement de Loire" sur l'échangeur de l'A10 ?

C'est l'idée défendue par le Polau dans le cadre des appels à projets innovants de la ville de Tours

Le site de l’échangeur A10 entre Tours et Saint-Pierre-des-Corps faisait partie des 8 retenus par la ville de Tours pour son appel à projets innovants (API), « Devenir Tours ». Contrairement à d’autres (caserne Chauveau, ancien Projet 244, Ermitage…), les propositions des candidats (au nombre de 9) n’ont pas totalement rendu satisfaction. Parmi celles-ci, une s’est malgré tout détachée du lot : « Ere 21 » propulsé par le Polau (le Pôle des Arts et de l’Urbanisme situé au Point Haut de Saint-Pierre-des-Corps) en lien avec des acteurs locaux : architectes, designers, associations et investisseurs…

Retenu comme finaliste, ce projet s’articule autour de deux nouveaux bâtiments avec comme idée phare de proposer un programme mixte ayant pour thème principal les transitions écologiques, climatiques et environnementales en lien avec la Loire. Le Polau souhaite notamment y installer son « Parlement de Loire », « un lieu ouvert à tous, d’interprétation, de débat sur les sujets qui concernent le fleuve et les transitions (salles d’exposition, de formation, station arts& sciences, incubateurs d’initiatives, ateliers, cantine, etc. ) » explique-t-on du côté du Polau.

Quant au deuxième bâtiment il est pensé comme « une « plateforme à recycler les mobilités », soit un parking circulaire en bois (on y entre en voiture, on y ressort à vélo) surplombé de bureaux modulables et accueillant en rez-de-chaussée des commerces nouvelle génération (un supermarché coopératif, un café vélo, et d’autres commerces hybrides et solidaires à venir). »

Un projet qui reste à affiner

Retenu comme finaliste, le projet « Ere 21 » doit encore être affiné a cependant expliqué Christophe Bouchet, le maire de Tours : « C’est un projet de grande qualité, très bien pensé, mais qui demande notamment une réflexion plus poussée sur le volet économique. » Du côté du Polau, on assure que les financements sont trouvés à hauteur de 80%.

L’autre point qui reste à étudier selon le maire de Tours, celui de l’intégration du périmètre de la ville de Saint-Pierre-des-Corps au projet. « Marie-France Beaufils, la maire de Saint-Pierre-des-Corps est intéressée » selon Christophe Bouchet. Un agrandissement du périmètre initial qui ne serait pas sans complications, avec notamment la présence de la station de pompage d’eau. « Il faut des études nouvelles pour voir la faisabilité » précise le maire de Tours.

MG