Tours

Ce scénario fou qui a permis à Tours de battre Angers

Les basketteurs tourangeaux ont fait tomber le leader.

On s’attendait à un match tendu, à une soirée accrochée, à une opposition très musclée. Pas de déception ce vendredi soir sous la halle Monconseil, pour le premier match de la phase retour du championnat de Nationale 1 : les basketteurs de Tours et d’Angers - leader de la poule - ont ménagé le suspense pendant 40 minutes. Avec un vainqueur qui s’est révélé dans les ultimes secondes. Spoiler : c’était Tours. On vous raconte…

Pour ce derby, les tribunes de Tours Nord ont encore une fois fait le plein, avec quelques spectateurs assis où il n’y avait pas de siège. Dans le premier quart temps, les deux équipes se sont globalement rendu coup sur coup, avec un avantage pour Angers qui profitait de gros trous dans la défense de l’UTBM et virait en tête (14-17).

Un trou d'air qui aurait pu être fatal

En ce soir d’anniversaire du coach tourangeau Pierre Tavano, les scoreurs locaux lui ont offert de beaux cadeaux : une série de tirs primés et de contres léchés. De quoi reprendre l’avantage avant la mi-temps : l’UTBM a compté jusqu’à 9 longueurs d’avance sur les visiteurs (29-21 puis 32-23) tout en restant souvent bloqué par des Angevins en mode massue. De quoi leur permettre de grignoter l’avance tourangelle pour revenir au contact à la pause (34-30).

Au retour des vestiaires, Tours a connu un trou d’air que beaucoup de supporters ont cru fatal. 10-0. Angers a tout raflé quand l’UTBM devenait complètement transparent sur le parquet. Tours a littéralement perdu ses moyens et Angers en a profité en déroulant pour compter jusqu’à 14 points d’avance (44-58).

Un final d'anthologie

La physionomie du match a changé du tout au tout dans le dernier quart temps. Poussés par un public en plein doute mais resté optimiste, les hommes de Pierre Tavano ont retrouvé leur fougue en attaque (surtout à 3 points) et profité des fautes de leur adversaire devenues fréquentes. La défense restait parfois poreuse mais des gestes offensifs rapides et précis ont assuré une remontée régulière de l’UTBM à -8 (62-70) puis à -2 (71-73) avant d’égaliser à 73 partout. Là c’est devenu de la dinguerie : « Sans doute le plus beau match que j’ai vu ici » lâche un supporter sur le quai du tram avant de repartir. Angers marque et prend l’avantage 75-73 alors qu’il reste moins de deux minutes. Tours temporise, reste à l’affût. Une prolongation peut-être ? Non, mieux : le tir à 3 points doublé d’une défense imprenable lors de la dernière possession angevine.

Vendredi soir Tours est revenu d’on ne sait trop où, aurait pu payer très cher ses erreurs et passages à vide. Mais s’impose d’un cheveu (76-75). Ça méritait bien une danse de la joie sur le parquet :