Tours

[#RE-MIAM] Deux fois plus de smÄak en centre-ville de Tours

Après la Rue du Grand Marché, la Place de la Résistance.

[#MIAM] c’est la chronique d’Info Tours consacrée à l’actualité gastronomique en Indre-et-Loire. [#RE-MIAM] c'est quand on retourne dans des endroits déjà connus de nos services pour voir si c'est toujours aussi bien. PS : on paie les additions des endroits où on mange.

-----------

Plusieurs années que le concept existe et on ne sait toujours pas l’écrire instinctivement. Smack ? Smaque ? Snack ? En vrai c’est smÄak. Derrière ce nom qui ressemble à celui d’une étagère suédoise se cache un concept tourangeau plusieurs fois sélectionné voire récompensé dans des concours et qui assume complètement ses influences scandinaves (ne serait-ce que pour la déco de ses points de vente).

« Ses » ? Oui. Depuis quelques semaines, le smÂak Natural Food de la Rue du Grand Marché du Vieux-Tours a un petit frère Place de la Résistance (en remplacement de la regrettée Caf'tière) : smÄak selv service (en attendant un développement en franchise). Est-ce que c’est pareil que l’autre ? Non, sinon on n’aurait pas décidé d’écrire dessus. En revanche vous ne serez pas déboussolé.e : il y a toujours des fauteuils confortables que vous voudrez ramener chez-vous et des BRØD (le pain maison gaufré, à ne pas confondre avec le nom de l’album de la chanteuse Angèle, Brol).

A la différence du 1er point de vente, celui de la Place de la Résistance est très tourné vers la vente à emporter, avec quelques places assises pour se poser. Les recettes servies sont similaires au Vieux-Tours, mais moins nombreuses (le jour de notre venue il n’y avait pas de fondue à la cancoillotte et c’était vraiment dommage parce qu’on trouve cette idée géniale). Au menu : salades (avec un peu de viande de poisson, ou pas du tout), des soupes ou des plats chauds comme du parmentier. Si vous partez avec, les contenants sont écologiques.

On a goûté deux salades : plutôt convaincante celle avec du canard confit, du blé, 5 fruits et légumes (en particulier du raisin, super idée !), des herbes, des noix des amandes. En revanche on adhère moins à la truite marinée à la betterave accompagnée de pois cassés et d’algues. La soupe au potiron était idéale, tout comme la compotée de pommes infusée à la sauge ou le granola, desserts qu'on préfère nettement à la barre choco-coco. L’addition ? 11€80 pour une soupe, une salade moyen format et un pain (sans boisson). Ajoutez 3-4€ pour le dessert. Pas du tout le premier prix quand on veut manger vite le midi mais les ingrédients sont globalement de qualité et il y a de quoi ressortir calé.e.