Tours

Ligne B du tram de Tours : un tracé modifié aux Fontaines ?

Des études sont en cours.

Depuis plusieurs années, Tours Métropole souhaite étendre le réseau de tramway de l’agglomération en créant une deuxième ligne entre La Riche et Chambray-lès-Tours via les hôpitaux Bretonneau et Trousseau puis peut-être une troisième ligne entre St-Cyr-sur-Loire et Saint-Pierre-des-Corps. Des études sont en cours afin de lancer des chantiers rapidement, quitte à ne faire que des branches (La Riche-Tours, Tours-Chambray, Tours-Saint-Pierre...) si tous les financements ne sont pas trouvés, ou si le chantier est retardé par des recours judiciaires.

La piste privilégiée reste l’ouverture d’une ligne B La-Riche Chambray. Budget : au moins 350 millions d’€ pour desservir dans l’ordre :

  • La Riche Centre,
  • Bretonneau,
  • Le quartier des Casernes de Tours,
  • Le Boulevard Béranger,
  • La gare,
  • Le quartier des Fontaines au sud du Cher
  • Le CHU Trousseau.

L’idée serait de commencer les travaux dans l’année 2022 pour les achever à l’horizon 2025-2026 (avec 2-3 ans de retard sur le calendrier initial). En ce moment, les équipes techniques sont en train d’élaborer le tracé précis et elles se penchent en particulier sur les Fontaines.

Jusqu’à présent, les plans présentés prévoyaient que les rails tournent vers les Fontaines après la traversée de l’Île Balzac, qu’ils aillent jusqu’au centre commercial Stendhal, rejoignent la Chambre des Métiers, empruntent la Route de Saint-Avertin en passant devant l’école de commerce puis grimpent l’Alouette en direction de Chambray.

Lors du conseil municipal de Tours ce mercredi 11 décembre le maire Christophe Bouchet a évoqué une nouvelle option : que le tram B emprunte plutôt la Rue de Saussure en desservant la mairie annexe et la médiathèque puis qu’il traverse le bassin de rétention d’eau du quartier avant de rejoindre l’Alouette.

D’après l’élu ce scénario aurait plusieurs avantages, notamment une meilleure deserte du quartier, un trajet plus court et donc un budget moins élevé. Par ailleurs, avec un tram Route de Saint-Avertin il faudrait « taper dans le coteau » afin de prévoir de l’espace pour les rails, les voitures et les vélos. Un gros inconvénient écologie et économique. Le passage par le bassin de rétention est donc plébiscité mais avant de le valider les services de l’Etat doivent donner leur accord. Des études d’hydrologie sont en cours.

Le développement du réseau de tramway de Tours Métropole met également en suspens le projet de rénovation de l’Ilot Vinci, cet ensemble d’immeuble délabré qui fait face à la station Gare de Tours. « Pour l’instant nous n’avons aucun projet » a indiqué Christophe Bouchet pour répondre à une question venue de l’opposition. Une pause dans l’attente des décisions qui seront prises sur le tracé des différentes lignes de tramway : la 2e mais aussi la 3e entre St-Cyr et Saint-Pierre-des-Corps. Cette dernière pourrait ainsi emprunter la Rue Charles Gille ou une rue voisine avant de rejoindre la gare où l’on pourrait assister à l’aménagement d’un grand pôle de transport. Un projet qui nécessiterait sans doute de la place, ce qui limiterait la possibilité de construire des bâtiments. A une époque, l’édification d’une grande tour ou celle d’un hôtal avait notamment été envisagées.

Météo locale

Recherche

GRAND ECRAN...

UNE PETITE MOUSSE ?

EMPLOI...

LUMINEUX !

ART NATUREL...