Tours

La petite histoire du poste de police municipale des Fontaines

Il ouvre officiellement ce samedi 7 décembre.

Il y a encore quelques mois à Tours, le centre commercial du quartier des Fontaines disposait notamment d’une agence de la banque LCL. C’est fini. Elle a été remplacée par un poste de la police municipale, une annexe du siège central situé au Château de Tours (avec la fourrière et le Centre de Supervision des caméras de surveillance). Avec l’antenne de l’Avenue de l’Europe, c’est la deuxième base des agents en dehors du centre-ville (sachant que la police nationale a aussi un mini commissariat dans le quartier du Sanitas).

A quoi ça sert ? On a posé la question à Olivier Lebreton, porte-parole de la ville de Tours, adjoint au maire en charge de la sécurité :

« La police municipale a déjà une équipe de 12 agents basée aux Fontaines et qui intervient sur toute la partie sud de la ville mais jusqu’ici elle ne disposait pas de locaux pour l’accueil du public. Pour déterminer cet emplacement, nous avons fait une étude montrant qu’une grande partie des habitants des Fontaines se rendait régulièrement au centre commercial.

Nous avions identifié un premier local qui appartient à la ville de Tours, l’ancienne poste qui accueillait auparavant une partie des archives de la municipalité. Nous avions fait les plans, prévu les travaux mais entre temps LCL a fermé avec une surface plus grande, plus visibles au cœur du centre commercial, et déjà bien aménagés. Nous les avons donc réaménagés en créant notamment une seconde sortie.

Ce déménagement va nous permettre d’ouvrir au public les mardis et vendredis matins de 9h à midi. Les gens pourront venir pour échanger, dire ce qui ne va pas. Ils se plaignaient de ne pas pouvoir le faire aujourd’hui. Mais la priorité reste d’avoir des agents sur le terrain. »

Julien Alet est l’adjoint au maire spécifiquement chargé de Tours Sud, dont le quartier des Fontaines :

« Ce poste de police va notamment servir à rassurer la population même si en dehors de problèmes de deal il n’y a pas de gros souci de violence aux Fontaines. Ça permettra des interventions plus rapides, plus de réactivité par exemple pour des véhicules mal garés. Cela ne règlera pas toutes les problématiques, juste ça garantira une plus grande présence policière et pourrait gêner les trafics. C’est un complément aux caméras de surveillance qui sont appréciées par les habitants. »

Actuellement la police municipale de Tours compte une petite centaine d’agents, contre 80 en 2014. L’objectif de la ville est d’en avoir 110 à l’horizon 2020 mais les recrutements sont difficiles, d’après Olivier Lebreton, « d’autant que la formation dure plusieurs mois. »