Tours

[A chaud] 5 décembre : Entre 10 500 et 12 000 manifestants à Tours

Très, très grosse mobilisation...

Le mouvement de grève du 05 décembre s'annonçait gros, il l'a été. A Tours, la manifestation prévue à 10h du matin au départ de la place de la Liberté a ainsi été une réussite pour les syndicats. Dès 9h30, la place accueillait déjà son lot de manifestants. Dans les rues proches, les trottoirs étaient bien remplis de personnes convergeant également vers le cortège. De quoi annoncer un gros rassemblement.

Et ce fut le cas avec entre 10 500 manifestants selon la Préfecture et 12 000 selon les syndicats qui ont réévalué au fil du cortège leur chiffre de 10 000 annoncé dans un premier temps.

Dans ce cortège justement, de nombreuses professions étaient réunies : des cheminots aux services publics, de l'éducation nationale à la SKF, les habituels, mais aussi les archéologues, des salariés du privé en nombre et beaucoup de manifestants nouveaux et d'autres qui n'avaient pas manifesté depuis de nombreuses années. Quelques Gilets Jaunes également avec une pancarte "Occupe Jean Jau" et qui ont joué les prolongations devant la mairie après la dispersion du cortège.

Parmi les revendications : la lutte contre la réforme des retraites forcément, c'est ce qui a fait descendre tout ce monde dans la rue, mais aussi le pouvoir d'achat, la question climatique également pas oubliée comme en témoignaient quelques pancartes affichées. "La dernière fois que j'ai manifesté, cela devait être il y a 10 ans" nous expliquait une manifestante pendant la manifestation. "C'était déjà pour les retraites. Le problème c'est qu'à chaque réforme on nous assure que la question des retraites sera résolue, mais quelques années plus tard, on nous refait le même coup et on perd encore des acquis sociaux. C'est n'est pas possible que ça dire comme ça."

Un peu plus loin, une autre manifestante, salariée du privé, nous dit-elle, faisait part de son impression de faire partie "des laissés pour compte". "Les salariés, qu'on soit du public ou du privé, on trinque toujours. On est toujours en première ligne, les plus touchés, alors qu'on peine déjà au quotidien."

Un rassemblement avec des revendications générales donc, en plus de la simple question des retraites, pour une manifestation d'une envergure que l'on avait plus vue depuis de nombreuses années à Tours. Reste à savoir, quelle suite sera donnée à cette manifestation. Les syndicats se réunissaient en Assemblée Générale en début d'après-midi pour étudier la question... Par ailleurs, la Préfecture indique que la cérémonie prévue à 15h en hommage aux Morts pour la France pendant la guerre d'Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie est annulée en raison des actions revendicatives de la journée. Elle devait se dérouler Place Anatole France.

On apprend par ailleurs que 3 personnes ont été interpellées en présence d'objets qui auraient pu servir de projectiles selon les forces de l'ordre. La Rue Marceau a brièvement été bloquée en début d'après-midi à proximité du commissariat.

Mathieu Giua