Tours

[Municipales à Tours] Ces femmes et ces hommes seront sur la liste de Benoist Pierre

Une candidature soutenue par La République En Marche.

A deux mois des élections municipales prévues les dimanches 15 et 22 mars, la campagne électorale entre dans sa phase concrète.

A Tours, on connait globalement les têtes de listes qui sont à découvrir en détails dans notre trombinoscope sur 37 degrés. Les programmes des uns et des autres commencent à se dévoiler, on inaugure les permanences de campagne et puis on dévoile le contenu de sa liste. Pas encore l’organigramme précis des noms, mais déjà un collectif de personnalités dont les visages vont devenir familiers pour peu qu’on s’intéresse à la politique locale.

Après Mickaël Cortot, le maire sortant Christophe Bouchet ou Claude Bourdin, c’est au tour de Benoist Pierre de présenter une partie de son équipe, soutenue par le parti du président de la République et le Modem de François Bayrou.

Des socialistes, des centristes, des ex-LR...

Sur la photo, on voit 19 personnes soit le tiers de la liste finale qui doit compter 55 noms, et la parité hommes-femmes. Il y a des personnes que l’on connait déjà dans la sphère politique locale comme Jean-Jacques Place, 62 ans, ancien adjoint aux sports du maire socialiste Jean Germain ou Pierre Commandeur, 47 ans, conseiller régional et conseiller municipal d’opposition à Tours – le seul élu actuel de la ville officiellement avec Benoist Pierre… mais d’autres annonces devraient suivre. On voit aussi Erwan Deliz, 54 ans, ex-candidat du parti EELV pour les élections législatives en 2017 et me responsable local des Jeunes avec Macron : il a 33 ans et s’appelle Loïc Guilpain.

Parmi la dizaine de candidates convaincue par le projet de Benoist Pierre, plusieurs mènent-là leur premier engagement politique comme Cécile Bregeard, architecte de 33 ans spécialiste des questions d’accessibilité et qui s’est fait connaître en vivant plusieurs semaines dans la peau d’une personne handicapée en fauteuil roulant. A 48 ans, l’enseignante Tiphaine de Toury a également une petite notoriété en tant que vice-présidente de la Société Tourangelle des Amis de Balzac. La startupeuse Sandra Chouquet – 47 ans – s’est distinguée en accédant à la finale du Trophée des Femmes de l’Economie à l’échelle régionale et Asmae Jarraf Berima (30 ans) occupe un poste de médecin au CHU de Tours.

Une centaine de propositions dans le programme

Avec ce premier groupe, Benoist Pierre veut montrer que sa liste est composée d’habitantes et d’habitants de toute la ville : quartiers Rabelais, Fontaines, Deux-Lions, Les Halles, Beaujardin… Il y a le président du club de foot de Saint-Symphorien Jacques Blanchet, un représentant des commerçants sur les marchés (Sébastien Herembert) ou le président du centre social Plurielles au Sanitas (Wilfried Leroy).

La sensibilité politique : de la gauche à la droite, avec des ex socialistes, et des ex LR aussi. Benoist Pierre ratisse large comme plusieurs de ses concurrents. Il explique qu’il lui reste encore 7-8 arbitrages à faire pour achever sa liste, que la porte reste ouverte à « des ralliements » (plutôt que des alliances) et qu’en cas de victoire certains postes d’adjoints sont déjà définis, comme les personnes qui seront chargées du suivi des différents quartiers de la ville. « Je demande un engagement fort mais pas absolu » explique le candidat. En clair il juge important que ses futurs adjoint.e.s conservent un ancrage professionnel.

Olivier Collet

Météo locale

Recherche

GRAND ECRAN...

UNE PETITE MOUSSE ?

EMPLOI...

LUMINEUX !

ART NATUREL...