Tours

[En vitrine] Quartier Monconseil : après la supérette, un coiffeur, une maison médicale et un marché

La mairie espère aussi un bar-tabac.

[En vitrine] c’est la rubrique d’Info Tours dédiée à l’actualité commerciale en Indre-et-Loire.

 

Dans la résidence pour séniors de la Rue Daniel Meyer, plus besoin de demander une livraison de ses courses, seulement gratuite à partir de 50€ d’achat. Depuis le début du mois de décembre, Carrefour City a ouvert une nouvelle supérette de 500m², un magasin très attendu dans le quartier Monconseil, particulièrement pauvre en commerces de proximité malgré un grand nombre de logements et une proximité immédiate avec le tramway. L’arrivée de ce supermarché est même l’aboutissement d’un long feuilleton puisqu’on avait d’abord évoqué l’installation d’un Intermarché ou de La Grande Epicerie Tourangelle, projet de l’ex directeur des Vival de l’agglomération qui ont disparu les uns après les autres à cause de difficultés de gérance. Carrefour a pris leur suite à Velpeau, Avenue de Grammont et donc – d’une certaine manière – à Monconseil.

Ouvert de 7h à 22h en semaine et le dimanche matin, le magasin apporte un peu de vie en plus de la boulangerie, de la pharmacie et du fleuriste. La pizzeria Basilic & Co a également ouvert en novembre, et compte déjà pas mal de fidèles. « Cela redonne de la vie » se réjouit Sarah Boulland de l’association de quartier, qui se préoccupe néanmoins d’un éventuel manque de places de stationnement autour des commerces.

L’extension du cœur commerçant de Monconseil devrait se poursuivre dans les prochaines semaines et les prochains mois. Un salon de beauté-coiffure est en travaux entre Basilic & Co et Carrefour et une maison médicale en cours de montage : « Elle occupera les 300m² qui ne sont pas utilisés par le supermarché » nous précise Mauro Cuzzoni, le conseiller municipal en charge du commerce. Un médecin, un kiné ou une infirmière pourraient y installer leur cabinet « assez rapidement. » Et après ? « J’espère un bar-tabac, peut-être une rôtisserie » poursuit l’élu.

La ville de Tours travaille par ailleurs à la création d’un nouveau marché sur la place bordée par le par l’Avenue Daniel Meyer : « On pourrait avoir 10-15 commerçants » parie Mauro Cuzzoni, et les inscriptions sont ouvertes en vue d’une inauguration au printemps. Ce sera le vendredi matin. « Personnellement j’aurais préféré le samedi ou le dimanche car la semaine je travaille » note Sarah Boulland. La municipalité répond qu’elle a pensé le projet en concertation avec les commerçants pour ne pas entrer en concurrence avec d’autres marchés du secteur (Coty le samedi, par exemple).