Tours

Grève Fil Bleu : trafic très perturbé samedi, des propositions pour sortir du conflit

Mais le mouvement devrait encore durer.

Ce samedi 14 décembre on en sera au 8e jour de grève sur le réseau bus-tram de l’agglomération tourangelle. Ce mouvement a été lancé pour réclamer de meilleures conditions de travail. La direction de Fil Bleu annonce un trafic semblable à celui du 7 septembre dont voici un résumé :

  • Des trams de 13h à 21h toutes les 15 minutes
  • Des bus Plan B toutes les 30 minutes de 7h à 13h
  • 0 tram et 0 bus Plan B avant 7h et après 21h
  • Des bus toutes les 20 à 30 minutes sur les lignes de bus 2, 3, 4 et 5
  • 10 allers-retours pour la ligne 10 et la 14
  • 11 pour la ligne 11
  • 4 pour la 12, la 15 et la 31
  • 7 pour la 16
  • 8 allers-retours pour la 17
  • 5 pour la 18
  • 12 allers-retours pour la 30
  • 1 seul bus dans chaque sens pour la 31, la 34 et la 36, 2 pour la 35
  • 1 à 6 allers-retours pour les lignes 50 à 57
  • Pas de circulation pour les lignes Citadine

Les horaires détaillés sont disponibles sur www.filbleu.fr.

La direction de Fil Bleu indique qu’une réunion de négociations avec les syndicats a eu lieu – « à notre demande » – ce jeudi matin et qu’elle a duré toute la matinée : « Nous avons proposé des moyens supplémentaires, de revoir des temps de parcours, d’ajouter des courses sur des lignes comme la 4 et la 5, d’accélérer les travaux sur des blocs sanitaires dédiés aux conducteurs sur les terminus qui en étaient dépourvus ou d’ajouter un agent vérificateur sur l’équipe de contrôle du dimanche matin pour qu’ils soient 5 au lieu de 4. Nous avons également fait des propositions pour améliorer les équipements de sécurité » nous détaille le service communication, en expliquant que si elles sont acceptées ces mesures pourraient entrer en vigueur courant janvier.

« On a des propositions orales, rien de concret. On ne pense pas que ça va résoudre les problèmes et ils n’ont pas proposé grand-chose pour les agents de maîtrise » répond Michel Audineau pour la CGT.

« Je pense qu’il n’y a pas d’avancées assez significatives pour qu’on lève le mouvement mais ce sont les assemblées générales qui vont en décider » ajoute le représentant du personnel. Une AG a ainsi eu lieu ce jeudi soir, une autre a été programmée ce vendredi matin en attendant une grande AG samedi à 9h30. Selon le syndicaliste, 80% des conducteurs ont participé au mouvement, même si certains en sont sortis ponctuellement pour raisons financières. 65 déclarations de grève ont été enregistrées pour samedi. D’après la direction, les débrayages organisés aux heures de pointe du matin et du soir depuis lundi ont entraîné la suppression de 50% des bus qui devaient circuler.