Tours

Avenue de Grammont : tous les détails sur la phase 2 de la rénovation

Entre la Rue Origet et la Rue Charles Gille.

Les pavés ont remplacé les contre-allées sur l’Avenue de Grammont, autour de la Place Michelet : « Certains commerçants constatent déjà un impact positif sur leur chiffre d’affaire » souligne l’élu en charge du commerce, Mauro Cuzzoni. Ce mardi soir il présentait aux commerçants et aux riverains la suite de ce programme de rénovation destiné à redynamiser la grande artère tourangelle aujourd’hui un peu en panne.

Après avoir dépensé 1,6 million d’€ en 2019, la municipalité va mettre 1,3 million d’€ sur la table en 2020 pour transformer les contre-allées en trottoirs très larges entre la Rue Origet et la Rue Charles Gille, à l’entrée de la Place Jean Jaurès. L’objectif c’est de faire exactement la même chose que pour la première phase : des pavés en pierre de calcaire au sol « de qualité identique à ceux du secteur sauvegardé », des espaces de 3m pour les terrasses, 3m de plateforme piétonnière, 1m80 de chaque côté de la rue pour les vélos et 3m voire 3m50 d’espaces paysagers (avec de petits arbres fruitiers ou du lilas). « Un nouveau souffle » d’après Mauro Cuzzoni.

Comme annoncé dès l’origine du projet, les stationnements en épi et les contre-allées seront supprimées. La circulation se fera uniquement au centre de l’Avenue avec une inconnue : quel plan de circulation pour les rues perpendiculaires ? La mairie a lancé une étude et réfléchit à modifier certains sens de circulation. Le sujet inquiétait en tout cas plusieurs personnes présentes.

Quant au stationnement : 63% des commerçants interrogés se disent favorables à la suppression des places de parking si des alternatives pas trop coûteuses sont proposées. La ville rappelle que le parking Vinci Gare propose 15 minutes gratuites à 6 minutes de l’Avenue de Grammont ou que à 3 minutes le parking Palais Jaurès est moins cher que les places en surface. Elle va néanmoins devoir replacer ailleurs les deux places pour personnes à mobilité réduite qui vont être supprimées par le chantier. La question du jalonnement dynamique (des panneaux qui orientent les automobilistes vers des parkings avec des places disponibles) reste également posée. Ce dispositif ne pourra pas voir le jour avant 2021-2022 car pour l’instant le groupe Indigo qui gère la plupart des parkings souterrains s’y oppose. Mais son contrat se termine en 2021.

Pour suivre le chantier, la mairie promet des réunions régulières avec les riverains, les commerçants mais aussi les associations spécialisées dans le handicap et le cyclisme qui ont émis des critiques – parfois virulentes – sur les premiers aménagements (pavés inadaptés, piste pas assez large...). Le chantier devrait commencer en avril et s’achever en décembre, en alternance d’un côté et de l’autre de l’Avenue. Avec des pauses pour la Braderie ou la course cycliste Paris-Tours.

On apprend par ailleurs que 4 projets d’ouvertures de commerces sont en cours dans le secteur…

Météo locale

Recherche

GRAND ECRAN...

UNE PETITE MOUSSE ?

EMPLOI...

LUMINEUX !

ART NATUREL...