Tours

[#MIAM] On a goûté Gaspard, la nouvelle cantine de Tours Nord

Un lieu qui se veut tendance.

[#MIAM] c'est la rubrique dans laquelle on vous dit tout sur l'actualité gastronomique en Indre-et-Loire. Et pour rappel, quand on teste un endroit, on paie l'addition.

-----------------

Un premier brunch complet bien à l’avance et des Likes à profusion sur les réseaux sociaux : Gaspard a fortement teasé son arrivée dans la zone commerciale de Tours Nord, à côté de Biocoop et de Decathlon. Un prébuzz savamment orchestré, quitte à surjouer l’enthousiasme et le démonstratif. Dans ce genre de cas, attention au retour de bâton…

On a donc voulu savoir si les photos léchées publiées sur Internet n’étaient que de la poudre aux yeux ou si on allait réellement se régaler en mangeant là-bas. Nous n’avons pas attendu très longtemps et pris une table un midi dès la première semaine d’ouverture. Comme promis, le lieu est particulièrement chaleureux ce qui ne va pas de soi dans ce genre de hangar. D’ailleurs, de l’extérieur, on ne devine pas tout de suite qu’il s’agit d’un restaurant. Enfin… D’un restaurant, d’un bar et d’un lieu de vie car les associés veulent faire de Gaspard un endroit fréquentable toute la journée pour manger, boire un coup, travailler ou s’amuser.

Aux murs, des œuvres d’art d’artistes tourangeaux (le site se définit aussi comme une galerie). Les tables et les 200 chaises sont dépareillées mais de façon harmonieuse. Un mix entre formica et bois, poutres au plafond, grand bar central, espace lumineux… Et quelques curiosités comme une table de ping pong autour de laquelle on peut s’assoir ou rester debout pour jouer. Malin.

Pour manger, formule à 13€90 le midi avec un plat et un dessert. Parmi les propositions de la carte : veggie bowl ou un kebab. Est-ce qu’on a vraiment fait tout ce chemin pour un kebab ?? Gaspard annonçant servir en majorité des produits locaux, on se dit qu’après tout pourquoi pas. Et pour patienter testons donc le houmous maison pioché dans la sélection des spécialités à partage (il y a aussi de la soupe ou de la burrata). Esprit franchouillard oblige, il n’est pas servi avec la traditionnelle pita mais un bon pain de campagne. Un apéro assez bon, un peu granuleux, en tout cas pas cher. Derrière, la viande du kebab est en effet bien savoureuse, dans un pain lui aussi de qualité mais dont la sauce s’échappe un peu trop facilement (le papier autour évite la catastrophe industrielle). A côté, la portion de frites est généreuse et elles croustillent. On apprécie également la sauce.

Pour les desserts, ils complètent bien le menu mais nous semblent un peu chers à l’unité. Apportés en même temps que le plat, ils sont présentés dans de petites verrines. Parmi la sélection nous avons opté pour le cheescake et le tiramisu citron. En conclusion, Gaspard est un lieu tendance où l’on peut manger correctement et rapidement pendant la pause du midi, et même revenir pour un moment de détente en fin de journée (les après-boulot) ou le week-end.