Tours

[Municipales 2020] Lancement de campagne pour Christophe Bouchet à Tours

Avec de nouveaux noms dans sa liste…

On peut dire que Christophe Bouchet et son entourage ont l’art du storytelling. Après le soutien officiel du parti Les Républicains jeudi dernier, le ralliement de Françoise Amiot le lendemain, le maire de Tours a officiellement lancé sa campagne ce lundi après-midi lors d’une conférence de presse où il s’est retrouvé particulièrement entouré.

Pour Christophe Bouchet, ce lancement de campagne doit amorcer la dynamique électorale qui lui permettra de conserver la Mairie de Tours. Et pour illustrer une dynamique, rien de tel que de se montrer nombreux et unis. C’est ainsi que sur les coups de 16h, Christophe Bouchet est apparu avec sa garde rapprochée, marchant d’un seul pas vers le café de l’Europe où se tenait la séance publique. Une vingtaine de personnes autour du maire, désormais candidat, parmi lesquels on retrouvait sans surprises ses adjoints actuels ou membres de la majorité : Marion Nicolay-Cabanne, Olivier Lebreton, Jérôme Tebaldi, Alexandra Schalk-Petitot, Danielle Ngo Ngii, Cécile Chevillard, Antoine Godebert ou Gauthier Martiny, … Bien qu’un temps annoncé comme proche du candidat LREM, Benoist Pierre, Thibault Coulon était là également, validant de fait son soutien à Christophe Bouchet et sa présence sur la liste « Tours nous rassemble », nom choisi pour cette campagne municipale.

Des élus sortants donc mais aussi des nouveaux noms. « Je conduirai une liste qui aura 50% d’entrants » a prévenu Christophe Bouchet. Parmi les 10 premiers noms annoncés on retrouve des personnalités politiques comme Mélanie Fortier (Radicale), Françoise Amiot, Lilian Citenerschi, ou le jeune UDI Romain Brutinaud, ou encore des personnalités de la société civile comme Philippe Desiles, le président de la fédération des boulangers d’Indre-et-Loire et Carole Boissé, la présidente de la Caf.

Rien n’étant laissé au hasard, les autres noms annoncés sur la liste sont étroitement liés à un quartier chacun : Alain Guion pour Bouzignac-Rochepinard, Marie-France Majhoub, la présidente de l’association Pitrichacha à Tours-Nord, Hervé Vétillard à Monconseil, Denis Gauthier aux 2 Lions… « Chaque quartier doit être raccordé à la politique générale de la ville et cette dernière doit irriguer chaque quartier » a justifié Christophe Bouchet qui avait choisi le quartier de l’Europe pour ce lancement de campagne. Une façon d’afficher l’image d’un candidat se souciant de tous les territoires de la commune.

La liste complète sera dévoilée début février a annoncé Christophe Bouchet. D’ici là, il présentera son programme complet fin janvier. Celui-ci reprendra forcément une base du mandat actuel, mais pas seulement. « Il y aura une politique du bilan à défendre, une autre à renforcer mais aussi une autre qui sera en rupture parce que la société a évolué tout comme les attentes des citoyens » prévient Christophe Bouchet en citant la prise en compte de l’urgence climatique dans l’opinion publique ou encore la crise des Gilets Jaunes et le besoin de plus de démocratie participative qui en a découlé. Quoiqu’il en soit le candidat se dit prêt et envoie un signal à ses adversaires politiques : « Je vois encore certains candidats qui en sont à poser des questions aux Tourangeaux, de notre côté c’est fait depuis longtemps et nous sommes prêts à leur apporter des réponses. » La campagne est lancée.

Mathieu Giua